Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment améliorer ses appuis pour gagner en distance au golf?

Comment améliorer ses appuis pour gagner en distance au golf?

Partant des différences notables entre les professionnels et les amateurs, je vous propose quelques exercices pour travailler vos appuis, et par conséquence votre puissance.

La première chose que je fais travailler à un élève quand nous abordons la question de la consolidation de son swing, tant au niveau de la régularité que de la recherche de distance, est l’ancrage du corps dans le sol.

(Retrouvez Michel sur son site objectif-golf69.com)

Souvent, les amateurs ont tendance à sous-estimer, méconnaître ou passer rapidement cette question, alors que c’est probablement l’un des éléments les plus importants de la préparation du coup de golf avec l’alignement.

Dans le sujet sur Médicapteurs, la rédaction évoquait la différence d’appuis et de fait de poids du corps sur le sol entre un pro et un amateur.

Cette différence se matérialise dans trois moments décisifs du swing de golf :

  • Le takeaway, soit le moment où le joueur déclenche avec les épaules le déplacement du club vers l’arrière.
  • Le halfway, soit le moment où le club se situe au bout du déplacement en arrière, avant que par l’action de la rotation, le club ne commence à monter vers le ciel.
  • Et la transition entre backswing et downswing, soit le moment où le club arrive au sommet et le moment où le club repart vers le sol.

A chaque étape du swing, la puissance des appuis entre un pro et un amateur est très nettement différente, et c’est ce qui explique la différence de puissance et de distance, alors que sauf quelques cas, les professionnels ne sont pas des colosses physiques.

Le golf est encore un sport où la technique peut prédominer le physique jusque dans une certaine limite.

Pour un amateur, il est important de savoir que les appuis déterminent la stabilité du bas du corps, élément fondateur pour favoriser une pleine rotation du corps à partir des hanches.

Dans mon sujet sur la biomécanique du swing, je détaillais déjà le principe de désynchronisation entre le haut et le bas du corps.

Pour schématiser, imaginer un axe partant du sol jusqu’à la tête.

Pour générer de la vitesse et de la puissance dans un mouvement d’impact, il faut coupler d’une part un phénomène de résistance (appuis au sol et tête qui servent de points de fixations) avec un phénomène d’élan (création de vitesse par déplacement).

L’un ne fonctionne pas sans l’autre.

Pour lancer une balle avec ma main droite, je vais chercher l’extension maximum de mon bras droit vers l’arrière tout en ayant mon bras gauche vers l’avant comme si je tirais avec un arc. Ce phénomène d’extension permet la création d’espace pour le lancer, mais aussi la création d’équilibre du haut du corps sur un plus grand espace.

Pour lancer loin, j’ai autant besoin d’un grand rayon d’action que d’une grande stabilité.

Essayer de lancer un objet depuis un bateau qui tangue et vous verrez à quel point votre projection est amoindrie.

Au moment de lancer une balle à la main, vous vous apercevrez que même inconsciemment, vous vous fixez et vous cherchez un plus grand appui avec le sol.

C’est donc tout à fait similaire au golf.

Au takeaway, au halfway et à la transition, cette prise d’appui doit être très importante, et comme pour les pros, de l’ordre de 125% du poids du corps sur les deux premières phases jusqu’à 140% au moment de la transition.

En règle général, les amateurs ont plutôt tendance à être à seulement 70% de leurs poids au takeaway, à baisser à 65% pendant le halfway, puis remonter à 90% au moment de la transition.

D’une part, ce n’est pas assez, mais pire, cela fluctue. Cette instabilité est clairement à l’origine de la perte de puissance.

Ci-dessous, des exercices spécifiques pour travailler ces trois phases :

1- Pour améliorer vos appuis sur la phase du takeaway

Prenez un gros carton ou un objet relativement volumineux, puis placez-le derrière vous sur le chemin de votre club en phase de démarrage.

Pour améliorer vos appuis sur la phase du takeaway

L’idée est que cet objet fasse obstacle à votre mouvement, et qu’au moment où vous allez le contacter avec un fer, vous sentiez l’effort qu’il faut produire pour pousser cet objet hors de votre chemin.

