Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Les différents types de parcours de golf, leurs origines et leurs spécificités

Il y a beaucoup d’appellations spécifiques au sujet des parcours de golf, et il peut être déroutant de s’y retrouver si on ne sait pas ce que les termes qui les définissent signifient. Nous allons tenter d’approfondir l'histoire et la signification des termes d'architecture de parcours de golf que vous avez probablement déjà entendus, mais que vous ne comprenez peut être pas précisément : Links, Parklands, Downlands, Heathland, Sandbelt, Parcours de Championnat et Stades, Parcours du désert, Compacts.

Découvrez nos formules d'abonnements

Il y a longtemps, à l’origine du golf, tous les parcours étaient des Links, situés le long des côtes, ouverts au vent, sablonneux et sans arbres. Ensuite, le golf s'est déplacé vers l'intérieur des terres, et les parcours construits loin des zones côtières avaient tendance à être beaucoup plus pastoraux dans leur cadre et leur conception, plus verts, plus luxuriants, et avec beaucoup d'arbres, ils ressemblaient à un parc, d'où le terme Parkland « Parcours de Parc ».

Alors que le parcours Parkland tire son caractère des fonctionnalités disponibles et oblige un joueur à avoir une stratégie, les Links ont un caractère en constante évolution en fonction de la météo, et qui défie le joueur à chaque départ sur le parcours.

La meilleure façon de regrouper les golfs par type, est de les regrouper en fonction de leur cadre géographique, et ou des éléments architecturaux de leur conception, ce sont souvent les mêmes choses, puisque les parcours sont souvent conçus pour s'intégrer dans leur environnement naturel.

Les Parcours de Links

Les Links sont les parcours de golf les plus connus. Alors que de nombreux parcours prétendent être des Links, se nomment eux mêmes de style links, ou ont le mot links dans leur nom, la catégorie est plus spécifique que cela.

La plupart des gens pensent que le mot « Links » est synonyme de parcours de golf, mais c'est en fait un terme géologique. Links land est un type spécifique de terrain côtier sablonneux sculpté par le vent. Le mot vient du vieil anglais clinc, « terre montante », et dans leur forme authentique il n'en existe que dans quelques endroits sur terre, dont les plus célèbres sont en Grande-Bretagne et en Irlande.

Le golf de Links est l'endroit où le jeu a été fondé, car ce sol sablonneux était parfait pour le jeu, et pas génial pour en faire autre chose. Ce terrain n’était d'aucune utilité pour l’agriculture, alors les gens ont commencé à en chercher une autre, le jeu de golf y est donc né.

Le Links land est apparu à la fin de la dernière période glaciaire, lorsque le retrait de la nappe glaciaire nord, accompagné de changements du niveau de la mer, a associé des dépôts de sable et ce qui était autrefois des plateaux côtiers.

Ils sont construits sur une côte sablonneuse ouverte au vent avec peu ou pas d'arbres, mais avec beaucoup de hautes herbes côtières. Le vent a poussé le sable dans les dunes et les plaines ondulantes, les tempêtes océaniques ont ajouté plus de sable, et les herbes grossières ont couvert le tout.

Les premiers Britanniques utilisaient les terres de links principalement pour le pâturage du bétail, car le sol le plus proche de la mer était généralement trop pauvre et trop exposé pour la culture.

Quand un nombre important d’Écossais s’est intéressé à frapper de petites boules avec des bâtons de bois courbés, comme ils l’ont fait pour la première fois vers 1400, les links se trouvaient là où ils allaient jouer à ce qui allait devenir le golf.

Les terres de Links sont généralement caractérisées par des dunes, une surface ondulée et un sol sableux impropre à l'agriculture mais qui supporte facilement diverses graminées indigènes à fétuque rouge et courbée.

Les parcours de Links comportent généralement de grands greens peu rapides, et des fairways fermes et rapides. Les fairways et les roughs peuvent ne pas être arrosés sauf par la nature, et le golfeur a souvent la possibilité de faire rouler sa balle le long du sol jusqu’au green. Il y a souvent des bunkers larges et profonds.

La surface ferme typique du parcours de type Links permet aux balles de « rouler » beaucoup plus loin que sur un parcours en gazon plus mou, après son atterrissage sur le fairway.

