Pas de Trackman? Avez-vous déjà essayé un feutre et une craie?

Les radars de mesures ont ouvert une nouvelle ère de pratique centrée sur la mesure, sur le chiffre, certains considèrent même que l’on est entré dans l’ère de l’ingénieur. Les radars les plus sophistiqués mesurent l’évolution dans l’espace de votre club, et de votre balle, pour une combinaison de données très détaillées. Cependant, force est de constater que rares sont les amateurs disposés ou à même d’investir 25 000€ dans un Trackman. Les radars d’entrée de gamme autour des 600€ offrent une fiabilité relative qui limite leur achat. Les practices ont commencé à s’équiper d’outils de mesures, mais ces practices “connectés” restent encore une exception.

L’amateur est-il pour autant condamné à dépendre du regard d’un enseignant pour comprendre la qualité de la trajectoire de ses balles ? Que pouvons-nous faire quand nous ne disposons pas d’un radar dans notre club ? Un feutre Veleda ou une craie peuvent-ils remplacer un radar de mesure? Nous avons investigué pour découvrir comment ces deux outils très simples peuvent permettre un premier diagnostic de votre swing.

Découvrez nos formules d'abonnements

Ces deux outils sont faciles à trouver, ne sont pas chers et ont la particularité de pouvoir marquer votre club sans l'abîmer et de manière non définitive.

Le feutre Veleda sera à utiliser pour votre jeu de fer, tandis que vous pourrez opter pour la craie pour vos bois et votre driver.

En effet, les faces de ces clubs sont le plus souvent foncées, avec un feutre vous aurez peut-être plus de mal à identifier votre point d’impact.

Trois objectifs:

Le but de la mise en place que nous vous proposons est de définir à partir du vol de votre balle, votre chemin de club usuel, l’ouverture de votre face ainsi que la qualité de votre centrage.

Le protocole:

La première étape va être de choisir dix balles dans votre seau de practice.

Idéalement choisissez celles avec les alvéoles les moins abîmées, afin de vous assurer d’un vol de balle cohérent.

Encore mieux : Essayez de prendre le dernier départ sur votre parcours, et afin de pouvoir jouer 10 balles de jeu vers le fairway.

Une fois vos balles choisies, dessinez un point assez gros sur vos balles, et afin de bien les marquer.

Lors de votre frappe, le point dessiné va impacter votre club, vous permettant de définir la qualité de votre centrage.

Pas de soucis à venir avec votre club de golf, au premier lavage ou à la première ondée, la marque partira.

Dernier élément pour votre mise en place: si vous avez une baguette avec vous, plantez la à deux ou trois mètres devant vous.

Positionnez-la sur l’axe entre votre balle et votre cible.

La session commence…

Placez votre première balle sur votre tapis ou sur l’herbe de votre practice, la pastille colorée au Veleda orientée vers le bas.

Vu de derrière, votre marque doit apparaître comme étant vers le milieu de la moitié du bas.

Tapez votre balle. Vous devrez, pour chaque balle, noter sur une feuille ou sur une note de votre téléphone les informations suivantes:

1/ La balle est-elle passée à droite ou à gauche de ma baguette?

2/ La balle a-t-elle tournée vers la droite, vers la gauche ou tout droit?

3/ Votre balle a-t-elle été contactée plutôt sur l’avant du club, sur l’arrière du club, au centre?

4/ Votre balle a-t-elle été contactée en haut de la face, au milieu de la face, en bas de la face?

Les résultats:

La série de dix balles que vous allez jouer va vous permettre de mesurer la récurrence de vos trajectoires.

Toutes vos balles ne seront pas les mêmes, mais des dominantes vont apparaître à la lecture du résultat.

Cas 1/

Vos balles sont plutôt bien centrées sur la face de votre club.

Par centrée, on entend une balle qui a touché entre la 3° et la 4° rainure de votre club (en hauteur) et au centre de la zone rainurée (entre talon et pointe).

Si tel est votre cas, c'est une première très bonne nouvelle.

Votre smash factor, c'est-à-dire l’efficacité de votre frappe, la quantité d’énergie transmise à votre balle, est proche de son optimum en l’état de votre swing.

Suite à l’impact de votre club sur la balle, celle-ci est sortie vers votre baguette, à droite de votre baguette ou à gauche de votre baguette.

Cette information permet d’identifier l’orientation de la face de votre club.

Sur un fer, plus de 75% de la direction initiale de votre balle est donnée par l’orientation de votre face à l’impact.

Si votre balle est sortie toute droite, vers la baguette, votre face était square à l’impact.

Si elle est sortie à droite de votre baguette, votre face était ouverte (open ou sur la droite de la cible pour un droitier).

Si elle est sortie à gauche de votre baguette, votre face était fermée (closed ou su la gauche de la cible pour un gaucher).

Cas 2/

Vos balles sont centrées sur la face du club, mais vos balles à mi-distance ont ensuite tourné vers la droite ou ont tourné vers la gauche.

L’effet que la balle prend à mi-distance est donné par le rapport du chemin de votre club par rapport à la face de votre club.

