Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Les règles de golf et l’impact de l’arbitrage vidéo, les instances réagissent…

Règles du golf, arbitrage vidéo

Depuis le 25 avril 2017, le golf adopte de nouvelles règles visant à réduire l'utilisation de la preuve faite par la vidéo. Cette décision est destinée à éviter que ne se reproduise ce qui a semblé à beaucoup comme une injustice, dont a été victime Lexi Thompson, lors du dernier tournoi majeur de golf féminin, le ANA Inspiration.

Découvrez nos formules d'abonnements

L’USGA et le R&A promulguent une nouvelle décision visant à éviter que les joueurs et les joueuses soient accusés après coup d’avoir enfreint les règles du jeu, suite à des dénonciations faites par des téléspectateurs.

Les deux organisations ont créé un groupe de travail avec le LPGA, le PGA Tour, le Tour, Européen et le Ladies European Tour, pour commencer immédiatement un examen complet des problèmes liés à la vidéo, et qui se posent pendant les compétitions télévisées, et y compris les avis et constatations des téléspectateurs.

La nouvelle décision met en œuvre deux normes pour les comités de règles, de façon à limiter l'utilisation de la vidéo.

La première norme stipule que « l'utilisation de la technologie vidéo peut permettre d'identifier des choses qui ne peuvent être vues à l'œil nu ».

Un exemple inclut un joueur, qui inconsciemment touche quelques grains de sable avec un club, pendant son backswing dans un Bunker.

Si le comité conclut que de tels faits ne pouvaient raisonnablement pas être vus à l'œil nu, et que le joueur n'était pas au courant de la violation potentielle de la règle, le joueur sera réputé ne pas avoir violé les Règles, même si la technologie vidéo en démontre autrement.

La deuxième norme s'applique lorsqu'un joueur détermine un point, une zone, une position, une ligne, une distance, ou un autre emplacement dans l'application des Règles, et reconnaît qu'un joueur ne peut pas être tenu au degré de précision qui peut parfois être fourni par la technologie vidéo.

Tant que le joueur fait ce qu'il est raisonnable d'attendre dans les circonstances pour prendre une décision précise, le jugement raisonnable du joueur sera accepté, même s'il est apparu différemment par l'utilisation de preuves vidéo.

Cette décision prend effet immédiatement, en raison des nombreux problèmes liés à l'examen de vidéo de tournois de golf télévisés.

Rappel des faits récents ayant provoqués la réaction des instances du golf :

Au cours du ANA Inspiration, premier Majeur féminin de la saison, l’américaine Lexi Thompson menait avec deux coups d’avance lors du 54ème trou de la compétition.

Alors que Lexi Thompson était en train de jouer sur le 12ème trou de ce dernier tour du tournoi, les commentateurs de Golf Channel ont évoqué une infraction aux règles qui leur a été rapportée par un téléspectateur, mais qui c’était produite au troisième tour…

Lexi Thompson. Crédit photo Mark Newcombe

Sur le 17ème trou du samedi, la vidéo montre Lexi Thompson marquant sa balle avant de jouer un court putt.

Dans l’enregistrement, la pièce de Lexi Thompson n'était pas visible quand elle a marqué sa balle, mais après qu'elle ait placé la balle sur le green, ce qui signifie qu'elle avait replacé la balle au mauvais endroit.

Les officiels ont rétroactivement déclassé Lexi Thompson, avec une pénalité de deux coups pour avoir joué au mauvais endroit, plus deux coups supplémentaires pour voir signé une carte de score incorrecte après le troisième tour. Cette décision a coûté la victoire à Lexi Thompson.

Dan Maselli, responsable des règles pour la LPGA, a déclaré que le LPGA n'était pas au courant de l'infraction jusqu'à ce qu'un téléspectateur ait envoyé cette information par courrier électronique, alors que la dernière partie était au 7eme trou ce dimanche.

Les responsables des règles ont ensuite analysé la vidéo, avant de prendre leur décision et d'alerter Lexi Thompson ainsi que les autres joueuses, concernant une pénalisation.

« Ce qui est malheureux au sujet du golf professionnel diffusé en direct à la télévision, c’est que si les gens voient des choses, j'aimerais qu'ils en parlent plus rapidement, parce que la pénalité additionnelle de deux points n'aurait pas eu lieu si nous avions pu prendre en charge l’incident pendant le tour où il s’est produit », a déclaré Dan Maselli.

