Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Exercices pour améliorer posture et rotation d’un swing de golf

Exercices pour améliorer posture et rotation d’un swing de golf

Dans la suite de notre sujet consacré la posture, et en particulier l’angle de la colonne à l’adresse, nous avons demandé à notre consultant Michel Delbos des idées d’exercices pour pouvoir justement travailler cet aspect essentiel du swing de golf, surtout que c’est en liaison avec la qualité de la rotation, elle-même déterminante pour générer de la vitesse de swing, et de la consistance dans la frappe.

Découvrez nos formules d'abonnements

Pour Michel Delbos, pro au Golf du Beaujolais, et consultant historique sur JeudeGolf.org, il existe de nombreux exercices assez simples à produire pour contrôler la qualité de sa rotation en liaison avec l’angle de la colonne.

Dans ce sujet, il va vous en présenter au moins deux. Un premier qui est assez conventionnel, dirons-nous classique dans l’enseignement du golf.

Et un second sur lequel Michel insiste plus, car pour le pro, ce qui est important à comprendre quand on vient sur le terrain de la posture, et le pivot du corps, c’est que contrairement à ce que croient souvent les amateurs, une bonne rotation démarre du bas du dos, et non pas des épaules !

La posture est déterminante dans le plan de swing gage du bon lacement du club au backswing.

Premier exercice : Le classique travail de rotation des épaules

Mettez-vous à l’adresse comme vous en avez l’habitude.

Adressez la balle, prenez votre club, et placez le derrière votre tête sur vos épaules

Adressez la balle, prenez votre club, et placez le derrière votre tête sur vos épaules, en tenant le club à chaque extrémité avec vos deux mains, un peu comme si vous teniez un bâton parallèle à la ligne de vos épaules.

Ce faisant, commencez une rotation similaire au backswing pour orienter vos épaules dos à la cible.

Pour un droitier, l’épaule gauche doit se retrouver nettement sous l’épaule droite.

Pour un droitier, l’épaule gauche doit venir se placer au dessus du genou droit, sans engagement de la hanche gauche, vous bloquez votre rotation, ce qui entraîne en trajet de club extérieur-intérieur lors de la descente, en conséquence la balle partira à gauche sous forme d’un hook prononcé.

La colonne vertébrale se trouve dos à la cible en fin de rotation. Votre genou gauche aura tendance à s’avancer.

A ce stade, vous devez avoir créé un angle à 90° entre la ligne de votre colonne vertébrale, et la ligne de vos épaules.

De cette position, vous pouvez démarrer votre rotation de downswing, puis compléter la rotation jusqu’à ce que vous retrouviez dans la position exactement inverse, mais tout en ayant simplement maintenu les mêmes angles.

De cette position, vous pouvez démarrer votre rotation de downswing, puis compléter la rotation jusqu’à ce que vous retrouviez dans la position exactement inverse, mais tout en ayant simplement maintenu les mêmes angles.

Illustration chez un golfeur pro, et par exemple, le français Julien Quesne

Au Backswing, il maintient parfaitement cet angle entre la ligne des épaules, la ligne du dos, et l’angle du genoux « 20° », afin d’éviter une extension précoce .

La perte des angles ou l’altération de la posture peut dans la plupart des cas générer deux coups maqués « le block à droite et le hook à gauche » .

Lors d’un changement d’angles du corps, le joueur se voit contraint d’utiliser ses mains au moment de la frappe, ceci devient un swing basé sur le timing pouvant être inhérent .

Illustration chez un golfeur pro, et par exemple, le français Julien Quesne.

Au Backswing, il maintient parfaitement cet angle entre la ligne des épaules, et la ligne du dos.

Après l’impact, il retrouve cette exacte même position dans le sens inverse.

Après l’impact, il retrouve cette exacte même position dans le sens inverse.

Cet exercice et cette posture illustre un problème majeur de rotation chez les amateurs.

Alors que le pro respecte ce principe de rotation, qui veut qu’il reste incliné au niveau des épaules, l’amateur se trompe souvent de séquence, et veut systématiquement se retrouver debout et droit immédiatement après avoir tapé dans la balle « ce qui ne permet pas de conserver le club assez longtemps dans la zone de traversée » provoquant des coups tapés vers la droite, et décentrés de la face du club.

En suivant le principe de fonctionnement et la bonne rotation du dos, vous pourrez améliorer de manière très sensible la qualité de votre contact de balle, et de votre trajectoire.

Deuxième exercice : Comprendre ce qui déclenche réellement la rotation pour un swing de golf de qualité

Pour cet exercice, vous pouvez utiliser un manche ou un club de golf que vous allez passer dans votre dos, collé à votre colonne vertébrale.

Pour cet exercice, vous pouvez utiliser un manche ou un club de golf que vous allez passer dans votre dos, collé à votre colonne vertébrale.

Inclinez-vous comme pour mimer une posture classique à l’adresse devant une balle de golf avec les genoux déverrouillés en appui vers l’avant.

Notez sur la photo comment je conserve mon dos bien droit en « liaison » avec le club.

L’idée majeure de cet exercice consiste à vous faire sentir l’importance de la zone sacro-lombaire à l’origine réelle de la rotation.

Alors que votre main gauche tient le manche du club à son sommet, votre main droite tient l’autre bout du manche collé à votre sacrum.

En démarrant une rotation identique à celle adaptée pour un backswing, vous devriez sentir la rotation du sacrum qui se fait en même temps que celle des épaules.

Si vous n’avez jamais réalisé cet exercice, vous n’avez peut-être jamais senti l’importance ou la réalité de ce mouvement.

Si vous tournez complètement et restez figé quelques instants, vous allez sentir que ce sont les muscles du milieu et du bas du dos qui travaillent.

Si vous tournez complètement et restez figé quelques instants, vous allez sentir que ce sont les muscles du milieu et du bas du dos qui travaillent.

Tournez et vous verrez que ce ne sont pas seulement vos épaules qui tournent. En plaçant votre main sur le sacrum vous allez constater que la rotation démarre du bas du corps,

Autre bénéfice de cet exercice, si vous êtes correctement incliné au départ, vous allez aussi constater que vous ne pouvez pas vous relever prématurément en fin de rotation. Votre épaule reste bien sous l’épaule gauche en fin de rotation. Votre épaule reste au-dessus du genou droit.

Tournez et vous verrez que ce ne sont pas seulement vos épaules qui tournent.

Ces deux exercices devraient être des grands classiques pour tous les amateurs, notamment le deuxième qui va vous aider à sentir comment bien déclencher une rotation, le bon fonctionnement du dos du sacrum jusqu’à la base du cou.

Plus important qu’un dos en C ou en S qui s’il est optimisé peut-être performant, vous devez ressentir et comprendre les mécanismes d’une bonne rotation. C’est le fondement de l’enseignement, et de ma méthode héritée de ma formation Titleist Performance Institute que je peux vous délivrer au sein de la Golf Training School Académie au Golf du Beaujolais.

En complément

Voici un autre exercice simple qui peut vous aider à comprendre, et à ressentir les zones du corps misent en jeu dans le travail de la posture dans la perspective d’un meilleur backswing.

L’objectif est de venir poser sa paume de main gauche contre la paume de main droite, et inversement .

L’objectif est de venir poser sa paume de main gauche contre la paume de main droite, et inversement .

Si vous ni parvenez pas, c’est qu’il y a une zone de votre corps qui n’est pas mobile en l’occurrence la hanche gauche.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.