Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Règles de golf: Ma balle est ressortie du trou !

 

Dimanche dernier, dans une compétition de club, sur le premier trou, j’ai un putt de 20 centimètres à jouer pour finir, et passer au trou suivant. Sans stress sur un putt de cette distance, j’adresse la balle, et réalise un putt normal, que l’on pourrait considérer comme un « tap-in » putt. La balle rentre dans le trou, tape le drapeau et l’insert au fond du trou, nouvellement placé pour permettre de sortir la balle sans toucher le mat, et ressort du trou ! J’ai repoussé la balle dans le trou, et mon marqueur m’a compté ce putt supplémentaire. De retour au club-house, le pro du club, droit dans ses bottes, raide comme un piquet, indique froidement, et sans douter, que la balle doit être dans le trou, et qu’effectivement, cela compte pour un coup de plus ! Est-ce vraiment la bonne réponse ?

Découvrez nos formules d'abonnements

En 2020, en plein contexte de pandémie, les règles du golf sont mises à l’épreuve. L’immense majorité des parcours de golf ont mis en place de salutaires mesures pour protéger les golfeurs, et les golfeuses.

Si les râteaux ont mis du temps avant de revenir dans les bunkers, il se pourrait bien que les systèmes pour remonter les balles dans un trou, ou les mousses perdurent.

Ce n’est pas sans créer de nouvelles situations ubuesques, dans un sport que l’on pourrait tout de même qualifier de difficile, parfois cruel, et souvent ingrat.

Jouer le par pour un golfeur amateur, ce n’est tout de même pas quelque chose de si abordable…

Je peux donc en attester après cette partie jouée par 35 degrés de moyenne, et donc avec des systèmes pour nous permettre de ne pas toucher le drapeau.

Il y a encore quelques mois, les règles du golf avaient créé un débat qui aujourd’hui pourrait nous paraître désuet sur le fait de laisser ou de retirer le mat sur un green.

Par chance pour le Royal et Ancient, cette décision s’est avérée particulièrement bien inspirée pour faire face au dilemme posée par le COVID-19, et les mesures barrières légitimes à adopter.

Quoi qu’il en soit, les nouveaux dispositifs posent tout de même un sujet quand la balle rentre dans le trou, et ressort aussi sec.

Suis-je de mauvaise foi ? Suis-je un tricheur ? Je ne le crois pas. Ce putt valait-il un million de dollars, je ne le crois pas non plus, s’agissant d’une compétition de classement dans un club de province.

Ce putt en plus a-t-il une importance dramatique ?

Dans le contexte actuel du WHS où votre index peut changer du jour au lendemain, et dans des proportions inhabituelles (en l’espace de 15 jours, j’ai gagné 1,5 points d’index pour en reperdre 1,3), ce putt en plus ou en moins n’aurait de toute façon pas changé grand-chose à la relative médiocrité de mon score ce jour-là.

Pourtant, sur le moment, je dois admettre être passé par plusieurs états, et en l’espace de quelques brefs instants : Incrédulité, stupéfaction, colère, embarras, déception, désolation, et frustration.

Parcourir un par-4 de 372 mètres en dog-leg droit, et en descente est tout de même quelque chose de compliqué en seulement deux coups, et deux putts.

Rater un putt de 20 centimètres ou plutôt réussir un putt de 20 centimètres qui ressort du trou pour des raisons extraordinaires, comment devons-nous l’interpréter ?

Si on veut que des milliers de débutants arrêtent le golf parce qu’ils jugent le golf trop difficile, nous aurions raison de ne surtout pas nous poser de questions, de rester droit comme des piquets, raides dans nos bottes, et affirmer sèchement « c’est comme ça ! Circulez ! Il n’y a rien à voir ! »

Mais c’est vrai qu’en France, nous croulons sous le nombre des golfeurs, et que les parcours sont pleins, surtout deux mois après la fin du confinement, et la fin de l’effet bref et fugace de « j’ai du temps libre, et si pour me sortir de mon appartement de centre-ville, je me m’étais au golf ».

Si j’étais le seul à avoir connu pareil mésaventure, je n’aurais sans doute qu’à me taire, et à ruminer ma peine en silence.

D’autant, qu’effectivement selon nos belles règles du golf, quand la balle ressort du trou, non, on ne peut pas considérer qu’elle est rentrée, et que le trou a été complété. Effectivement, pour faire court, il faut retenter sa chance.

Cependant, à lire les règles du golf, la réponse pour nous dire « NON » n’est pas aussi courte et succincte.

