Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Incontournable golf de Penha Longa au Portugal

Incontournable golf de Penha Longa au Portugal

Penha Longa est un des parcours de golf incontournables si vous venez passer un séjour golfique dans la région de Lisbonne. Plus accessible aussi bien sportivement que financièrement par rapport à son tout aussi illustre voisin Oitavos Dunes, Penha Longa donne une impression d’immensité grâce à son implantation sur un large domaine boisé, dominant l’Océan et la campagne portugaise sur le long des collines de Sintra.

Découvrez nos formules d'abonnements

À 25 minutes de Lisbonne vous rejoignez Penha Longa, situé aux pieds des magnifiques montagnes de Sintra et tout près de l'Océan Atlantique.

Jusqu’à Estoril et depuis Lisbonne, le trajet par l’autoroute s’enchaînant par une assez courte distance à parcourir sur une petite route jusqu’au complexe de Pehna, nous donne juste le temps d’admirer les paysages de cette superbe campagne portugaise qui longe l’Océan Atlantique.

Le parcours est jeune, créé par Robert Trent Jones Junior en 1992, on a pourtant l’impression que ce complexe de golf existe depuis beaucoup plus longtemps, sans aucun doute grâce à son heureuse intégration dans le parc d'un monastère du 14ème siècle.

Classé parmi les trente meilleurs parcours d’Europe, parfaitement entretenu, Penha Longa avec ses nombreux bunkers et doglegs, est tout à la fois un parcours difficile pour les moyens et bons joueurs, qu’un parcours abordable pour les plus novices grâce à ses fairways assez larges.

L’endroit est historique, c’est ici à Penha Longa en 1390 que les hiéronymites décident de construire un monastère.

Pendant cinq siècles, bénéficiant de la douceur du climat, la monarchie portugaise en a fait sa destination de villégiature préférée. Il subsiste encore de nombreux vestiges que l’on peut apprécier tout au long des deux parcours du golf, fontaines, moulins à eau, ruines, murets, etc.

En 2009, le domaine du golf a subi des changements majeurs, notamment un système d'irrigation plus performant, des bunkers rénovés, et la replantation des fairways et des greens.

L’Atlântico, le parcours principal de 18 trous est complété par un 9 trous, le Monastère

L’Atlântico est un par 72 de 5542 mètres qui a accueilli l’Open du Portugal et qui serpente dans la campagne portugaise, offrant une vue imprenable sur l'océan avec Estoril et Cascais au sud et les collines de Sintra au Nord.

La majorité des trous sont en montées et descentes avec d’assez importants dénivelés, il faut vraiment en tenir compte pour le choix des clubs, particulièrement sur les longs par 3.

Le 9 trous du Monastère, long de 2588 mètres, se développe dans le cœur historique de l’ancien monastère.

Si avez peu de temps, ou si après avoir parcouru le 18 trous, vous vous sentez encore en forme, c’est une bonne occasion de découvrir d’autres difficultés de jeu et un tout autre cadre.

Il arrive que ce 9 trous soit intégré à son grand frère pendant les périodes d’entretien du parcours principal.

Dès le départ, le trou N°1 donne l’ambiance, un dogleg gauche qui commence en descente pour remonter vers le green, et ou à la première tombé de balle il faudra éviter les arbres et les bunkers particulièrement attirants sur la gauche.

Si vous jouez trop à droite, gare aux pentes des buttes dont il n’est pas facile de sortir sans un minimum de maîtrise des coups en déclivité.

Tout en haut, peu visible, le green est à imaginer, on ne le voit pas et ses pentes sont importantes.

Quand on découvre le parcours pour la première fois, faire le par sur ce Par 4 est déjà un petit exploit.

Un des trous signature est un Par 5, le trou N°6, il se termine au pied des vestiges d’un aqueduc romain.

Au départ nous avons l’impression d’être sur un parcours de montagne tant devant nous le dénivelé est important et la vue à l’infini.

Le fairway semble immense et inspire à se lâcher au drive, pourtant à droite le rough est intraitable, et à gauche le rough qui le sépare du trou de retour est piégeur avec ses buttes et rochers.

Pour atteindre le green souligné par les pierres de l’aqueduc, il faudra en terminer par le contournement ou le survol d’un plan d’eau qui inexorablement attire les balles.

Après un Par 3, le N° 6, où vous devrez maîtriser votre crainte de l’eau qu’il faudra impérativement passer pour atteindre le green, ou les bunkers qui l’entourent…, le trou N°7 impose un départ précis pour ne pas voir finir sa balle dans le grand plan d’eau sur la gauche, ou dans les roughs en pente sur la droite.

Sur ce départ la prudence s’impose.

Il est un peu dommage qu’à mi-parcours, le golf dominant le circuit automobile d’Estoril, les courses le week-end et les séances d’entraînement en semaine, nous rappellent bruyamment que la civilisation industrielle n’est pas bien loin.

Le 17, un Par 3 au dénivelé impressionnant nécessitera une grande réflexion pour le choix du bon club, et atteindre le green 170 mètres plus bas…

Pour terminer le parcours, en prenant le départ du 18, un Par 5, vous aurez l’impression qu’il suffit de pousser la balle pour qu’elle se retrouve sur le green, 450 mètres plus bas.

Pas si simple, le large fairway serpente de courbes en courbes, et gare au rough sur tout le côté gauche.

Si le green semble immense et que sur le dernier coup vous pouvez l’atteindre en roulant, gardez-vous des profonds bunkers sur son côté droit.

Accueil, qualité du parcours et des installations, c’est un sans faute

Vous pouvez louer de voiturettes de golf, mais à notre avis cela ne présente que peu d’intérêt, il leur est interdit de quitter les chemins qui longent le parcours. Les fairways et les roughs qui les entourent étant très large, vous finissez par marcher tout autant qu’en faisant le parcours à pied, et si au moment de jouer vous voulez changer de club, il faut retourner à la voiturette, ou admettre de faire avec le club que vous avez initialement choisi.

La qualité des installations est tout aussi excellente que la qualité du parcours de golf.

Récemment réaménagé et redésigné très tendances modernes, le club-house digne d’un salon d’hôtel cinq étoiles mérite que vous y passiez un moment, soit avant le départ du trou N°1, soit à l’issue de votre parcours, que ce soit autour du grand comptoir blanc et inox ou sur la terrasse dominant le putting green et le parcours.

Un peu à l’écart des deux parcours du golf, un vaste complexe hôtelier vous propose entre autre un spa de 1500 m² qui offre un large éventail de thérapies et de traitements avec une approche holistique du bien-être.

On trouve également sur place des boutiques et une gamme de restaurants gastronomiques, dont Midori un des meilleurs restaurant japonais du Portugal !

Incontestablement, le golf de Penha Longa est un parcours proche de Lisbonne ou tout golfeur prendra plaisir, que ce soit bien entendu sur le plan sportif, mais également pour apprécier son environnement tout autant convivial que luxueux.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.