Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Caractéristiques de swings : Quand les hanches coincent !

Caractéristiques de swing : Quand les hanches coincent !

Suite de notre série « caractéristiques de swings » animée par Olivier Raynal, coach au Golf de Chamonix, entraîneur de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes et formateur auprès de la fédération française de golf. Après avoir commencé par la posture, puis avec les trois dimensions du swing, cette fois, il aborde la question spécifique des hanches dans le swing de golf. Les causes et conséquences de certains blocages de cette région du corps, qui causent de nombreuses erreurs du swing. Mais comme toujours avec Olivier… Pas de fatalité, il y a toujours des solutions adaptées !

Découvrez nos formules d'abonnements

Définir une bonne rotation pour un swing de golf

Une bonne cinématique du mouvement de golf inclue une rotation des deux hanches dans les deux sens du mouvement, donc dans les deux sens de rotations (rotation interne et externe de la hanche droite et de la hanche gauche).

Selon les préférences techniques des coachs, ces rotations peuvent être plus ou moins sollicitées. ce qu’il est important de déceler, c’est le niveau de mobilité des hanches a proprement dite d’une personne, pour savoir ce qu’elle peut faire ou ne pas faire.

Ce qui est sûr, c’est qu’une limitation de rotation physique des hanches entraîne une amplitude limitée de rotation des épaules et du tronc.

Moins les hanches peuvent tourner, et plus la rotation des épaules devra s’appuyer sur le niveau de souplesse de la personne.


Je laisserais à tous les joueurs le soin de discuter avec leur coach pour savoir quelles directions techniques prendre, ici nous ne parlons que de la partie « mécanique » concernant la rotation des hanches.

Certaines limitations de rotation de hanches peuvent expliquer des mouvements de sway au backswing ou de slide au downswing.

Cela peut engendrer aussi des déplacements latéraux du haut du corps de part et d’autre.

Dans les deux cas, il y a des pertes de puissances et/ ou des pertes de contrôle du swing engendrant des problèmes de contacts, et de trajectoires.

Parfois ça coince plus d’un côté que de l’autre…

Nous allons aborder les rotations de hanches au backswing….

C’est la partie du mouvement qui va « stocker » la puissance pour la restituer à la descente.

Mais c’est aussi « l’aisance » que nous avons à mettre les bras et le club en place au sommet du swing.

Cette notion d’aisance au backswing est un point très important pour moi, car elle signifie peu ou pas de blocage, donc plus de faciliter de relancer le mouvement, et libérer les bras et le club.

Quand le corps tourne au backswing pour un droitier, la hanche droite effectue une rotation interne, et la gauche une rotation externe.

Il est important de savoir si ces deux mouvements sont limités ou pas, afin d’envisager une incidence sur le swing.

Pour connaître votre niveau d’amplitude de rotation dans les deux sens, placez deux manches de club ou deux baguettes au sol dans un angle de 60°(photo ci-dessous).

Placez votre jambe droite perpendiculaire à la baguette frontale, les mains sur les hanches, et cherchez à tourner la hanche droite vers la baguette latérale.

Idem avec la jambe et la hanche gauche.

Ne forcez jamais pour tourner plus, et vérifiez si les hanches tournent facilement, peu ou beaucoup, sans déplacer le haut du corps de part ou d’autre.

L’amplitude de rotation recherchée pour dire de bonne qualité est lorsque les deux fois votre boucle de ceinture fait face à la baguette latérale.

Nous pourrions classer les amplitudes de rotation de 0 à 3.

0= aucune rotation - 1 = Faible rotation - 2 = moitié de la rotation recherchée - 3 = Rotation totale.

Dans le cas de note de 0 à 2, que ce soit sur la hanche droite ou la hanche gauche, vous avez peut-être une explication aux différents comportements que vous cherchez à corriger dans votre swing : le sway (photo 1 ci-dessous) ou le déplacement latéral du haut du corps (photo 2 ci-dessous).

Photo 1 : Le sway

Photo 2 : Déplacement latéral du haut du corps

Ces deux actions entraînent des pertes de puissances, et surtout de contrôle au niveau du contact de balle, et donc des trajectoires aléatoires.

Enfin, une rotation limitée des hanches entraîne chez les sujets ayant peu de souplesse, une faible rotation du tronc.

Première option :

Si vous constatez que dans l’exercice d’évaluation de rotation des hanches, votre note se situe entre 3 et 4, et que vous ne retrouvez pas cette habileté dans votre swing, il peut y avoir plusieurs causes :

- Votre posture vous empêche de tourner vos hanches,

- vous avez l’idée de garder le bas du corps fixe (pour ne pas trop bouger ou garder votre équilibre)

- La position de votre pied droit (ou genou) est trop rentrée à l’intérieur

- la position de votre pied gauche (et genou) est trop tournée vers l’extérieur.

- Votre bassin est bloqué par une position antéversion ou rétroversion trop importante.

Votre coach pourra vous aider à bien placer la partie basse de votre corps, afin de vous rendre votre capacité de rotation

Deuxième option :

Si votre note se situe entre 0 et 2, il est donc avéré que vos hanches n’ont pas une grande mobilité.

Rien de grave bien sûr, il existe plusieurs options pour contrer cela, et ce, au-delà d’entrer dans un programme de préparation physique, ce qui serait l’idéal, mais pour lequel vous n’avez peut-être ni le temps, ni la motivation.

La position de vos pieds, et de vos jambes peut vous permettre « d’ouvrir » la rotation des hanches au backswing.

Par exemple, en reculant légèrement la jambe droite (toujours pour un droitier), vous décalerez votre pied en arrière, et donnerez plus de confort à la rotation de la hanche droite.

Ceci ne change pas l’alignement de vos épaules, juste celle des pieds, qui est d’une moindre importance.

Vous pouvez aussi orienter la pointe de pied droit vers la droite (extérieure) pour permettre à la cheville, et au genou, d’être plus ouverts vers la droite.

En tout état de cause, votre coach peut vous aider avec des positions adaptées pour compenser ces limitations.


En conclusion, commencez par identifier si c’est physique ou technique, afin d’orienter au mieux les options de corrections.

Pour la prochaine fois, et le prochain sujet, nous aborderons les rotations lors de la descente, et leurs incidences sur la trajectoire du club.

Restez informé

Recevez notre newsletter