Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Nouvelles règles de golf pour 2014 : la fin de l’arbitrage vidéo ?

Conjointement annoncé par l’USGA et le Royal & Ancient, de nouvelles règles vont entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2014. Elles vont principalement concernées les golfeurs professionnels, mais aussi avoir des conséquences sur les amateurs.

Nouvelles règles de golf pour 2014

Et notamment les fans de golf qui regardent des tournois à la télévision, et influent sur le déroulement des événements en appelant les commissaires de parcours pour leurs signaler des infractions aux règles commises par les pros, et en dehors de la vigilance de ces mêmes commissaires.

Dans ce cas, les législateurs du golf ont voulu se pencher sur le cas dit de « l’utilisation de la technologie dans l’arbitrage au golf », et en particulier, quand il y a eu un mouvement de la balle de sa position initiale avant le coup à jouer.

En ne pénalisant plus les joueurs de golf suite à une dénonciation d’un téléspectateur, l’USGA et le Royal & Ancient mettent fin à plusieurs années de polémiques, mais aussi à une relation joueur-public qui était malsaine.

Dans quel sport accepte-t-on que le public arbitre les protagonistes ?

Au cours d’un tournoi de golf professionnel, les joueurs sont suivis par des commissaires dont le métier est de garantir l’équité et le respect des règles de golf.

Bien sûr, il peut arriver que le commissaire ne puisse pas tout voir, et surtout de tous petits mouvements de la balle au sol, causés par un geste malveillant ou accidentel.

La nouvelle règle vise donc à protéger les joueurs des appels intempestifs de téléspectateurs qui pensent avoir vu quelque chose, et cette disposition portera le nom de règle 18/4.

Encore récemment, lors du BMW Championship, Tiger Woods a été concerné par une pénalité de deux coups, suite à un appel d’un téléspectateur zélé qui a vu le numéro un mondial bouger accidentellement sa balle au moment de retirer un détritus qui se trouvait à côté.

Après visionnage des images par le PGA Tour, les commissaires ont rencontré Tiger pour en parler avec lui, puis décidé de le pénaliser de deux coups.

Les mauvaises langues pourront donc commenter la nouvelle règle en la désignant par le terme "loi Tiger", cep

La nouvelle règle précise désormais que si une preuve acquise par un moyen technologique (en particulier la télévision) n’est pas facilement discernable à l’œil nu, alors elle ne sera pas retenue comme pénalité contre le joueur au motif de l’article 18-2.

Cette disposition concerne donc tout particulièrement les légers déplacements de balles de quelques millimètres.

Précisons que cette nouvelle loi du jeu fait suite à une règle déjà promulguée en 2011 (décision 33-7/4.5) qui ne permettait plus de disqualifier un golfeur qui n’était pas au courant d’une violation de règle, car justement détectée par un visionnage en vidéo HD.

Bien que le mouvement de la balle soit au centre de ces nouvelles dispositions législatives, l’USGA et le Royal & Ancient ont déclaré qu’elles allaient continuer à débattre de l’impact de la vidéo sur l’arbitrage, et les sanctions infligées, quand on marque une carte de score erronée par inadvertance, et ce d’ici 2016, lors de la prochaine révision des règles.

En complément, les législateurs ont annoncé qu’ils se réservaient le pouvoir de décider de nouvelles sanctions après l’infraction pour clore tout débat malsain, et en cas de nouvelles preuves.

Dans le cas de la preuve d'un manquement aux règles, obtenue avant que la compétition ne soit terminée, et qui pourrait conduire à des incertitudes, à un débat malsain, et à un désaccord au sujet de l'équité d'un résultat influencé par un ensemble de faits inexacts et l'incapacité à appliquer correctement les règles, l'USGA et le Royal & Ancient ont déclaré :

« Si un joueur a enfreint une règle, mais n’est pas immédiatement découvert, mais plus tard, que ce soit par des preuves vidéo ou autrement, une telle preuve doit être considérée de sorte que la bonne décision pourra être appliquée, et le score du joueur pourra être enregistré avec précision. »

Reste à savoir comment cette règle va évoluer dans le temps, et comment les commissaires vont l'appliquer. Pas sûr que cela éteigne toutes les controverses, même si cela va incontestablement dans le bon sens.

Dans la suite de cette règle controversée, les garants des lois du jeu ont apporté trois autres nouvelles règles qui sont plus concrètes pour les golfeurs amateurs dans leurs parties de tous les jours.


La disposition 14-3/18 : À compter du 1er janvier 2014, les joueurs seront autorisés à accéder même pendant un tour de compétition, à des bulletins météorologiques sur leurs téléphones portables.

L'USGA et le R & A ont précisé que cette disposition allait dans le sens de la sécurité des joueurs sur le terrain.

La disposition révisée 27-2a/1.5 : Les joueurs seront autorisés à marcher vers l'avant, et à environ 50 mètres de distance de leurs points de départs, afin de déterminer l'emplacement de la balle qu’ils viennent de jouer, sans perdre leurs droits de jouer une balle provisoire.

Cette disposition est sans doute celle qui intéressera le plus les golfeurs amateurs, qui n’ont pas les mêmes moyens à leurs dispositions que des professionnels pour retrouver une balle perdue, et notamment un public ou plusieurs commissaires.

La disposition révisée 25-2/0.5: Des illustrations ont été ajoutés au cahier des règles pour aider à clarifier les circonstances dans lesquelles la balle est (ou n'est pas) considérée comme étant incorporé dans le sol.

En tout, l’USGA et le Royal & Ancient ont apporté 87 modifications aux règles du jeu de golf dont trois nouvelles dispositions, 59 dispositions révisées, une disposition re-numérotée, et 24 dispositions retirées.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.