Concrètement: Si ma balle sort droite, puis tourne à droite: ma face est square à l’impact mais frappée via un mouvement de club “par dessus”, c'est-à-dire avec un chemin de club extérieur-intérieur (vers la gauche pour un droitier) .

Plus largement, toute balle qui tourne à droite est liée à une face de club plus ouverte que le chemin pris par le club.

Les trajectoires tournant vers la droite sont selon leur chemin initial des fades - une balle qui sort à gauche, et finit à la cible, des slices - une balle qui sort à gauche, et finit fort à droite, des push slice - une balle qui sort à droite et qui finit encore plus à droite.

A l’inverse, si ma balle sort droite, puis tourne à gauche : Ma face est square à l’impact, mais frappée via un mouvement de club “par en-dessous”, c'est-à-dire avec un chemin de club intérieur-extérieur (vers la droite pour un droitier).

Plus largement, toute balle qui tourne à gauche est liée à une face de club plus fermée que le chemin pris par le club.

Les trajectoires tournant vers la gauche sont selon leur chemin initial des draws - une balle qui sort à droite, et finit à la cible, un hook - une balle qui sort à droite, et finit fort à gauche, des pull hook - une balle qui sort à gauche et qui finit encore plus à gauche.

Cas 3/

Là où les choses se compliquent encore un peu, c’est quand la marque de votre balle sur votre club n’est pas centrée sur votre face… 

Une balle tapée en pointe aura pour conséquence une balle qui démarre plus à droite que n’était l’orientation de la face de votre club.

Ainsi vous pouvez réaliser une balle qui démarre tout droit, en ayant votre face fermée à l’impact, mais tapée en pointe.

Inversement une balle tapée en talon aura pour conséquence une balle qui démarre plus à gauche.

Ainsi une face ouverte à l’impact, mais tapée en talon, peut également permettre de faire une balle droite.

Cette situation d’une balle qui sort tout droit bien que tapée en talon ou en pointe pourrait paraître satisfaisante, après tout pour beaucoup d’entre nous l’objectif est déjà de faire partir une balle tout droit.

Il est déjà compliqué de réaliser un chemin plutôt neutre quand on veut faire une balle droite pour ne pas se compliquer la tache avec l’orientation de la face.

Il y a pourtant beaucoup à gagner.

Une balle décentrée vous coûte facilement 10 à 15 mètres de distance, et sans pour autant que votre coup n’est paru mauvais après tout vous étiez tout droit, et la balle a bien volé.

Il faut avoir conscience que la plupart du temps, ces balles décentrées ne sont que la compensation naturelle du corps, afin de vous aider à obtenir le résultat souhaité.

A force d’envoyer votre balle vers la droite ou vers la gauche, le corps s’est organisé pour obtenir le résultat attendu.

Les exercices:

Changer votre mouvement de manière consciente est franchement compliqué, et nécessite souvent de nombreuses heures de cours.

Les tenants de l’apprentissage moteur (motor learning) suggèrent qu’il est bien plus efficace de mettre le corps face à une situation, l’obligeant à s’organiser différemment.

Le changement de swing se fera dès lors naturellement, afin de s’adapter à la situation rencontrée.

Pour travailler votre centrage, le coach Adam Young vous propose par exemple les exercices suivants :

1/ Vous tapez trop en pointe : Mettez une deuxième balle derrière le talon du club, puis attachez-vous à taper votre balle sans toucher celle posée en talon.

Afin de l’éviter, votre corps va s’organiser en déplaçant la position du club à l’impact.

Vous risquez inversement de taper des talons… mais cela va permettre à votre corps de s’adapter, et de comprendre votre objectif.

2/ Vous tapez trop en talon : Mettez une deuxième balle - ou une bouteille d’eau devant la pointe de votre club.

Entraînez-vous à éviter la bouteille d’eau.

Ainsi vous éduquez votre corps à taper la balle plus en pointe.

Après avoir tapé une dizaine de balles avec cette contrainte, tapez en une normalement, vous devriez être agréablement surpris du résultat, et surtout retrouver le plaisir d’une balle touchée en plein milieu de la face du club.

Les bois et le driver:

Le même type de diagnostic et d’exercices peuvent être mis en place avec vos bois et votre driver.

Au lieu d’une marque de feutre, vous pouvez utiliser une craie pour un résultat du même ordre.

Une fois compris le fonctionnement de votre swing, vous pourrez alors vous orienter vers des exercices adapté à votre besoin.

Ci-après, l’exemple de Laurent Jockschies pour améliorer le chemin de club d’un sliceur, et dans la même logique d’apprentissage moteur que celui précédemment proposé pour votre jeu de fer.

Bilan:

Comprendre le vol de votre balle de golf est la première étape nécessaire à l’amélioration de votre swing.

Appliquer les tips donnés par votre enseignant en aveugle, et sans comprendre ce que vous faites vous enferme dans une dépendance qui vous empêchera de progresser, mais surtout de trouver une efficacité sur le parcours.

Comprendre, c'est se donner la possibilité de changer, d'agir, d'être acteur de son jeu.

C’est là, le Niveau 1 de l'amélioration de votre QI Golfique, et vers une pratique en autonomie de la pratique du golf.

Vous pouvez retrouver ici un article de Assaad Zmerly sur ce sujet.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 4 sur 1 votes)