Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Prépa physique et golf: L’intérêt d’analyser un swing en 3 dimensions

Prépa physique et golf: L’intérêt d’analyser un swing en 3 dimensions

Lors de son second sujet sur jeudegolf.org, le coach Olivier Raynal, formateur, coach au golf de Chamonix, certifié T.P.I, était intervenu sur les trois dimensions d’un swing de golf, élément important pour comprendre ce que l’on peut réaliser en tant qu’amateur, partant déjà de ses propres compétences physiques et techniques. Olivier ayant fortement introduit des concepts physiques dans son sujet, nous avons eu l’idée de compléter son intervention par celle d’un expert du mouvement, Loic Gambardella, lui-aussi certifié T.P.I (Titleist Performance Institute), expert BeAthletik reconnu dans la profession, préparateur physique de grands champions comme par exemple Jean-Baptiste Gonnet, pour qu’il développe l’analyse d’un swing en trois dimensions, l’intérêt des outils de mesures, et ce que vous pourriez en retirer pour perfectionner votre swing.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le symbole de l’efficacité d’un swing de golf

L’analyse d’un swing de golf en trois dimensions va être véritablement le symbole de l’efficacité d’un swing.

C’est valable pour un très grand golfeur, comme bien entendu pour un golfeur amateur. A ce stade, il n’y a pas de discrimination.

Quand on parle de trois dimensions, cela revient en fait à essayer de comprendre ce qui va se passer pendant le mouvement, et dans les trois plans de l’espace.

Les trois axes de mouvements sont :

L’axe latéral qui peut être impacté par des fautes comme le « sway » ou le « slide »… des glissements latéraux.

L’axe avant et arrière qui peut être impacté par des fautes comme le « hanging back » ou le « forward lunge » littéralement des frappes trop en arrière ou trop en avant par rapport à la balle.

L’axe haut et bas qui peut être impacté par des fautes comme les extensions précoces ou les coups joués « over the top ».

Toutes ces fautes correspondent aux axes, et ont été illustrées par le Titleist Performance Insitute dans son enseignement tourné vers la performance.

C’est aussi parce que ces fautes existent fréquemment chez les amateurs que l’on s’intéresse à l’optimisation du mouvement, pour améliorer in fine la consistance des frappes.

Aujourd’hui, la technologie nous permet de suivre 6 degrés de libertés par rapport à ses 3 plans dans l’espace. Plus simplement, cela veut dire que l’on peut aussi dessiner les rotations autour de ces trois axes.

Il y a plusieurs façons de rendre accessible les analyses en trois dimensions par les amateurs. On peut les matérialiser par un avatar, par des chiffres ou par des courbes.

La séquence cinématique illustre parfaitement ces courbes et cette analyse. Elle regroupe en un schéma les différents segments qui sont mis en action pendant un swing, comme par exemple les hanches, les bras, et les poignets.

La séquence se déroulant de l’adresse à la fin du geste, en passant par le sommet du swing, et surtout le moment de l’impact.

Une séquence cinématique d'un swing de golf

Depuis plusieurs années, à partir de travaux de recherche, on a créé des bases de données comprenant les swings des meilleurs joueurs, ce qui a permis de déterminer des phases où se matérialisent réellement l’efficacité du mouvement.

A partir de là, ces mêmes joueurs ont pu analyser leurs swings afin de travailler sur la répétabilité de ces mouvements, tout en cherchant parallèlement à être plus puissant.

Partant de ces bases de données, ce qui est intéressant, c’est que cela nous permet de comparer comment vous, vous allez-vous organiser corporellement pour réaliser un swing de golf ?

La question que nous voulons élucider : Comment votre corps va bouger pendant l’exécution d’un mouvement rapide comme le swing de golf ?

Ceci étant, et c’est aussi pourquoi la technique rejoint le physique… pour être parfaitement efficace dans une démarche d’analyse en trois dimensions, il faudra avoir réalisé au préalable des tests physiologiques.

Et ce, pour pouvoir déjà déterminer avant même de parler de technique de golf, ce que le corps est capable de réaliser et ce qu’il n’est pas capable de réaliser.

Il s’agit de déterminer les limitations physiques propres à chaque individu, selon son histoire, son mode de fonctionnement interne…

A mon stade, je m’intéresse déjà à ce que le corps va pouvoir faire dans un mouvement simple, et sans contraintes. Avant de voir ce qu’il peut faire dans un mouvement complexe, rapide, et avec contraintes.

Partant des constats, c’est très facile d’analyser un avatar, des chiffres ou des courbes. Mais au préalable, il faut définir le profil du joueur, « que je sache qui j’ai en face de moi ».

C’est en combinant le profil du joueur avec l’analyse en trois dimensions, que pour ma part, je peux ensuite travailler sur le corps du golfeur.

Bien entendu, ces analyses et cette étude du profil n’ont que pour intérêt de faire évoluer le corps, et le faire travailler dans un but de recherche d’une amélioration de la performance.

