Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Obstacles d’eau, les règles et la stratégie

Obstacles d’eau, les règles et la stratégie

Lacs, étangs, rivières, ruisseaux, les obstacles d’eau sont fréquents sur les parcours de golf, et tout aussi fréquents sont les coups qui se terminent dans ces obstacles, ou tout au moins que l’on croit s’y terminer… Indéniablement, si ces plans d’eau apportent un charme particulier à nos parcours de golf, ils constituent un danger, ou tout au moins une crainte pour beaucoup d’entre nous, au point que certains golfeurs considèrent que l’eau attire les balles de golf.

Découvrez nos formules d'abonnements

Afin d’examiner la règle de golf qui s’applique quand une balle va terminer sa trajectoire dans l’eau, encore faut-il être certain qu’elle repose vraiment dans l’obstacle.

Bien souvent, les joueurs qui recherchent en vain une balle qui n’a pas terminée sa course sur le parcours et dont la position est incertaine, et quand ils ne peuvent pas la trouver, en conclu assez facilement que leur balle a terminée dans l’obstacle d’eau le plus proche de la destination supposée.

Dans ce cas, ils appliquent la règle correspondant à l’obstacle, droppent et rejouent avec un point de pénalité. Mais bien souvent ils oublient que pour appliquer cette règle, il faut avoir l’assurance que la balle est bien dans l’obstacle.

Soit parce qu’elle est visible et injouable, ou tout au moins avoir avec vos partenaires la certitude que la balle a bien pénétré dans l’obstacle, par exemple en produisant des ondulations bien visibles sur la surface de l’eau.

Sans ces certitudes, vous devez considérer votre balle comme perdue, et rejouer depuis le point d’origine avec 2 coups de pénalité.

Les obstacles d’eau peuvent êtres définis de deux façons

A - L’obstacle d’eau frontal, les piquets jaunes

Si votre balle a terminée sa prometteuse carrière de championne dans un obstacle d’eau délimité par des piquets jaunes, vous avez deux possibilité pour jouer le coup suivant, en prenant dans les deux cas un point de pénalité.

1 - Rejouer depuis l’emplacement du coup qui a terminé sa course dans l’obstacle :

Vous pouvez rejouer depuis l’origine de votre premier coup.

Par exemple s’il s’agit de votre coup de départ pour un par 3, vous pouvez choisir de rejouer depuis le tee de départ, et ainsi jouer votre troisième coup.

Autre exemple, s’il s’agit de votre deuxième coup sur un par 4, vous pouvez rejouer votre coup depuis le même emplacement, et ainsi jouer maintenant votre quatrième coup.

2 - Dropper derrière l’obstacle d’eau :

Vous avez la possibilité de dropper votre balle derrière l’obstacle, aussi loin en arrière que vous le souhaitez, mais en restant dans l’axe entre le point d’entrée de la balle dans l’obstacle et la direction du drapeau.

De la même façon, si c’est votre deuxième coup qui a terminé dans l’eau, vous allez maintenant jouer votre quatrième coup.

B - L’obstacle d’eau latéral délimité par des piquets rouges.

Dans ce cas, vous avez non pas seulement deux options pour jouer votre coup suivant, mais quatre, mais toujours avec un point de pénalité.

1 - Vous pouvez jouer une autre balle au point de départ de votre coup. La aussi, s’il s’agit de votre deuxième coup sur un par 4, en rejouant votre coup depuis l’emplacement du coup de départ, vous allez jouer votre quatrième coup.

2 - Vous pouvez dropper votre balle derrière l’obstacle d’eau, aussi loin en arrière que vous le souhaitez, mais toujours en restant dans l’axe entre le point d’entrée de la balle dans l’obstacle et la direction du drapeau.

Encore une fois, si c’est votre deuxième coup qui a mis votre balle dans l’obstacle, vous allez maintenant jouer votre quatrième coup.

3 - Dropper en dehors de l’obstacle d’eau, dans la limite de deux longueurs de club du point d’entrée dans l’obstacle, et de l’alignement des piquets rouges. Et toujours sans vous rapprocher du drapeau.

4 - Dropper votre balle dans une zone opposée à l’obstacle, pour le cas ou votre balle est tombée dans l’eau après avoir franchi un obstacle d’eau.

La encore, à un maximum de deux longueurs de club du point d’entrée dans l’obstacle, et toujours sans vous rapprocher du drapeau.

Jouer la balle où elle repose

Jouer la balle dans l’eau, ou tout au moins dans l’obstacle…

Dans certains cas, vous pouvez retrouver votre balle dans l’obstacle, et estimer qu’il est plus judicieux de la jouer plutôt que de dropper et prendre ainsi un coup de pénalité.

Ce sont souvent des choix qui entraînent une certaine technique pour bien les exécuter, mais également la encore qui nécessitent une application stricte des règles de golf.

1 - Si vous estimez que vous pouvez jouer votre balle alors qu’elle est posée au bord du plan d’eau, mais pourtant bien dans l’eau, et que vous pouvez exécuter un coup qui va vous ramener en jeu sans prendre un point de pénalité.

Pourquoi ne pas le tenter ?

Une seule condition importante : comme dans les bunkers, votre club ne doit pas toucher l’eau avant l’exécution de votre coup, sous peine d’un point de pénalité.

Un conseil : faites vos coups d’essais avant de pénétrer dans l’espace délimité par les piquets, ensuite, vous pourrez encore faire ces coups d’essais, mais en prenant garde à ne pas toucher l’eau.

2 - Les obstacles d’eau délimités par des piquets, peuvent dans certains cas ne pas contenir d’eau, ou tout au moins pas d’eau là où repose votre balle.

L’architecte du parcours peut considérer qu’une zone s’apparente à un obstacle d’eau, ou bien encore qu’en fonction de certaines circonstances climatiques ou encore d’autres raisons, il convient d’étendre la zone à un périmètre plus importante que le plan d’eau proprement dit.

La même règle s’applique si votre balle repose dans cet espace, vous n’avez pas le droit de toucher le sol avec votre club avant l’exécution de votre coup.

Jouer une balle provisoire

Si vous avez la certitude que votre balle a fini sa course dans un obstacle d’eau, vous ne devez pas jouer de balle provisoire.

Dans certains cas, il peut y avoir un doute, par exemple si l’obstacle d’eau n’est pas visible depuis l’endroit où vous jouez votre coup.

Votre balle peut alors aussi bien être perdue, ou également être dans une zone hors limite. Jouer dans ces cas une balle provisoire vous évitera de devoir revenir à l’endroit de l’exécution du coup pour rejouer à nouveau.

Il est intéressant de voir que plusieurs options s’offrent à nous quand une balle se retrouve dans un obstacle d’eau. Il convient d’examiner à chaque fois quelle est la meilleure de ces options.

La bonne connaissance des règles de golf peut permettre de faire le bon choix, et ainsi d’avoir à effectuer un coup plus profitable pour notre score du jour, plutôt que de se contenter de simplement rejouer un coup.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.