Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Doit-on vraiment baisser la hauteur du tee au drive contre le vent ?

Doit-on vraiment baisser la hauteur du tee au drive contre le vent ?

Dans la suite de notre sujet sur l’effet du vent sur le vol d’une balle de golf, nous avons interrogé notre consultant, Michel Delbos, pour savoir si c’était vraiment pertinent de baisser la hauteur du tee sur un coup de départ joué au drive avec du vent contraire. Pour réaliser ce sujet, nous sommes partis d'une étude réalisée aux Etats-Unis comparant les différentes hauteurs de tee par rapport à plusieurs forces de vents et jusqu'à 50 kmh.

Découvrez nos formules d'abonnements

Si vous avez déjà joué au golf dans des conditions météos délicates, et avec beaucoup de vents, vous avez peut-être déjà entendu un de vos partenaires de jeu vous dire « Baissez la hauteur de votre tee pour ne pas trop monter la balle dans un vent contraire. »

A l’origine, ce conseil vient du fait qu’une balle de golf a tendance à « ballonner » sous l’effet d’un vent contraire.

Ballonner ? A savoir ralentir, et monter au ciel comme une montgolfière.

Comme pour le sujet précédent, nous avons profité d’une étude faite au trackman pour vérifier si le fait de modifier la hauteur d’un tee pouvait avoir réellement une quelconque influence sur la hauteur de trajectoire de la balle, et par conséquence, sa distance.

Pour l’expérience, un enseignant américain, Tom Stickney a paramétré un robot Byron (robot qui reproduit à la perfection un swing de golf idéal) pour qu’il frappe des drives avec une vitesse de balle de 270 kmh.

Une vitesse qu’il n’a pas choisi au hasard puisqu’il s’agit de la vitesse moyenne des golfeurs professionnels sur le tour.

Le seul paramètre que le pro a fait varier fut donc la hauteur du tee !

Hauteur du tee sur un drive normal

Comme Michel Delbos nous le confirme…le fait de modifier la hauteur d’un tee peut avoir de multiples incidences sur le swing.

Ci-dessous, les données relevées au trackman :

Avant de constater les effets du vent, les premiers résultats en modifiant la hauteur du tee confirme qu’un tee plus bas donne un effet immédiat sur la baisse de l’angle de lancement.

Quelques millimètres suffisent à diviser par deux l’angle de lancement, et à réduire de 26 mètres la portée au carry !

Un tee plus bas engendre un angle de lancement plus bas, mais aussi un angle d’atterrissage plus tendu, ce qui favorise la roule de la balle !

Suite de l’exercice…que se passe-t-il quand le vent se mêle à la partie ?

L’américain a de nouveau testé deux hauteurs de tee, en ajoutant quatre variantes de forces de vents.

Résultat, son étude démontre que par temps calme ou un vent soufflant jusqu’à 16 kmh, le fait de baisser le tee ne présente aucun intérêt, sauf à perdre irrémédiablement de la distance !

En réalité, cela ne présente un intérêt mesuré qu’à partir d’un vent soufflant à près de 48 kmh !

A cette vitesse de vent, la balle est tellement freinée que ce qui est perdu en teeant plus bas, revient au même niveau qu’une balle tapée depuis un tee normal.

Autant dire qu’il faut des conditions extrêmes pour qu’éventuellement ce choix puisse se justifier.

D’autant qu’il faut ajouter un autre paramètre !

La fermeté du sol !

Effectivement, un tee plus bas n’a de sens que si le fairway est suffisamment ferme pour que la balle rebondisse et roule.

N’oubliez pas que le fait de taper une balle de golf depuis différentes zones de la face d’un driver change considérablement le smash factor et le taux de spin.

Et plus vous augmentez le spin loft, et plus vous réduisez le smash factor, la balle va spinner d’autant plus sous l’effet du vent.

Le fait de donner trop de spin à sa balle dans le vent va enlever de la distance, et favoriser la dispersion.

Le fait de frapper la balle trop basse ou trop haute dans la face va réduire la vitesse de balle à l’impact, et donc la distance.

Ce qu'il faut faire contre le vent

En réalité, pour notre consultant, Michel Delbos, la bonne solution pour driver efficacement face à un vent contraire, consiste à allonger son geste vers l’avant au finish plus qu’en temps normal, afin de donner une trajectoire plus tendue à votre balle.

Finish classique

Techniquement, il s’agit de retarder au maximum, le moment où vous allez vous relever pour finir votre geste.

Finish avec les mains devants

En conclusion, le fait de modifier la hauteur du tee est dans 90% des cas inintéressants pour jouer son driver contre le vent, pourtant cette idée est très répandue, propagée sans doute par des golfeurs qui jouent souvent sur des links en Ecosse où la vitesse du vent peut atteindre régulièrement les 50 kmh.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.