Le pro du club local avait d’ailleurs pris le soin de préciser que j’aurai dû retirer le drapeau, en ayant pris soin auparavant de me laver les mains avec du gel hydroalcoolique, et ensuite remettre le drapeau.

C’est vrai que je me balade avec du gel hydroalcoolique sur moi toute la sainte journée, et que dans le feu de l’action, j’ai tout de suite pensé à cela « Mais bien sûr que bien sûr »

Le Royal et Ancient a donc reçu, non pas ma plainte, mais la plainte de milliers de golfeurs britanniques à ce sujet, et a donc été obligé d’y apporter une réponse même provisoire, et égale à elle-même en pareille circonstance.

Sur le parcours, et/ou sur le drapeau, le Royal recommande que les golfs préviennent les golfeurs « A été mis en place un système qui permet de récupérer plus facilement la balle, et de la manière la plus sûre possible » tout en précisant « La balle est considérée rentrée quand n’importe quelle partie de la balle est tombée sous la surface du putting-green »

Dans ce cas, cela change tout !

Ma balle est bien passée sous le « putting-green », et on aurait pu me considérer un putt de moins, ou je m’avance trop vite ?

C’est du golf ! Les règles les plus simples peuvent aussi être les plus « tordues ».

Et effectivement, le Royal considère qu’en compétition, et notamment de classement « que la balle est considérée comme rentrée, si elle est passée sous la surface du putting-green, et même si elle n’est pas logée contre le drapeau qui la bloque »

Alors pourquoi dans mon cas, le putt compte un coup supplémentaire ?

Parce que la balle a rebondi !

La définition exacte de ce qu’est une balle rentrée dans un trou n’a en réalité pas changé avec le coronavirus.

La définition clé de la règle, c’est « Quand la balle est au repos dans le trou »

Merci le Royal de nous faire croire que vous prenez en compte la situation actuelle qui est exceptionnelle, en expliquant qu’une balle qui passe sous la surface du green est entrée… et qu’en fait si elle n’y reste pas, cela ne suffit pas pour considérer le putt comme rentré.

Si ce n’est pas de l’hypocrisie, je ne sais pas ce que c’est. « On va vous apporter une réponse appropriée, mais bon, cela ne va rien changer à la réalité de la question posée » ou plutôt « Merci de m’avoir posé la question, je ne vais surtout pas y répondre »

Je vais relativiser ce fait de jeu. Sur 10 parties jouées depuis la fin du confinement, soit « approximativement » 180 trous disputés, cette situation m’est arrivée… une fois !

Pas de chance, c’est arrivé sur le premier trou d’une compétition, et que j’ai raté par la suite, dans les grandes largeurs.

Sadiques, les règles du golf ?

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

mhezkia@gmail.com
0 #4 diamètremhezkia@gmail.com 28-07-2020 10:23
Citation en provenance du commentaire précédent de :
Le fait que le diamètre du drapeau soit supérieur à son diamètre habituel, du au lève balle, devrait être pris en compte !!

Oui, tout à fait, c'est pourquoi quand la balle tape le mat avec cet "outil", en partie amicale, nous comptons le putt rentré, c'est plus simple.
mhezkia@gmail.com
+1 #3 Ejection de la ballemhezkia@gmail.com 26-07-2020 18:48
Avec mes amis, nous avons décidé que, visiblement, quand la balle arrivait dans le trou et était déviée par le drapeau dont le diamètre est beaucoup plus important avec ce système, le putt était considéré comme rentré. Personne n'a trouvé à redire tout au long de nos parties., surtout qu'on nous demandait de laisser le mat en place. Avec un diamètre de mat aussi important, pour que la balle rentre, il faut vraiment que la vitesse "meure". Si on attaque le trou, cela devient pratiquement impossible. Pareil pour la mousse, si on fait une approche rentrante, et que la partie précédente à tripatouillé le drapeau, et que la mousse est au niveau du green, impossible de rentrer, la balle va traverser (ça nous est arrivé). Bref, nous avons appliqué un vieux principe français : Ce n'est pas parce qu'une règle est bête, qu'il faut l'appliquer bêtement. ;o)))
ybaduel@gmail.com
+1 #2 Ffgolfybaduel@gmail.com 26-07-2020 14:10
Les règles de la Ffgolf donnaient le putt donné à 60cm du trou dans le cadre du Covid. Sans obligation de jouer la balle.
pipiou74@hotmail.com
+2 #1 Diamètre du drapeaupipiou74@hotmail.com 26-07-2020 10:19
Le fait que le diamètre du drapeau soit supérieur à son diamètre habituel, du au lève balle, devrait être pris en compte !!

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.