Souvent, les joueurs enverront la balle bien avant le green, et lui permettront de rouler ensuite sur le green, plutôt que d’atterrir directement sur le green dans le style d'approches plus ciblées utilisées sur des surfaces plus molles.

Le sol sablonneux draine remarquablement bien, gardant le sol ferme, ce qui est idéal pour un parcours de golf.

Lorsque la plupart des gens pensent au golf de type Links, ils imaginent les difficultés d’un golf qui peut être joué sur un parcours avec beaucoup d'ondulations, beaucoup de dunes, et peu ou pas d'arbres.

Cependant, la défense numéro un de la plupart des parcours de Links ce sont les bunkers. Bien que les bunkers des parcours intérieurs copient parfois le style iconique des Links, les parcours de Links ont des « bunkers en pot » très profonds, et qui sont une carte de visite des parcours de golf en bord de mer.

En raison du manque d'arbres et de l'emplacement au bord de l'eau, le vent joue un rôle important sur la plupart des parcours de Links.

De nombreux parcours réputés considérés comme des Links, ne possèdent pas, dans leur forme actuelle, toutes les caractéristiques nécessaires, comme par exemple Pible Beach Golf Links.

Les architectes ont essayé de reproduire certaines des fonctionnalités des vrais parcours de Links, sur des terrains qui ne sont pas techniquement adaptés aux parcours de Links.

Ils ont construit des parcours en essayant de tirer partie de sol ondulé et balayé par le vent. Ces parcours peuvent toujours être très agréables à jouer, même s’ils ne sont pas véritablement des parcours de Links.

Ainsi, bien que le terme Links soit souvent utilisé de manière vague pour décrire n'importe quel parcours de golf, peu de parcours de golf possèdent tous les éléments de conception de véritables parcours de Links.

La présence d'un emplacement en bord de mer ne garantit pas un parcours de golf « Links », l’un des plus célèbre et véritable parcours de Links est The Old Course à St. Andrews.

Parcours Parkland (Parcs)

Comme leurs noms l'indiquent, les parcours de parcs (Parkland) sont constitués de terrains situés dans des parcs ou d'autres grandes étendues de zones végétales et généralement peuplées d’arbres.

Les arbres sont une caractéristique abondante du Parkland typique, souvent serrés contre les fairways pour forcer le golfeur à frapper des coups précis. Et de nombreux parcours de parc dépendent également fortement des obstacles d'eau, tels que les ruisseaux et les lacs, pour ajouter de la difficulté au jeu.

Par rapport aux parcours de Links généralement brunis, les parcs ont tendance à être somptueusement verts. Ils sont également généralement plats, et donc sans doute moins difficiles que le terrain plus chaotique que vous trouvez sur les Links.

Les parcours Parkland sont en général conçus à partir de la géographie existante de la zone, et une utilisation maximale est faite des caractéristiques naturelles du paysage. S'il y a un lac ou un ruisseau, il peut être incorporé, tout comme n'importe quel fourré ou zone de forêt.

La chose importante à rechercher dans la conception d'un parcours de parc est la variété d'un trou à l'autre et, si possible, de donner à chaque trou son propre caractère.

Les parcours Parkland sont construits à l'intérieur des terres, loin de l'océan. Ces parcours comportent souvent beaucoup d'arbres et d'herbe luxuriante, avec des fairways verdoyants et des greens rapides. Si vous regardez le PGA Tour, vous avez probablement vu de nombreux parcours dans ces parcs.

Si les parcours Parkland donnent l’impression que vous jouez au golf dans un parc, il est généralement vrai que ces parcours Parkland sont bien entretenus et regorgent de caractéristiques artificielles telles que des bunkers creusés, des étangs et des terrains vallonnés.

Cependant, les parcours Parkland sont souvent construits dans des endroits qui n’ont pas les conditions idéales pour le golf. Cela signifie que l'herbe et le sol sont plus durs et plus coûteux à entretenir.

Parce qu'il n'y a pas autant de mouvement et d'ondulations naturelles du terrain, beaucoup plus de travail doit être fait par l'architecte du parcours sur ces terrains, pour ajouter de la stratégie et de la complexité au parcours.

