Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment McIlroy associe puissance et précision avec son driver?

Comment McIlroy associe presque toujours puissance et précision au drive?

Dans le domaine du driving sur le PGA Tour, il est très intéressant de suivre deux statistiques, la distance moyenne, et le pourcentage de fairways pris en régulation. Le numéro un mondial,Rory McIlroy se distingue justement en étant très bien classé dans ces deux catégories..

En complément du précédent sujet consacré aux données de driving de McIlroy mesurées avec un radar, notre consultant Michel Delbos nous explique la clé du drive du numéro un mondial.

Sommaire de l'article consacré au secret de driving de Rory McIlroy

  1. Comment se matérialise la performance du numéro un mondial ?
  2. Les statistiques du PGA Tour ne trompent pas
  3. Le driving de McIlroy n'est pas basé sur sa taille
  4. Le secret de sa distance au drive 

Comment se matérialise la performance du numéro un mondial ?

Certes, il n’a pas encore remporté de majeurs en 2015, laissant Jordan Spieth être tout à fait phénoménal au Masters et à l’US Open.

Cependant, McIlroy n’est pas numéro un mondial de golf par hasard, et il ne devrait pas tarder à regagner de grands tournois.

Il l’a déjà fait cette saison en remportant de manière époustouflante les championnats du monde de match-play à San Francisco.

Probablement, l’épreuve la plus difficile du tour, car, en plus de devoir battre le parcours, il faut battre un autre joueur en duel, avec ce que cela suppose de force mentale nécessaire pour dominer les événements parfois contraires sur un parcours.

Si on s’intéresse à ses dernières grandes victoires, comme par exemple le championnat du monde Bridgestone à l’été 2014, McIlroy a non seulement dominé le champ des joueurs présents sur la longueur moyenne de ses drives (334 yards équivalant à 305 mètres), en nombre de greens pris en régulations, soit 80%, et en précision au drive (12ème meilleur joueur de la semaine).

Pour simplifier, Rory McIlroy remporte de grandes victoires au niveau du golf professionnel parce qu’il tape son drive plus loin et plus droit que tout le monde, pour se laisser de plus petites approches à jouer, et arriver en sécurité sur les greens.

Avec un tel jeu, pas besoin d’être très fort dans beaucoup d’autres domaines du jeu de golf !

Le fait de driver long et droit est un énorme avantage au golf, et il faut bien dire que personne ne fait cela aussi bien que Rory.

Les statistiques du PGA Tour ne trompent pas

En distance moyenne, une catégorie statistique qui permet de définir qui est le plus long driver du tour, on retrouve Dustin Johnson, le récent deuxième, et perdant malheureux de l’US Open à Chambers Bay, tout en haut de la liste avec une moyenne de 317 yards (289 mètres) sur 78 drives joués en 2015.

Bubba Watson, l’habituel leader de cette catégorie n’étant que 4ème cette année avec une moyenne de 306 yards, devant McIlroy, 8ème à 305 yards.

Certes, McIlroy n’est pas exactement numéro un des cogneurs, mais si vous couplez cette distance à la précision, vous obtenez la véritable performance au driving du joueur.

En termes de précision, le meilleur golfeur du tour en 2015 est l’italien, Francesco Molinari avec un taux de fairways touchés au drive de 79% sur 40 parties jouées et 512 fairways tentés.

Sur ce même classement, McIlroy est actuellement 32ème avec un taux de 67,31%, sauf qu’il est nettement mieux classé que Bubba Watson, seulement 118ème avec un taux de 60%, et Dustin Johnson, 156ème avec un taux de réussite de 57%.

En résumé, McIlroy est en moyenne presqu’aussi long que les plus gros cogneurs du tour, mais bien plus précis que ces derniers, ce qui lui confère un avantage souvent décisif.

Sur un tournoi, il est capable de monter son niveau de jeu très au-dessus de sa moyenne, ce qui explique certaines de ses victoires les plus spectaculaires.

Comment McIlroy associe presque toujours puissance et précision au drive?

Le driving de McIlroy n'est pas basé sur sa taille

Sa force réside dans le fait qu’il est capable de créer une énorme vitesse de swing alors qu’il a un gabarit relativement modeste comparé aux grands par la taille, Bubba Watson (1m91) et Dustin Johnson (1m93).

McIlroy ne mesure qu’1m75.

A titre de comparaison, son ancienne petite amie, Caroline Wozniacki mesurait 4 centimètres de plus que lui.

Tiger est de 10 cm plus grand tout comme Jordan Spieth, le récent vainqueur de l’US Open.

McIlroy créé donc beaucoup de vitesse sans être nécessairement un monstre physique, en plus de ramener la balle régulièrement dans la face du club à l’impact, deux phénomènes qui combinés expliquent la performance du numéro un mondial.

Compétence qui est d’autant plus déterminante sur les fairways resserrés du PGA Tour !

Lors du tournoi que j’ai pris en exemple, le championnat du monde Bridgestone 2014, McIlroy a été particulièrement brillant au driving.

Sur le dernier trou, un par 4 étroit de 464 yards (424 mètres) avec des arbres qui protègent la partie gauche du green, McIlroy a frappé un drive long de 324 yards (296 mètres) au centre du fairway, ce qui lui a laissé une approche d’un centaine de mètres pour aller au drapeau, et sans obstacles particuliers à passer.

Pour parcourir les 140 yards restant, il s’est contenté de taper un sandwedge pour prendre le green, et finir par deux putts.

C’est typiquement l’illustration du jeu de McIlroy quand il est à son maximum de concentration.

Le secret de sa distance au drive

Le secret de sa distance vient du fait qu’il a une grande capacité à dissocier la partie haute, et la partie basse de son corps.

En synthèse, il est capable de tourner son corps d’une manière extrêmement rapide.

Les données de vitesse de swing qui ont été évoquées dans l’article précédent, à savoir 118 mph sont le résultat de cette capacité à créer de la vitesse par la distorsion coordonnée entre le haut et le bas de son corps, sans que ce dernier soit nécessairement plus grand que 1m75.

La vitesse de rotation de McIlroy

Quand on utilise des outils d’analyse de swing combiné à des plaques de forces pour justement mesurer la capacité d’un golfeur à tourner rapidement pendant son swing, on s’aperçoit que les joueurs qui peuvent rapidement placer leurs poids sur la jambe droite au moment du takeaway, sont aussi ceux qui peuvent ramener ce poids le plus rapidement sur le pied gauche à l’impact (pour les droitiers et inversement pour les gauchers).

Si vous êtes capable de faire ce mouvement avant que votre club n’ait finit de descendre au downswing, alors vous pouvez commencer à frapper la balle dans le même type de fonctionnement que Rory McIlroy.

Cela ne suppose pas qu’un travail technique, mais aussi et surtout, un travail athlétique qui se réalise avec un préparateur spécialisé.

Inutile de se mentir, ce n’est pas donné à tout le monde.
Comme je dis souvent à son sujet, "Rory a le moteur pour frapper loin".

 

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.