Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Dustin Johnson: Le talentueux et sulfureux Mr DJ

Dustin Johnson: Le talentueux et sulfureux Mr DJ

En remportant le WGC-Cadillac Championship 2015 sur le parcours du Blue Monster, l'américain Dustin Johnson a refermé une drôle de parenthèse dans sa carrière de golfeur professionnel. Au-delà de sa victoire, plongez dans le monde psychédélique du golfeur le plus talentueux de sa génération, mais aussi le plus sulfureux.

Sommaire de ce dossier consacré à Dustin Johnson

  1. L’ancien DJ
  2. Le nouveau DJ
  3. Un seul objectif : la performance ?

L’ancien DJ

5 mois de retrait des parcours pour méditer sur ses choix de vies entre professionnalisme ou vie de débauches.

DJ a beau être l'un des golfeurs les plus longs du PGA Tour, posséder un physique de play-boy, avoir déjà gagné 25 millions de dollars en carrière, et être fiancée Paulina Gretsky, la play-girl du moment, fille du grand champion de hockey, Wayne Gretsky, il a beau attendre son premier enfant, il s'est pourtant fait contrôlé positif pour la troisième fois à la cocaïne.

Gênant pour le très précieux PGA Tour de golf qui a du mal à assumer qu'un de ses meilleurs golfeurs renvoie une image de droguée dans un environnement pourtant si aseptisé, et tellement au-dessus de tous les autres sports américains.

Plutôt que de parler de contrôle positif aux stupéfiants, les deux parties se sont entendues pour parler de retrait de la compétition pour une période indéterminée, et permettre à l'homme de méditer ses fautes.

La formule trop curieuse n'a pas suffi à dissimuler le secret d’une suspension, et à duper le public.

Sans doute que le préalable concernant Vijay Singh a joué et quelque peu refroidi le PGA au moment d’annoncer une sanction.

Dans cette histoire, le joueur n'est donc pas le seul à avoir fait preuve d'immaturité.

Si certains ont parlé de contrôle anti-dopage raté, lui a parlé de progrès personnel, et de priorités mal placées, une façon de dissimuler le sujet et d’atténuer l’appétit des médias pour ce genre d’histoires croustillantes.

Avant l’interruption, Johnson était aux portes du top-5 mondial, et avait déjà remporté un championnat du monde, le HSBC en Asie.

Avant l’interruption, Johnson était aux portes du top-5 mondial

Rien de surprenant à ce qu’il revienne dans le cercle des vainqueurs aussi vite (1ère victoire en seulement cinq départs cette saison) « J’ai travaillé vraiment très dure. J’ai beaucoup pris sur moi. Cela m’a donné beaucoup de confiance.”

Pourtant quelques semaines avant cette victoire au Doral, DJ ne savait pas encore très bien à quoi s’attendre pour son retour.

Vu par un confrère américain à Los Angeles à l’aube de son retour, Johnson avait semblé préparé, et son discours transpirait la repentance.

« Au cours des quatre, cinq derniers mois, j’ai vraiment grandi. Je commence à essayer de devenir une personne à laquelle je voudrais que mes enfants s’identifient. »

A 30 ans, DJ est autant considéré comme une sorte de magicien du golf qu’un joueur qui a déjà laissé échapper de belles opportunités de remporter des majeurs, comme lorsqu’il menait l’US Open 2010 et qu’une pénalité évitable lui a coûté un play-off, ou qu’un coup envoyé hors limite un dimanche de British Open 2011 à cinq trous du terme l’a aussi privé de se battre pour la victoire.

Par le passé, ce golfeur avait déjà été absent du tour.

En 2012, il avait prétexté de douleurs au dos après une séance de jetski pour s’absenter trois mois.

Cette fois-ci, son absence lui a coûté une participation certaine à la dernière Ryder Cup.

Plutôt qu’une cure de désintoxication, il a admis avoir eu besoin de temps pour comprendre ce qui le dirige dans la vie, comment manager le stress, et surtout comment réussir à exprimer pleinement son potentiel.

Rappelons qu’il a déjà cinq ans de plus que l’actuel numéro un mondial, Rory McIlroy qui lui a déjà remporté quatre majeurs !

Johnson n’a pas moins d’ambitions et de potentiel.

Interrogé sur sa prise de cocaïne, il a répondu « Je n’ai pas de problème avec ça, c’est juste quelque chose dont je dois sortir. J’ai des problèmes, mais ce n’est pas le souci principal. »

Le nouveau DJ

La journée type du nouveau Dustin commence à 6h30 du matin, quand lui et Pauline quittent la maison avec leurs deux chiens pour se rendre à celle des parents Gretsky afin d’y prendre le petit-déjeuner.

Après avoir avalé un café et quelques œufs, DJ commence sa journée de travail avec son préparateur physique, puis il se rend au practice pour taper des balles avec des amis, dont le père de Paulina.

A la nuit tombée, il rentre à la maison des beaux-parents pour le diner. On est très loin des images « provocs » des superstars jet-setters des réseaux sociaux !

