Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

La face du club conditionne le vol de la balle et le swing de golf

La face du club conditionne le vol de la balle et le swing de golf

Après quelques jours d’interruptions en raison de la migration de notre site dans son nouvel environnement graphique, nous sommes heureux de reprendre nos publications avec un nouveau sujet de notre consultant, Michel Delbos, dédié à la face du club, et la technique du swing de golf…Bienvenue sur votre nouveau jeudegolf.org

Sommaire de l'article sur la relation entre la face du club et le vol de la balle

Ces derniers mois, nous vous avons beaucoup parlé de nouvelle technologie, de bio-mécanique, de séquence cinématique 3D, de préparation physique et de fitness, etc…

Je pense que c’est vraiment très excitant car c’est toujours important de rester au top de tout ce qui peut se faire, se dire, ou se découvrir sur notre jeu, surtout à notre époque très « techno ».

Pourtant, en tant qu’enseignant, je ne veux pas perdre de vue ce qui est vraiment important, et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

Dans ce cas, pour moi, le bébé est la face du club de golf, cette partie de l’équation qui fait que la balle fait ce qu’elle fait…

L'impact entre le club et la balle, un moment infime !

L’impact entre la balle et la face du club n’a beau se tenir que pendant un laps de temps inférieur à 0,0004 secondes, c’est le moment de vérité du swing de golf !

Un peu comme quand le pneu rencontre le bitume de la route, ou au golf, quand l’uréthane rencontre le métal.

Pendant ce court instant, et même à mi-parcours, nous savons déjà que la balle de golf va suivre un ordre de marche bien défini, comme si elle était programmée pour faire exactement ce qu’on attendait d’elle, ni plus, ni moins.

Et de mon point de vue, cette « programmation » nécessite d’être commencée le plus tôt possible dans le processus du swing de golf.

Avant de poursuivre mon explication, laissez-moi vous définir quelques termes de vocabulaires que je compte utiliser.

  • Le premier parallèle : Quand un golfeur commence à déplacer le club vers l’arrière (backswing), il existe un point précis où le club se trouve strictement parallèle par rapport à la ligne du sol.

1ère parallèle

  • Le dernier parallèle : Quand un golfeur commence à déplacer le club vers le sol (downswing), il existe un point précis où le club se trouve strictement parallèle par rapport à la ligne du sol.

Deuxième parallèle

  • Le parallèle post-impact : La position après l’impact où le club se retrouve strictement parallèle par rapport au sol.

3ème parallèle

Passé ces définitions, intéressons-nous à ce que nous savons déjà de la face d’un club de golf par rapport aux questions de balistiques.

Ce qui se passe sur l'arc de swing...

Au point le plus bas de l’arc de swing, du dernier parallèle jusqu’au parallèle post-impact, la face du club ne bouge pas d’un iota (normalement...).

Pendant cette phase du swing, il y a à peu près rien qui puisse être fait par le joueur pour influer sur la face du club.

Autrement dit, pour pouvoir influer sur la position de la face du club, il faut agir bien avant d’arriver tout en bas de l’arc de swing.

Donc le meilleur moyen de construire un swing efficace et répétable facilement est d’apprendre à amener la face square dès le démarrage du swing, au moment du takeaway jusqu’au sommet du swing.

En fait, il y a tellement peu de temps entre le sommet du swing et le dernier parallèle que la plupart des joueurs n’arrivent pas à ramener régulièrement la face square sur le chemin.

Bien entendu, il y a de très nombreux golfeurs qui ne squarent pas la face au sommet du swing, et arrivent ensuite à la ramener parfaitement jusqu’à l’impact, mais ils sont l’exception à la règle, et ce n’est pas ce que je vous recommande.

Sur les practices de France et de Navarre, on peut voir un grand nombre de swings de golf qui sont complètement gâchés par des faces de clubs trop ouvertes ou trop fermées au sommet du swing.

De mon point de vue, une grande partie des erreurs de swings sont souvent liées à des problèmes de faces de clubs.

Face ouverte

Face de club ouverte au sommet

Si vous avez une face de club ouverte au sommet du swing, c’est que vous avez de grandes chances :

  • D’arriver sur la balle par le haut…
  • De lancer la tête du club à l’extérieur…
  • Et jouer avec le haut du corps avant le bas du corps en réalisant un release précoce.

Face fermée

face fermée

Si vous avez une face de club fermée au sommet du swing, c’est que vous avez de grandes chances:

  • De swinguer de l’intérieur vers l’extérieur…
  • De jouer d’un bloc…
  • De rester en arrière en tentant d’ajouter du loft...

Ce ne sont que quelques exemples d’erreurs de swings qui peuvent être reliées directement à la face du club, surtout quand elle n’est pas square depuis le sommet du swing.

Rappelez-vous que la position de la face du club qui est dite square est en fait à 90° ouverte par rapport à la cible, provoquée par la rotation naturelle du corps et des bras pendant le backswing.

Square…quel que soit la position du club sur l’arc de swing pendant tout le geste !

Face square

En tant qu’enseignant, je n’aime pas être catalogué comme adepte d’une méthode d’apprentissage plutôt qu’une autre.

En face de chaque élève, je considère toujours qu’il faut adapter un message pour chaque individu.

Dans cet article, tous les golfeurs qui servent à illustrer mon propos sont tous de très bons golfeurs, et jouent tous très bien quel que soit la position qu’ils ont adopté au sommet du backswing.

Face de club square au sommet du swing

Pourtant, pour la plupart des amateurs, je recommande vivement la position adoptée par Adam Scott.

C’est assurément la seule position qui permet de n’exécuter qu’un seul et unique mouvement jusqu’à la balle. Ce fameux mouvement tout simple que tous les golfeurs cherchent à faire.

Pas de retenue, pas de soubresauts, ou de mouvements parasites, juste un mouvement de descente, simple et direct sur la balle !

Voici donc ma conclusion : Nous avons toujours su que la face du club était ce qui influencait le plus le vol de la balle de golf.

J’espère donc qu’avec cet article, vous avez une meilleure compréhension de ce qui influence le golfeur...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.