Le parcours Parkland le plus célèbre au monde est sans aucun doute Augusta National.

Parcours Dowland

Les parcours Dowland sont caractérisés par des collines, et donc de grands changements d'élévations, qui font travailler les jambes et testent le contrôle de la distance sur chacun de vos coups.

En termes de couleur, cela varie énormément, mais cela se situe généralement quelque part entre les couleurs de la terre brûlée des Links et les verts plus riches d'un Parkland bien entretenu.

Dans l'ensemble, cependant, leurs affinités sont plus proches des Links que des Parklands.

Comme les bons Links, les parcours Downland comportent souvent des fairways en pentes trompeuses, encore plus raides que ceux trouvés en bord de mer, et vous pouvez également compter sur des greens tout aussi chaotiques.

En raison de leurs altitudes relativement élevées, le vent a tendance à être un facteur important sur les Downlands, les balles basses seront récompensées, les trajectoires plus hautes punies.

Parcours Heathland (Lande)

Le moyen le plus rapide de comprendre les parcours de lande est de connaître la définition de la lande : c’est une zone de terres non cultivées ouverte, une végétation caractérisée par de la bruyère, des ajoncs et des herbes rustiques.

Ces parcours intérieurs sont généralement un peu plus ouverts que les parcours Parkland car leur style est basé sur celui des parcours de Links.

Les parcours de lande ont souvent beaucoup d'ajoncs et de bruyère qui entre en jeu, et ne semblent généralement pas aussi bien entretenus que les parcours plus traditionnels de style Parkland.

Le gazon est généralement serré et sablonneux, mais il y a moins de risque d'être secoué par des vents forts et, malgré l’amour que l’on peut avoir pour la mer, le paysage est souvent tout aussi agréable.

Les arbres, souvent des pins, abondent généralement. Cependant, la principale caractéristique d'un bon parcours de lande, est sans aucun doute la bruyère et les ajoncs.

Bien que la plupart d'entre eux aient peu d'arbres à leur origine, beaucoup d'entre eux ont vu pousser des arbres au fil des ans. Ces parcours sont apparus lorsque les gens cherchaient des endroits pour jouer au golf autres que les Links.

Le terrain est souvent ondulé de la même manière que les Links, et le sol sableux est également similaire.

Parcours Sandbelt (ceinture de sable)

Les parcours de Sandbelt (ceinture de sable) résident principalement en Australie, dans la célèbre Melbourne Sandbelt. Le plus illustre d'entre eux est sans conteste le Royal Melbourne, le site de la Coupe des Présidents 2019.

À cheval sur la ligne entre les Links et les parcours de landes, les parcours Sandbelt ont un sol beaucoup plus sableux que sur la plupart des parcours de lande, les rapprochant des Links, ainsi que des bosses et des creux astucieux qui peuvent également être associés au bord de mer.

Les bunkers en abondance et les terrains vallonnés et rapides font des parcours de ceinture de sable australiens les plus éprouvants.

La région de la ceinture de sable en Australie abrite certains des parcours les plus appréciés au monde, bien qu'ils puissent se perdre un peu dans leur environnement en raison de leurs emplacements.

La région de Sandbelt se trouve juste à l'extérieur de Melbourne, en Australie, et abrite plusieurs des meilleurs parcours du monde. Le sol de cette zone est étonnamment sablonneux par rapport aux zones environnantes, et est parfait pour le golf.

La région de Melbourne Sandbelt est une anomalie géographique résultant d'une inondation préhistorique qui a déposé du grès lourd dans les zones basses, le limon sableux peut atteindre une profondeur de 80 mètres à certains endroits.

Ce sol est parfait pour les greens ondulés et les fairways avec des zones de roulement fermes. Mais le sol est également idéal pour les bunkers abrupts entourant les greens.

Le célèbre architecte de parcours Alister MacKenzie a visité la région de la ceinture de sable en 1926 et a conçu le parcours Ouest du Royal Melbourne, il et a été consulté sur plusieurs autres parcours. 

Tous les parcours de golf de la région sont excellents, mais certains se distinguent, comme le Royal Melbourne Golf Club, le Kingston Heath Golf Club et le Metropolitan Golf Club.