Paulina, la top-model ultra-sexy, connue pour ses photos petites tenues exposées sur Twitter et Instagram s’est muée en femme enceinte, tandis que DJ joue au bon père de famille, qui durant ses temps offs coure chercher ce dont a besoin sa compagne en pleine grossesse.

Le soir, c’est série TV au menu, entre Homeland, State of Affairs, ou encore Sons of Anarchy.

Et pour DJ, c’est justement ce sur quoi il a travaillé !

Tout simplifier dans sa vie.

Le fait que Paulina ait été enceinte a beaucoup contribué à cette simplification de l’emploi du temps.

Finalement, la question qui demeure pour lui, reste de savoir s’il peut devenir un grand golfeur.

Finalement, la question qui demeure pour lui, reste de savoir s’il peut devenir un grand golfeur.

Et il a pris sur le modèle de son beau-père, star du hockey pour voir comment celui-ci gérait le fait d’être approché par des fans au restaurant, comment il gérait ce fan qui vous attend à l’aéroport avec dix casquettes à signer, et comment ce dernier a réussi à faire vivre son mariage pendant 26 ans, et élevé cinq enfants sans grosses encombres.

Et quand on demande au champion de hockey comment fait-il pour vivre sans hockey dans sa vie depuis qu’il est à la retraite, il répond « Je ne le fais pas. Je ne peux pas, et c’est ce que je dis à Dustin. Tu ne pourras pas remplacer le golf, et ce que tu mets dans ce sport. Sois sûr de le comprendre, et de ne pas tout foutre en l’air. »

Un entourage sain pour un sportif de haut niveau de nouveau tourné vers un seul objectif : la performance

En octobre dernier, Wayne Gretsky a emmené DJ joué sur le parcours de Sherwood, et lui a dit « Aujourd’hui, tu devrais battre le record du parcours. »

Le hockeyeur avait tellement confiance en son beau-fils qu’il a forcé à putter un putt donné en début de partie pour que le score joué soit officiel.

Au bout de neuf trous, DJ jouait si bien que les autres membres de la partie ont commencé à arrêter de parler, observant le champion renaître comme si ce dernier allait marquer un penalty en finale de coupe du monde de football. Il a fini la partie avec un 61 pour rejouer 63 le lendemain, et encore 61 le surlendemain.

A la fin, l’américain a déclaré « Je me suis senti comme si je jouais un tournoi de golf officiel. »

Ce qui a le plus surpris les membres du club de Sherwood, c’est l’attitude du joueur qui s’est montré attentif et disponible pour les enfants, leur dispensant quelques conseils, alors que jusqu’à présent, DJ avait toujours été connu pour un être golfeur un peu tranquille et solitaire.

Pour ses proches, cette période a servi à ce qu’il se trouve.

Il n’était peut-être pas bien dans sa peau. Maintenant, c’est sûr, Paulina l’aime plus que tout. Sa belle-famille l’aime et le soutient. Elle ne le juge pas. Personne n’est parfait.

Ce qu’il a fait n’a pas d’importance, ce qu’il va faire l’est bien plus.

Plus jeune, il n’était pas vraiment très impliqué dans ce qu’il faisait. Il avait tendance à en faire le minimum pour passer.

Son swing est un peu à son image.

Un swing sans effort mais terriblement efficace qui lui fait dire « J’ai eu du succès, mais pas autant que mon potentiel pouvait me laisser espérer. »

C’est une des raisons pour lesquelles, le joueur a admis avoir besoin de se poser, et réfléchir sur qui il était, et qui il voudrait être.


A 16 ans, il a été impliqué dans le cambriolage d’une arme à feu qui a servi pour un meurtre. Il a témoigné devant une cour de justice, et a été pardonné.

Sur le parcours, il lui est déjà arrivé d’enfreindre les règles locales de jeu, souvent par négligence.

L’ancien DJ était perdu, le nouveau est déterminé à devenir un grand champion de golf.

A commencer par mettre son corps en correspondance avec cet objectif, en perdant 9 kilos de gras grâce à des séances de travail quotidienne avec un coach pour les remplacer par 5 kilos de muscle.

Il s’est débarrassé de ces distractions préférées, jetski, vodka et voiture de course pour se consacrer pleinement à son objectif d’arrêter d’être en-dessous de son potentiel pour enfin remporter un majeur.

« Le fait de se sentir invincible sur un parcours de golf est un sentiment génial quand je joue. Mais mon problème se matérialisait plus quand je ne jouais pas. »

Pourquoi croire qu’il pourrait devenir le prochain grand golfeur américain derrière Woods et Mickelson ?

  • Parce qu’il a 30ans, qu’il est en couple, et qu’il va être père ?
  • Parce qu’il est drivé par une ex-gloire du hockey ?

Dustin Johnson est le seul à vraiment avoir la réponse.

Sa victoire sur le WGC-Cadillac Championship est une première réponse qui va dans le sens du sportif qui l’emporte sur l’extra-sportif.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.