Ce faisant, vous allez sentir dans votre côté droit l’effort supplémentaire que cela va vous demander.

Cet exercice est aussi très utile pour sentir le bon déplacement du club au takeaway

Pour que l’exercice fonctionne pleinement, il faut que l’objet soit vraiment lourd.

Cet exercice est aussi très utile pour sentir le bon déplacement du club au takeaway, à savoir le long du sol.

Autre exercice que je recommande pour travailler les appuis. Se fixer sur un coussin d’eau qui permet réellement de sentir le poids sous ses pieds pendant l’action.

Vous pouvez me voir en actions sur la photo ci-dessous.

Comprendre le transfert du poids sur la jambe arrière

Vous trouvez ce type d’aide à l’entrainement dans des magasins de sports. Peu onéreux, cela permet de bien sentir le transfert de poids pendant le swing.

J’insiste aussi sur le fait que les appuis ne se travaillent pas sans travailler la posture, et la bonne rotation des épaules.

Le revers de la médaille de tout article de golf, c’est de penser qu’en traitant un élément du swing, on traite toutes les caractéristiques. Pour un swing plus régulier et plus puissant, il faut de bons appuis, mais aussi un bon séquençage entre le bas et le haut du corps, et par exemple, ne pas faire la faute majoritairement répandue chez les amateurs : le pivot inversé.

2- Pour améliorer vos appuis sur la phase de halfway du backswing

Placez un petit tube cylindrique sur le sol (par exemple un shaft de club de golf en acier), et portez-vous dessus. La voûte plantaire mise au milieu du tube, réalisé un swing avec votre fer.

Au halfway, cet exercice vous permet de sentir le poids du corps sur la droite

Quand vous allez déplacer votre club au niveau du halfway, vous devriez sentir une augmentation de la pression portée sur votre côté droit.

Avantage de cet exercice, cela va améliorer votre rotation de la partie supérieure du corps.

Autre exercice que je recommande à mes élèves pour travailler sur les appuis : l'exercice de la planche à bascule.

Exercice de la planche à bascule

En vous plaçant sur ce type de planche, au moment du backswing, vous sentez immédiatement le changement d'appuis vers la droite du corps. Cet exercice est surtout utile pour comprendre les notions de transferts de poids entre les différentes phases du swing.

3- Pour améliorer vos appuis sur la phase de transition

Adoptez une posture avec un pied avant légèrement plus tourné ouvert vers la cible, puis amenez votre club au sommet du backswing vers le ciel.

Puis déclenchez votre swing vers la cible en cherchant à tourner au maximum de vos possibilités, et même à vous retrouver pleinement à l’opposé de votre position de départ (au sommet du backswing, votre dos doit se retrouver à l’opposé de la cible, complètement enroulé, alors qu’au finish, votre buste doit se retrouver pleinement face à la cible, et complètement déroulé).

Ce faisant, vous allez être obligé de pousser dans le sol avec votre jambe avant.

Précision importante, souvent, je vois des amateurs qui cherchent la puissance en poussant dans les jambes, mais latéralement, ce qui revient à quitter le plan du swing, à perdre la stabilité, et en fait à perdre en puissance, et en contrôle.

Quand je parle de poussée…je parle de poussée dans le sol du haut vers le bas, et surtout pas de poussée de gauche à droite ou droite à gauche.

Et plus qu’une poussée, il s’agit plus de porter le poids plus que d’un mouvement qui risquerait de déséquilibrer.

Pour beaucoup d’amateurs, il est peut-être plus commun ou plus parlant de prendre l’exemple du bunker, où souvent on voit des joueurs chercher l’ancrage en enfonçant leurs chaussures dans le sable.

C’est en fait ce phénomène qu’il faut rechercher, même quand on n’est pas dans le bunker.

En pratiquant ces exercices, vous devriez mieux appréhender l’importance des appuis pendant le swing, et plus que de changer de club pour gagner dix mètres, vous obtiendrez des résultats vraiment très significatifs, sachant que la marge de progression entre un amateur et un pro sur ce sujet est très conséquente.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.