Parcours de Championnat et Stades

Ces deux termes vont souvent de pair. Ce sont des parcours conçus pour recevoir des tournois de golf, petits ou grands, et permettant d’accueillir de nombreux spectateurs.

La plupart du temps, un club qui dit avoir un « parcours de championnat » ne veut pas dire grand chose d’autre que 18 trous, assez long et assez difficile.

L'expression « championnat » est souvent utilisée pour distinguer les parcours si un club en a plus d'un.

Mais vous pouvez également définir un « parcours de championnat » comme un parcours qui a accueilli de grands tournois, ce qui réduit considérablement la liste…

Les parcours de Stade peuvent avoir une définition un peu plus restrictive. Les parcours TPC constituent la majorité des « Parcours de Stade », car ils ont été construits en pensant aux spectateurs pour les événements du PGA Tour.

Les parcours de stade sont conçus pour faciliter les mouvements et la circulation des spectateurs, et comportent souvent des points de vue panoramiques et des trous passionnants pour le spectacle.

Parcours du désert

Ce sont des parcours construit dans le désert, où les tees de départ, les fairways et les greens sont luxuriants, mais pourraient bien être la seule herbe de la région.

Vu du ciel, les parcours du désert apparaissent comme des rubans bien verts traversant des mers de sable ou de roches et de cactus. Les parcours du désert sont le plus souvent associés aux émirats riches en pétrole du Moyen-Orient et du sud-ouest américain.

En raison de leurs emplacements exotiques, vous n'en trouverez pas beaucoup en Europe, et vous devrez voyager plus loin si vous voulez les jouer.

Pour ceux qui souhaitent voyager, cependant, les parcours du désert sont des endroits à couper le souffle. Le contraste entre le terrain inébranlable et épargné du décor désertique et les fairways verts typiquement luxuriants, est vraiment un triomphe de l'architecture du terrain de golf.

Vous pouvez voir les pros s'attaquer à un parcours dans le désert dans l'un des événements du Tour Européen, à Dubaï.

Parcours Compacts et de Par-3

Les parcours Compacts se définissent moins par leur décor que par leur durée de temps de jeu.

Le parcours Compact typique est soit un 9 trous composé de Par-4 et Par-3, il y a rarement des Par-5, ou un parcours de Par-3 qui ne s'étendra généralement que sur 9 trous.

Beaucoup d'entre eux sont annoncés comme des parcours à part entière et acceptent des visiteurs pour un prix généralement raisonnable, mais certains sont réservés uniquement aux membres, et constituent essentiellement un parcours d’entraînement.

Les parcours Compacts et les parcours de Par-3 peuvent être considérés comme du « golf plus light ». Ces parcours sont souvent extrêmement amusants à jouer, et ils sont aussi conviviaux pour les débutants, les enfants, ou les golfeurs en âge avancé.

Les parcours Compacts sont excellents car ils occupent moins de terrain, ce qui les rend moins chers et souvent plus respectueux de l'environnement, ils sont plus rapides à jouer et peuvent être praticables même pour un débutant.

Certains grands clubs de golf ont des parcours Par-3 qui complètent leur parcours traditionnel de 18 trous.

Certains parcours peuvent mélanger des éléments de Parc et de Links

Le problème dans la catégorisation des parcours par cadre et conception, est que de nombreux parcours ne s'intègrent pas entièrement, ni même facilement, dans l'un ou l'autre des groupes, mis à part les parcours dans le désert qui sont assez faciles à identifier.

Et puis il y a plusieurs autres façons, plus rares et moins bien définies d'étiqueter les parcours par cadre et conception, y compris les parcours de Landes, dont certains parcours intérieurs qui sont bien entretenus, mais penchent plus vers des étendues d’herbes et des arbustes, que vers des fairways bordés d'arbres.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Commentaires   

mhezkia@gmail.com
0 #1 Article très intéressant...mhezkia@gmail.com 20-11-2020 12:34
Article très intéressant, surtout en cette période de confinement. Je me disais, en le lisant, quelle chance de pouvoir jouer sur de tels terrains, si différents, si beaux... Ils me manquent terriblement. J'attends, comme beaucoup, le déconfinement des clubs. Et comme je dis souvent : Take care and fuck the covid.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.