Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Apprentissage verbal du golf - Habileté motrice et physique

Quels sont les facteurs qui affectent ce que nous retenons et ce que nous oublions ? En ce qui concerne l’apprentissage verbal, les expériences agréables sont mieux retenues que les désagréables ; la technique qui a été « sur-apprise » sera mieux retenue que celle qui aura été apprise normalement.

Apprendre le golf : peut-on se permettre une pause dans son enseignement ?

La technique ou apprentissage d'une technique qui possède une signification est retenue plus aisément que celle qui a été apprise sans être comprise.

Sauf données contraires, il en est probablement de même pour les habiletés motrices.

Souvent on ne se rappelle pas exactement les données verbales, mais seulement le contenu essentiel.

De même, dans le domaine des habiletés physiques, les bases fondamentales semblent être retenues, et quelquefois, ceci peut se traduire par de meilleures performances.

Il est possible qu’une partie de l’oubli soit due au seul facteur temps ; mais celui-ci n’est manifestement pas essentiel.

Ce point mérite d’être souligné, car de nombreux jeunes joueurs de golf semblent penser que, s’ils doivent abandonner le golf pendant une certaine période, à cause d’une blessure, des études, du climat, etc., ils ne pourront plus jamais y briller de nouveau.

L’effet de l’interruption dépendra, dans une certaine mesure, de l’activité elle-même : il est évident que si le meilleur âge pour obtenir la meilleure performance est 15 ans, le joueur qui ne peut pratiquer entre 14 et 16 ans souffrira d’un désavantage permanent.

Ceci serait dû non pas à la détérioration de l’habileté motrice elle-même, mais celle des aptitudes innées.

Toutefois, dans la plupart des sports, la maturité de jugement peut grandement compenser, pendant un certain temps, toute diminution des capacités innées, la vitesse par exemple.

Un joueur de golf qui cesse de pratiquer pendant 3 ans entre 17 et 20 ans, peut encore atteindre le summum de sa carrière s’il est fortement motivé.

Son habileté diminuera sans doute très peu pendant ces trois années ; il suffit d’ailleurs d’assister à des tournois pour se rendre compte que le fait de jouer régulièrement ne se traduit pas automatiquement par une amélioration constante.

Cela signifie simplement qu’il atteindra son summum plus tard qu’il aurait pu le faire s’il ne s’était pas interrompu.

En revanche, les activités que l’on pratique pendant cette période ont beaucoup plus d’importance.

On peut fort bien, d’un été à l’autre, s’apercevoir que l’on joue au golf presque aussi bien qu’auparavant.

Ceci est dû au fait que l’on n’a pratiqué, dans l’intervalle, aucune activité similaire qui pourrait interférer avec les premières.

Par contre, le joueur de golf peut constater qu’une saison de hockey sur glace a dégradé sa technique de golf, de même que la pratique de la natation peut perturber un athlète, et que le « buteur » en rugby peut regretter d’avoir joué au football pendant une saison.

Cependant le mot important est ici « peut ». Il pourra y avoir fréquemment gêne, mais aussi bénéfice.

Ainsi, si l’on désire devenir un joueur de golf de premier ordre, il sera sans doute préférable de s’entraîner et de jouer souvent et régulièrement ; mais si cela est impossible, la pratique d’autre sport comme le tennis, le hockey sur gazon sur glace…peuvent tout compte fait, être profitable.

Les difficultés provoquées par l’interférence peuvent être surmontées, dans une première mesure, par un retour périodique au sport donné.

Après chacune de ces « révisions », l’oubli intervient plus lentement, de sorte que, si une habileté a été initialement « sur-apprise » et révisée plusieurs fois, on atteint en définitive un point, où elle peut être fixée d’une manière permanente avec seulement quelques rares séances d’entraînement.

La méthode Evolution-Sports Concept :

Marc LefevbreLe concept d’entraînement et de stage proposé par Marc Lefevbre vous propose en effet des méthodes adaptées à chaque situation, et à chaque individu : optimisation technique, efficacité tactique, développement physique, techniques psychocorporelles, techniques de relaxation, techniques comportementales, visualisation, PNL.

Son expérience auprès de joueurs de haut niveau et en tant que directeur de centre sportif lui a permis de réaliser des programmes individualisés qui vous permettront d’actualiser la réussite dans votre golf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.