Lexi Thompson a appris sa pénalisation de quatre coups alors qu'elle terminait le 12e trou, le dimanche. Elle menait alors le tournoi à 16 sous le par, pour se retrouver à deux coups de la tête, et à 12 sous le par.

Lexi Thompson. Crédit photo Mark Newcombe

Lexi Thompson a déclaré que la décision était « ridicule », et a fondu en larmes sur le 13ème tee de départ, alors qu'elle se préparait à frapper son drive.

« Elle essaie de frapper ce coup de départ en larmes », a déclaré le commentateur Mike Tirico, lors de la diffusion en direct.

Lexi Thompson a pourtant fait birdie au 13, et a réalisé un autre birdie sur le 18. Elle finira à 14 sous le par et se retrouvera en play-off avec So Yeon Ryu. Sur premier trou de ce play-off en faisant birdie, So Yeon Ryu éliminera Lexi Thompson.

Les professionnels manifestent leur inquiétude sur cette dérive de l’application des règles

Tiger Woods était parmi ceux qui ont assisté à cet événement, et qui ont exprimé leur mécontentement.

C’est la deuxième fois en deux ans, que l’issue d’un grand championnat a été décidée par la télévision. En 2016, Anna Nordqvist a reçu une pénalité de deux coups pour le déplacement d'un seul grain de sable pendant son backswing dans un bunker.

Imperceptible à l'oeil nu par un humain, le détail des images avait été analysé par les caméras à grande vitesse utilisées pendant les retransmissions de golf.

Suite à cette décision tardive qui finalement coûtera la victoire à Lexi Thompson, de nombreux acteurs du golf professionnel, dont Tiger Woods, ce sont insurgés et ont demandés que des mesures soient prises rapidement.

Après avoir appris cette pénalité, Lexi Thompson a jouée et s'est comportée comme une grande championne, de sorte que cela ne détruira pas son moral. Mais c'est clairement le genre de situation qui fait du mal à la réputation du golf aux yeux du monde.

Lexi Thompson. Photo JeudeGolf.org

Que Lexi Thompson, prenne une pénalité de deux coups pour avoir mal placé sa balle sur le green, passe encore. Mais la pénaliser de deux coups supplémentaires pour avoir signé une carte de score incorrecte, alors qu’à ce moment-là, elle était bien correcte et objective, c’est vraiment cruel et assez peu sportif.

L'examen des images de la télévision devrait être uniquement placé entre les mains des comités de règles, et ceci pendant les tournois.

Ces officiels ne devraient pas faire intervenir les fans du monde entier. Aucun autre sport ne permet une interférence extérieure dans la détermination de ses résultats, et le golf devait prendre des mesures immédiates pour y remédier.

Quand est-il dans d’autres sports de compétition ?

Le monde du football s’interroge depuis longtemps sur l’opportunité de l’arbitrage vidéo, considérant que de plus en plus d’erreurs d’arbitrage sont commises, avec des conséquences importantes pouvant fausser les résultats des matchs.

Pour les « pour », cela permettrait aux arbitres d’êtes soulagés par des moyens technologiques, au moment de prendre des décisions délicates à prendre.

Pour les « contre », comme Michel Platini, il est souhaitable de continuer à ce que ce soit des hommes qui arbitrent, et prennent les décisions sur l’instant.

Mais en aucun cas, il n’est imaginé que des décisions d’arbitrage puissent être prises rétroactivement, suite à des infractions aux règles constatées par des spectateurs derrière leur écran de télévision.

La modernisation des règles du golf est en cours, objectif 2019…

Martin Slumbers, directeur général du R&A, a déclaré: « Nous avons examiné l'impact de l'examen vidéo sur le jeu et estimons qu'il est important d'introduire une décision pour clarifier davantage ce domaine. Le golf a toujours été un jeu d'intégrité, et nous voulons nous assurer que l'accent reste mis le plus possible sur le jugement raisonnable du joueur, plutôt que sur ce que la technologie vidéo peut montrer ».

Pour le directeur général de l'USGA, Mike Davis : « Les progrès de la technologie vidéo améliorent l'expérience du spectacle pour les fans, mais peuvent également avoir une incidence importante sur la compétition. Nous devons équilibrer ces avancées avec ce qui est juste pour tous les joueurs lors de l'application des règles ».

Le R&A et l'USGA examineront les modifications supplémentaires recommandées par le groupe de travail pour sa mise en œuvre avant le 1er janvier 2019, lorsque le nouveau code résultant du travail collaboratif pour la modernisation des règles du golf prendra effet.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

Accédez aux offres US Golf !