Posté par le dans Circuits PRO de golf

Jack Nicklaus, le plus grand champion de l'histoire du golf

Jack Nicklaus a remporté 18 majeurs, et il a terminé 19 fois deuxième en majeurs. Il a remporté 73 tournois du PGA Tour (3 Open, 4 US Open, 6 Masters, 5 USPGA, 2 US Amateur, 6 Ryder Cup et 1 Ryder Cup en tant que Capitaine, le tout sur une période de 25 ans. Jack Nicklaus a remporté chacune des épreuves du Grand Chelem au moins trois fois, c’est tout simplement, le plus grand champion de l'histoire du golf.

Découvrez nos formules d'abonnements

Jack Nicklaus a été reconnu comme le golfeur du 20e siècle ou le golfeur du millénaire, par presque toutes les principales publications de golf et médias du monde. Il a été nommé Athlète masculin individuel du siècle, par Sports Illustrated.

Jack Nicklaus est né du côté Est de Columbus, il a grandi dans la banlieue d'Upper Arlington, dans l’Ohio. Il est d'origine allemande, le fils d'Helen Schoener et de Charlie Nicklaus, un pharmacien qui dirigeait plusieurs entreprises appelées Nicklaus Drug Store.

Il a fréquenté la Upper Arlington High School, dont le surnom et la mascotte sont par coïncidence les « Golden Bears ».

Jack Nicklaus a commencé le golf à l'âge de 10 ans, réussissant un 51 au Scioto Country Club pour ses neuf premiers trous jamais joués. Il a été entraîné à Scioto par le pro Jack Grout, un contemporain des grands du golf : Byron Nelson et Ben Hogan.

Il a remporté le premier des cinq titres juniors consécutifs de l'Ohio State à l'âge de 12 ans. À 13 ans, il a joué 70 au Scioto Country Club pour la première fois, et est devenu le plus jeune qualifié de cette année là, dans l'U.S. amateur juniors.

Il avait un handicap de +3 à 13 ans, le plus bas de la région de Columbus. À 15 ans, Jack Nicklaus a joué un 66 au Scioto Country Club, ce qui était le record amateur du parcours.

Il a remporté l'Open de l'Ohio en 1956 à l'âge de 16 ans, en compétition contre des professionnels, il s’est mis en évidence par un troisième tour phénoménal en 64. En tout, Jack Nicklaus entre 10 ans et 17 ans, a remporté 27 épreuves dans la région de l'Ohio.

En 1957, Jack Nicklaus a remporté le tournoi international de golf junior Jaycee, après avoir perdu l'année précédente en séries éliminatoires. Jack Nicklaus a également participé au premier de ses 44 U.S. Open consécutifs cette année-là, mais a raté le cut.

En 1958, à 18 ans, il a participé à son premier tournoi du PGA Tour, le Rubber City Open, à Akron, qu’il termine à égalité pour la 12e place, et il a passé le cut de l’US Open, à égalité à la 41e place.

En 1959, Jack Nicklaus a remporté le North and South Amateur à Pinehurst, en Caroline du Nord, et a participé à trois autres tournois du PGA Tour, sa meilleure performance étant une autre 12e place au Buick Open.

Alors qu'il fréquentait l'Université de l'État de l'Ohio, il a remporté deux fois l'U.S. Amateur, en 1959 et 1961, et un championnat de la NCAA en 1961. Dans l'U.S. amateur de 1959, Jack Nicklaus a battu le double vainqueur et champion en titre Charles Coe.

Jack Nicklaus est alors devenu le plus jeune champion de l'époque moderne, juste derrière Robert A. Gardner, qui avait gagné en 1909.

Professionnel à 21 ans, et déjà l'US Open...

À l'U.S. Open de 1960, Jack Nicklaus a joué 282, soit 2 sous le Par, terminant à la deuxième place à deux coups derrière Arnold Palmer, qui a remporté le tournoi avec un tour final de 65, 6 sous le Par. Ce score reste le plus bas jamais enregistré par un amateur à l'US Open.

Jack Nicklaus est devenu le premier joueur à remporter le titre individuel au championnat NCAA et l’U.S. amateur la même année. Il a été suivi par Phil Mickelson (1990), Tiger Woods (1996), Ryan Moore (2004) et Bryson DeChambeau (2015).

Pendant trois années consécutives (1959-1961), Jack Nicklaus a été nommé meilleur golfeur amateur du monde par le magazine Golf Digest.

Il a épousé Barbara Bash à l'âge de 20 ans en juillet 1960, et le premier de leurs cinq enfants (Jack, Jr.) est né en septembre 1961.

Fin octobre, Jack Nicklaus était toujours déterminé à devenir le premier amateur à remporter le Masters. Mais début novembre, il a annoncé qu'il devenait professionnel, afin de subvenir aux besoins de sa famille.

