Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Pourquoi Rickie Fowler va bientôt gagner un majeur

Pourquoi Rickie Fowler va bientôt gagner un majeur - crédit photo : Mark Newcombe

Si vous y prêtez attention, dans le top-10 mondial actuel à l’ordre du mérite, ils ne sont plus que deux à ne pas avoir encore remporté un majeur de golf : le japonais Hideki Matsuyama, et l’américain Rickie Fowler. Ce dernier, 28 ans, déjà lauréat d’un Player’s Championship et de trois autres victoires sur le PGA Tour, pourrait tout à fait porter le fameux titre de « meilleur joueur du monde à ne jamais avoir remporté un majeur », un fardeau déjà porté avant lui par Phil Mickelson, Lee Westwood, Henrik Stenson et plus récemment Sergio Garcia. Seul l’anglais n’a jamais réussi à s’en défaire, et à la vue du jeu actuel de Fowler, il se pourrait bien que cette année soit la bonne…Dans quel domaine a-t ’il le plus progressé et pourquoi ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Un jeu en net progrès dans pratiquement tous les compartiments du jeu en 2017

Déjà vainqueur du Honda Classic plus tôt cette année, Fowler, numéro dix mondial, réalise un début de saison plutôt solide avec en plus une troisième place au Shell Houston Open, et une quatrième place au Waste Management Open.

Certes, il n’occupe pas autant l’espace médiatique que Dustin Johnson, Sergio Garcia ou Jon Rahm, mais la saison est encore longue avec trois majeurs à venir, dont l’US Open à Erin Hills du 15 au 18 juin prochain.

Lors de son précédent sujet consacré à Fowler, notre chroniqueur, Jean-Louis Tourtoulon avait mis en évidence le choix d’un manche de driver plus court, comme l’un des facteurs explicatifs de sa bonne forme constatée.

L’autre facteur étant la qualité de putting du golfeur Cobra, qui avec son putter Scotty Cameron Newport 2 Prototype se classe onzième pour le nombre de coups gagnés au putting, selon les statistiques du PGA Tour en 2017.

Comme souvent au golf, à moins de suivre un joueur sur tous les trous pendant tous les tournois, les statistiques nous permettent de comprendre l’évolution d’un joueur.

Le golf fourmille de statistiques. Encore faut-il ressortir celles qui démontrent une véritable différence pour gagner des tournois.

Le score moyen sur les par-4 et la propension à rendre moins de bogeys sur un tour sont deux indicateurs de la qualité du jeu d’un golfeur, capable de gagner un grand tournoi.

Le premier parce qu’il faut un jeu complet du tee au green pour performer. Sur un par-3, il faut rarement un driver pour atteindre le drapeau. Sur un par-5, à l’inverse, un joueur puissant peut compenser une moins bonne qualité d’approche.

Pour réussir sur un par-4, il faut de la qualité au drive, aux approches et bon putting.

Le second parce que plus que le nombre de birdies sur un tour, les bogeys et les double-bogeys sur le PGA Tour sont des erreurs fatales, tant le niveau de jeu est serré.

D’autre part, la capacité à poser la balle près des drapeaux est aussi très importante, surtout les jours où les putts ne tombent pas.

Dans ces deux domaines, les statistiques ne trompent pas.

Depuis cinq ans, le jeu de Rickie Fowler s’est considérablement amélioré le plaçant dans le top-dix des meilleurs du PGA Tour, aussi bien pour le score moyen sur les par-4, et la propension à commettre moins de bogeys par tours.

Sur les par-4, selon les statistiques du PGA Tour, il réalise dans 18% des cas mieux que le par (birdie ou eagle), soit le 25ème meilleur total de la saison 2017.

Sachant qu'il est aussi capable de faire monter ce taux à 55% sur les par-5, soit le quatrième meilleur total en cours.

En 2013, dans ces deux domaines, il n’était qu’un joueur du premier tiers de l’élite.

Concernant la remarque de Jean-Louis Tourtoulon sur le driver raccourci de Rickie Fowler à seulement 43,5 inches, cette décision a effectivement joué en sa faveur sur le troisième tour du Honda Classic.

Cependant, le dimanche comme il le relevait, c’est plutôt son putting qui a précipité sa victoire.