Attention, je précise que « le jeu » n’est pas de faire de la préparation physique par rapport à des courbes. Le « jeu » est d’optimiser vos mouvements pour donner à votre corps le moins de contraintes possibles.

Je cherche à faire faire au corps quelque chose d’efficace… Le but, c’est bien la recherche de l’efficacité !

A l’aide de ces analyses, on va pouvoir constater si un golfeur arrive à dissocier le bassin par rapport aux épaules, ce qui est aussi appelé facteur X stretch.

Facteur X stretch qui est une façon de comprendre et lire la puissance chez un golfeur professionnel ou même chez un golfeur amateur capable de propulser la balle très loin.

Le facteur X stretch se matérialise par une dissociation musculaire entre le bassin et les épaules.

Toute le sujet est de savoir si le joueur mobilise ce facteur.

Mais ce n’est pas tout, et je voudrai vous inviter à la vigilance. L’analyse en trois dimensions n’est qu’un outil parmi tant d’autres.

Parlant du facteur X stretch et de la dissociation haut bas, il faut aussi savoir si vous savez produire ce mouvement en fonctionnel, sans la contrainte !

C’est typiquement le cadre d’intervention de BeAthletik en amont du travail réalisé par les enseignants de golf, qui eux vont ensuite venir travailler directement dans et sur le swing de golf, avec cette contrainte d’un mouvement rapide, et d’une rotation très puissante.

A notre niveau, nous allons travailler sur des choses simples.

C’est en cela que l’analyse en trois dimensions sert aux instructeurs aussi bien qu’aux préparateurs physiques, ou ceux qui travaillent dans la physiologie du sport pour analyser le mouvement.

Le but, c’est d’identifier d’où on va partir avec le golfeur, avant de parler de performance.

La performance étant la capacité d’un golfeur de répéter les mouvements avec un maximum d’efficacité, dans une bonne séquence, et avec une recherche de puissance maximum.

C’est pour cette raison qu’on peut voir des aspects techniques dans les courbes.

On va pouvoir distinguer un « sway », un « slide »…On va pouvoir détecter tous les déplacements par rapport à ce qu’il faudrait en fait produire pour être parfaitement efficace.

On va aussi pouvoir distinguer des aspects physiologiques. Par exemple, un golfeur peut réaliser un « sway », car il n’est tout simplement pas capable d’effectuer une rotation autour de la jambe droite (pour un droitier).

Durant la phase de diagnostic, on pourra élaborer plusieurs solutions.

C’est important que le technicien et la personne en charge du mouvement se mettent en relation, pour décider des meilleurs protocoles, dans le but de créer un swing vraiment efficace…Efficace spécifiquement pour ce joueur !

Pour être encore plus concret, je vous ai préparé un exemple à propos du « release tardif ».

Explication d’un release tardif pour illustrer l’intérêt de l’analyse en trois dimensions

Tous les golfeurs cherchent à désarmer le plus tard possible.

Grâce aux outils pour l’analyse en trois dimensions, on peut justement voire précisément à quel moment le golfeur désarme.

Dans la vidéo suivante, je vous ai représenté la courbe d’action des poignets d’un golfeur amateur.


Vous verrez que ce sujet désarme les poignets juste avant le sommet du swing.

Il est en fait très difficile de garder un armement très prononcé sur une période de temps très longue.

Ce que vous devez savoir concernant votre corps, c’est que ce dernier, pendant que vous allez effectuer votre swing, connaît et met en place toutes vos stratégies de compensations par rapport à vos limitations.

Le résultat d’un désarmement précoce (par rapport à l’idéal observé chez les professionnels ou les longs frappeurs) est la plupart du temps lié à un mauvais fonctionnement de votre corps… à des compensations que vous allez réaliser pendant le swing.

C’est cela que l’analyse en trois dimensions va pouvoir nous révéler : Comment allez-vous compenser pendant le swing ?

Dans le cas que je vais illustrer dans la vidéo, on s’aperçoit que le cerveau a choisi de désarmer à un endroit précis, parce que la contrainte mise au niveau de la balle consiste à l’envoyer le plus fort possible dans une direction spécifique.

En fonction de la limitation de la personne illustrée, le cerveau a choisi de désarmer avant le sommet du backswing.

A l’inverse, demander à ce golfeur de conserver un armement plus longtemps serait de mon point de vue une erreur stratégique.

Le joueur pourrait en fait retarder son désarmement, mais cela engendrerait automatiquement d’autres compensations pouvant conduire à des risques de blessures.

C’est à cette conclusion que je voulais parvenir avec mon exemple.

La connaissance de la technique et des compétences physiques combinées permet véritablement d’obtenir de la performance tout en respectant son corps, et donc en ne courant pas le risque de se blesser par méconnaissance.

L’analyse d’un swing en trois dimensions est une connaissance qui permet de viser l’efficacité et l’optimisation du mouvement sans se blesser.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.