Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Prépa physique et golf : Améliorer sa posture

Prépa physique et golf : Améliorer sa posture

En lien avec les articles « Caractéristiques de swings » proposés par Olivier Raynal, Loic Gambardella vous présente le corollaire cette fois purement athlétique. Dans ce sujet, le coach développe les notions physiques importantes pour développer une bonne posture à l’adresse. Les deux consultants ayant le même socle commun d’apprentissage (TPI) entre autres compétences, l’un pour la technique, l’autre pour la préparation physique, vous aurez bien ci-après une correspondance évidente, entre ce qu’il faut produire techniquement, et le "comment faire" mécaniquement ou physiquement.

Découvrez nos formules d'abonnements

Comment stabiliser toutes les actions rotatoires par une bonne posture

Co-Fondateur de BeAthletik, je me suis spécialisé dans l’analyse du mouvement, et surtout son amélioration pour différents sports, et en particulier le golf.

Dans ce cadre, j’interviens sur la biomécanique de golfeurs amateurs, ainsi qu’auprès de golfeurs professionnels français actuellement sur le circuit.

La posture est le seul moyen que vous avez pour démarrer votre swing de manière cohérente.

Une bonne posture sera aussi votre seul moyen pour stabiliser toutes les actions rotatoires que vous allez créer autour de vous.

S’agissant de la qualité de la posture, il faut distinguer la partie supérieure et la partie inférieure du corps.

La partie supérieure du corps

La première chose qui est importante concerne ce qui va être activé au niveau de la partie supérieure du corps.

J’entends tout ce qui va se passer du bassin jusqu’aux épaules dans l’alignement de l’axe central, qui est tout simplement la colonne vertébrale.

Ceci étant, nous sommes tous différents.

Nous présentons tous des courbures de la colonne vertébral qui sont différentes, que ce soit au niveau des lombaires, des cervicales ou des dorsales.

Comme nous sommes tous différents, il faut trouver notre propre « harmonie posturale » équilibrée.

Toutes les contraintes liées à la production d’un swing de golf vont devoir passer par la vertèbre, au niveau articulaire, et au niveau du plateau vertébral.

Les différentes postures à l'adresse : posture en S, posture droite, posture en C

On vérifie cette harmonie quand on aligne le milieu de l’épaule avec le milieu de la hanche, et ce quelles que soient les courbures que l’on développe, en S ou en C.

Quand ces deux points sont alignés, on est sûr d’être en harmonie posturale.

Quand ces deux points sont alignés, on est sûr d’être en harmonie posturale.

En revanche, quand on est trop en avant, il va se produire un effet de cisaillement quelque part.

Idem en arrière, il y aura aussi un déséquilibre en cisaillement plus localisé cette fois dans les lombaires. Deuxième cas qui est souvent très exagéré dans la posture en S.

Trop en arrière ou trop en avant = risque de cisaillement

Pour un swing de golf, il faut comprendre que concrètement, un tel déséquilibre ne permettra pas d’engager la poutre composite abdominale, qui avec les lombaires ont pour mission de transmettre l’énergie.

C’est pourquoi une bonne posture est essentielle.

Si vous n’arrivez pas à mettre en place cette poutre composite, si vous n’êtes pas aligné correctement entre épaules et bassin, non seulement, vous ne pourrez pas transmettre de l’énergie de manière optimale, et vous ne pourrez pas engager correctement les abdominaux.

Ce que j’appelle aussi une « fuite énergétique ».

La partie inférieure du corps

La deuxième chose importante concerne la partie inférieure, et donc par définition, en-dessous du bassin.

C’est important, car l’équilibre va être assuré par les deux seuls points fixes pendant toute la durée du swing : les appuis au sol avec les pieds.

Dans ce cadre, il va être très important d’avoir le pied complètement en charge et en contact avec le sol.

J’insiste : Tout le pied doit être en contact cohérent avec le sol !

Quand le pied est dans un contact cohérent avec le sol, on s’aperçoit que la répartition du poids va être égale au niveau des lacets de vos chaussures.

A partir de cette position, en équilibre, à l’adresse, toutes les chaînes musculaires vont pouvoir s’équilibrer.

Compensations liées à une mauvaise posture

En revanche, si vous êtes trop sur l’avant (poids sur les orteils), ce qui revient à mettre trop de poids vers l’avant, les chaînes postérieures (ischio-jambiers) vont devoir rattraper la posture.

Imaginez que si vous êtes trop en avant, les ischio-jambiers seront déjà trop tendus, et au moment où le club va tourner autour de vous, vous allez partir en arrière, et serez obligé de rattraper vers l’avant et basculer.

Vous devez comprendre qu’il s’agit de pertes de postures qui vont perturber l’optimisation de votre mouvement.

Il est donc essentiel de trouver ce premier équilibre.

Si, à l’inverse, vous êtes trop en arrière à l’adresse (poids sur le talons), cette fois se seront les muscles quadriceps, les muscles antérieurs, qui vont devoir rattraper la perte d’équilibre.

Cela revient à démarrer son swing avec une pré-tension inverse au cas précédent.

Dans les deux cas, dès que le club va commencer à partir au backswing, cela va vous engendrer un déséquilibre.

Les exercices que je vous recommande pour améliorer votre posture

Pour faire suite à cette explication, je vais vous présenter en vidéo deux petits exercices que vous pourrez reproduire chez vous, et qui vous permettront de travailler à la fois la partie supérieure, et la partie inférieure.

Le premier exercice consiste à trouver en étant assis, l’équilibre entre l’avant et l’arrière de votre partie supérieure jusqu’à trouver in fine votre posture alignée.

Le deuxième exercice consiste à activer l’ensemble de votre sole plantaire. Il s’agit de mieux percevoir le contact au sol. N’oubliez pas que 80% de vos récepteurs proprioceptifs sont situés au niveau de la sole plantaire.

Comme la plupart du temps, nous utilisons des chaussures classiques avec de bons amortis, nos capteurs « dorment » à l’intérieur de nos chaussures.

L’exercice que je vous propose a justement pour but de réveiller cette sole plantaire. Pour cela, je vous recommanderai de vous équiper d’un mini foam-roller ou alors utilisez une balle de golf.

Pour le prochain article, toujours en lien avec les articles caractéristiques de swings du coach Olivier Raynal, je vous parlerai de l’analyse d’un swing de golf en trois dimensions.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

Accédez aux offres US Golf !