Le putting de Fowler à la base de sa progression - crédit photo : Mark Newcombe

Dans les faits, la performance au driving en cumulant précision et distance était meilleure en 2016 par rapport à cette année.

Toutefois, Fowler a toujours été un bon driver.

Comme écrit plus haut, c’est vraiment dans le domaine du putting que Rickie Fowler s’est mis à exceller cette année, et comme jamais auparavant.

Résultat, en 2017, il est numéro un pour la moyenne de score sur le PGA Tour avec 69,38 !

Découvrez comment Rickie Fowler s’organise au putting

A l’adresse, Fowler indique qu’il ne finit pas sa mise en posture par le grip, mais au contraire, il place d’abord les pieds, les hanches, et les épaules avec la ligne. Il ne place le club qu’une fois après avoir organisé son corps square.

Cela peut paraître évident, mais Fowler admet que s’il ne respecte pas cet ordre, il commence à faire des erreurs.

« Si mes hanches s’ouvrent et que mes épaules se ferment, ma tête de putter se tient trop loin derrière la balle. Résultat, je ne vise pas à l’endroit que je crois. Ma première préoccupation avant de putter est d’être certain que mon corps est square, et qu’ensuite, ma balle parte sur la ligne. Une fois que mes pieds, mes hanches, mes épaules sont parallèles à la ligne, alors là, je peux prendre le club en mains et aligner la face. »

Fowler aligne déjà son corps avant de viser - crédit photo : Mark Newcombe

Deuxième étape dans son processus, Fowler admet ne pas complètement poser le putter au sol à l’adresse, laissant un écart d’un millimètre. Cette technique lui permet de démarrer son coup librement.

« Beaucoup de golfeurs ne réalisent pas à quel point c’est plus facile de donner un à-coup perturbateur au moment de démarrer le putt en contact avec l’herbe. »

Dernière étape, Fowler sélectionne un point de visée et conserve ses yeux dessus pendant tout le coup.

La plupart des grands joueurs ont adopté cette technique qui consiste à rester concentré sur un point.

Gary Player vise l’arrière de la balle. Jordan Spieth regarde le trou pendant tout le putt sur les petites distances rectilignes. Fowler conserve le regard sur la balle pendant l’adresse, puis dès qu’il démarre son balancier, il vise un point sur le sol et n’en change pas pendant tout le putt, même longtemps après que la balle ait quitté le putter.

Le seul point faible de Fowler

En réalité, il n’y a qu’un seul domaine qui pourrait encore empêcher Fowler de gagner un majeur : le rough !

Les majeurs sont plutôt réputés pour être durcis sur ce point par rapport aux autres parcours.

Hors du fairway, c’est comme si l’américain perdait tous ses moyens, et toujours au regard des statistiques collectés sur le PGA Tour.

Et pourtant, dans le domaine du jeu hors du tee, Fowler est peut-être le meilleur du monde, notamment sur les coups de fers à 200 mètres, considérés comme les coups les plus périlleux.

Pour la précision depuis le rough, en 2017, Fowler est au-delà des cent meilleurs !

Fowler moins à son aise dans le rough - crédit photo : Mark Newcombe

Avec plus de consistance dans cette situation, Fowler aurait peut-être déjà gagné un majeur.

Indéniablement, le jeu de Rickie a considérablement progressé depuis cinq ans.

Ses résultats actuels n’ont rien à voir avec le hasard.

Ne doutez pas qu’il va continuer à prétendre à la victoire, en particulier cette année où son jeu n’a jamais paru aussi complet, à la question près du rough, sa seule faiblesse du moment.

Il est peut-être présomptueux d’annoncer un golfeur comme prochain vainqueur d’un majeur, pourtant, depuis cinq ans, Fowler n’a jamais cessé de progresser au point d’être au niveau des meilleurs.

Bon driver, bon putter, il a même progressé dans le domaine des approches. De ce point de vue, il paraît plus complet que Rory McIlroy, mais pas encore aussi dominateur que Dustin Johnson.

Ce dernier a déjà manqué le Masters en raison d’une chute aussi idiote que malheureuse, Rickie Fowler aura peut-être d’autres opportunités.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

Accédez aux offres US Golf !