Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Comment driver plus loin et plus précis?

Des conseils pour driver plus loin et plus précis

Depuis que j’enseigne, j’ai pu constater que le driving reste la préoccupation majeure de beaucoup de joueur amateurs, avec pour objectif envoyer la balle loin. Quelques rappels techniques me semblent indispensables à la construction d’un bon swing de drive.

Le driving implique l’utilisation du club le plus long de son sac, et également, celui qui a une face la plus verticale (entre 8° et 12° pour les hommes, et même 14° pour les femmes), de fait ces paramètres impliquent la construction d’un mouvement plus précis, et plus juste dans ces différentes phases.

Que vous soyez un joueur en phase de construction, ou joueur confirmé qui souhaite reconstruire son swing pour le rendre plus efficace, et plus performant, il est nécessaire de faire preuve de patience et de persévérance, lorsque l’on apprend quelques chose de nouveau.

Comme vous avez parfois des habitudes techniques incorrectes, le cerveau interprète les bonnes choses comme fausses.

Il faut donc y consacrer un peu de temps pour bien le travailler, et souvent, afin d’intégrer les nouvelles habitudes dans sa mémoire proprioceptive.

Mon conseil dans cette phase : C’est de faire abstraction de la balle, elle ne doit pas vous diriger.

Si votre seul système de jugement du swing consiste à observer le vol de la balle, vous risquez de passer du temps à lutter pour faire des trajectoires droites, au lieu de consacrer plus de temps, à construire de façon juste, chaque éléments de la séquence du swing.

La phase d’entraînement consiste à casser le swing en morceau, pour le construire éléments par éléments. Une fois le travail réalisé, on oublie tout, et on joue au golf.

Pour éviter de rentrer dans trop de concept technique, je propose de diviser le driving en deux parties, à partir de la position à l’adresse :

Le backswing ( la montée ) :

Phase ou le club s’éloigne de la balle en donnant de la largeur au mouvement avec un bras de levier, ce qui permet au club de s’élever jusqu’au sommet du backswing, en créant un arc en hauteur permettant de générer de la puissance.

Le downswing ( la descente) :

Phase la plus importante du mouvement qui demande de revenir dans le bon plan (chemin de club ) pour rencontrer la balle face square à l’impact.

Cette partie du swing demande de conserver de conserver trois angles générateurs de puissance le plus longtemps possible.

Ces trois angles sont établis dès la montée.

Mon concept est de rester simple en abordant les différentes étapes de mise en place, afin d’optimiser sa précision, sa régularité et sa longueur.

Qu'est-ce qu'une position efficace ( placement à l’adresse) ?

*L’erreur à éviter est de débuter le mouvement en allant vite avec les bras, ce qui conduit à une descente réalisée par le haut du corps (action des épaules), qui projette le club à l’extérieur, et lui donne un trajet bien connu EXTERIEUR – INTERIEUR, provoquant le slice ou le pull, selon que la face est ouverte ou fermé à l’impact."

Etape 1 : La mise en place à l’adresse doit voir le joueur se concentrer sur les points suivant :

Un grip ferme dans les doigts légèrement plus court ( 1 ou 2 cm).

Le placement des épaules // à la ligne de jeu avec l’épaule gauche légèrement plus haute que l’épaules droite, ce qui place le haut du corps derrière la balle.

Positition à l'adresse au driving

Le démarrage ( takaway)

Phase essentielle, durant laquelle le joueur a très souvent une action des mains qui provoque le placement du club à l’intérieur, car les poignets roulent, et arrachent le club rapidement en le tirant vers le haut.

Démarrage du backswing

Il donc essentiel de débuter son pivot par une rotation buste –bras – club en harmonie pour placer le corps derrière la balle Photo à l’adresse.

pivot au golf

L’inclinaison du buste

Doit rester constante de l’adresse à après l’impact, ce qui permet d’obtenir (distance- puissance –vitesse ) l’une est le résultat de l’autre.

Ceci favorise le décalage entre le club, les épaules et le corps, sachant que la synetique du swing débute par le bas du corps, entraîne le torse, puis les bras, les clubs, et enfin les épaules.

Ce déroulement du swing permet d’obtenir le trajet intérieur square du club.

poursuite du backswing

Je constate qu’il y a très souvent une perte d’angles chez le joueur amateur, qui lance le club par le haut, qui se traduit par un trajet extérieur – intérieur

La faute et souvent liée à une poussée excessive du corps, mais également à un mauvais backswing qui provoque « un over-the –top » je me relève.

Quelques rappels sur le Backswing qui doit se réaliser à partir d’une rotation complète épaules-buste, par rapport aux deux axes du bassin que sont les hanches

Maintien des angles au driving :

Angles épaules à 90° par rapport à celui des hanches à 45°

Angles coude droit 90°

Angle poignet gauche club 90°

Objectif maintenir ces trois angles le plus longtemps possible du démarrage du backswing, jusqu’à la libération du club avant l’impact dans le downswing.

Trois exercices pour le pivot

1/ Développer la rotation du haut du corps jusqu’à ce que l’épaule gauche soit au niveau du pied droit. Pour cela travailler avec un élastique tenu dans les mains, et fixé sous le pied gauche.

exerice de l'élastique suite

exerice de l'élastique

2 / Mettre une serviette sous l’aisselle gauche, prendre l’extrémité dans la main droite, puis tirer la serviette vers l’arrière au backswing, en maintenant le coude droit à 90°.

exercice de la serviette

suite

suite exercice de la serviette

3/ Mettez vous à l’adresse, prenez un club dans les mains, posez le sur l’épaule droite, et pivoter votre buste

La phase de transition et impact

Moment capital dans la coordination du swing, c’est le début de la descente.

downswing

Il faut avoir effectué une rotation complète du buste, pour débuter la descente du club grâce à un transfert rotation du bas du corps (rotation des hanches).

A ce moment, les bras descendent le long du corps sans être projetés à l’extérieur, les angles du corps sont maintenus, l’épaule droite passe dessous, et le buste est en harmonie avec les bras, qui permettent de rattraper le retard du club dans la zone d’impact.

dans la zone d'impact

Ce qui donne un effet de fouet à la balle. Ensuite le corps termine en équilibre autour de la jambe gauche.

après la zone d'impact au driving

Exercice Spécifique :

Réaliser 1 /4 de swing coude droit près de la hanche droite, et effectuer une frappe en déclenchant le mouvement par un transfert rotation des hanches, libérer les avant bras, et les poignets.

Résumé de mes conseils pour un driving plus long et plus précis :

Un bon tempo est la clef du swing au driving !

fin d'impact et finish

  • Contrôler votre grip.
  • Placer vous derrière la balle à l’adresse.
  • Ralentir son takeaway.
  • Pas d’action des poignets au démarrage.
  • Garder une harmonie entre les bras et le buste.
  • Donner de la largeur au mouvement dans la montée en longeant le sol.
  • Eviter de déclencher la descente par le haut du corps.
  • Maintenez votre épaule square à l’impact.
  • Terminer en équilibre jambe gauche.

position au finish

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.