Il a terminé quelques cours afin d'obtenir son diplôme universitaire. Plus tard, dans un geste de bonne volonté, l'État de l'Ohio lui a accordé un doctorat honoris causa en 1972.

Il a terminé quatrième à l'U.S. Open de 1961, trois coups derrière le champion Gene Littler, après avoir joué les 54 derniers trous en 1 sous le Par.

Jack Nicklaus a représenté les États-Unis contre la Grande-Bretagne et l'Irlande lors de la Walker Cup en 1959 et en 1961, remportant de manière décisive ses deux matches.

Alors que Jack Nicklaus est officiellement devenu professionnel à la fin de 1961, il a longuement hésité à rester amateur afin d'imiter davantage son idole, Bobby Jones. Cependant, Jack Nicklaus s'est rendu compte que pour être considéré comme le meilleur, il devrait rivaliser avec les meilleurs, et ceci plus fréquemment.

L’Ours blond…

Lorsque McCormack le futur agent de Jack Nicklaus l’a décrit, il a qualifié le joueur « grand, fort et blond » d’ou « l'Ours blond », un surnom qui deviendrait synonyme de Jack Nicklaus tout au long de sa carrière professionnelle.

Cependant, une autre origine possible du nom provient du lycée fréquenté par Nicklaus à Upper Arlington, dans l'Ohio, qui utilise la mascotte des « Golden Bears » pour ses équipes sportives. Ce qui suggère que McCormack a peut-être adopté ce surnom grâce à l'affiliation de Jack Nicklaus avec son lycée. Quoi qu'il en soit, en 1963, le surnom était installé.

Jack Nicklaus a remporté son premier tournoi de la PGA à son 17e départ, lorsqu'il a battu Arnold Palmer lors des éliminatoires le dimanche à Oakmont, pour l'U.S. Open de 1962. Il a battu Arnold Palmer par trois coups lors du playoff sur 18 trous.

Cette victoire sur Arnold Palmer a été le début de la rivalité sur les parcours entre les deux superstars du golf.

Sa victoire à l'U.S. Open a fait de Jack Nicklaus le champion en titre de l'U.S. Open et de l'U.S. Amateur. De plus, à 22 ans, Jack Nicklaus était le plus jeune champion de l'U.S. Open depuis que Bobby Jones a gagné à 21 ans en 1923, et il est resté le plus jeune vainqueur depuis John McDermott qui est toujours le plus jeune vainqueur de l'U.S. Open à 19 ans, en 1911.

La victoire à l'U.S. Open a propulsé Jack Nicklaus sous les projecteurs nationaux, et il a fait la couverture du magazine Time. C'était aussi le début de la rivalité Nicklaus-Palmer, qui a attiré les téléspectateurs vers le golf à la télévision.

À la fin de 1962, Jack Nicklaus avait remporté deux autres tournois consécutifs, l'Open de Seattle et l'Open de Portland. De plus, il a terminé troisième à sa première tentative au championnat de la PGA. Il s'est classé troisième sur la liste des prix du PGA Tour et a été nommé recrue de l'année.

En 1963, Jack Nicklaus a remporté deux des quatre principaux championnats, le Masters et le PGA Championship. Ces victoires ont fait de lui le plus jeune vainqueur du Masters et le troisième plus jeune vainqueur du championnat de la PGA, et chaque victoire ne correspondait pourtant qu'à sa deuxième année en tant que professionnel.

En 1964, lors de l'Open à St Andrews, Jack Nicklaus a établi un nouveau record pour le score le plus bas dans les 36 derniers trous, avec 66 et 68 dans des vents violents, c’était la première fois dans l'histoire du tournoi que les 70 avaient été battus dans chacun des deux derniers tours. Ce n'était cependant pas suffisant pour gagner le tournoi, il s'est classé deuxième derrière Tony Lema.

En 1966, Jack Nicklaus remporte le Masters Tournament pour la deuxième année consécutive, devenant le premier golfeur à obtenir cette distinction, et remporte également l'Open Championship, pour compléter son slam de carrière en championnats majeurs. À 26 ans, il devient le plus jeune à le faire.

Lorsque Jack Nicklaus a remporté le Masters en 1965 et 1966, il est devenu le premier vainqueur consécutif du tournoi, et le plus jeune vainqueur à deux et trois reprises.

Il a battu le record sur 72 trous de Ben Hogan de 274, en 1953, en compilant un nouveau total de 271 dans le tournoi des Masters de 1965. Ce record a duré jusqu'à ce que Tiger Woods joue 270 en 1997, un record que Tiger Woods détient à égalité avec Jordan Spieth depuis 2015.

Il est à noter que les scores de 270, de Tiger Woods et Jordan Spieth ont été obtenus avec un équipement de golf considérablement amélioré par rapport avec ceux de Jack Nicklaus et Floyd qui ont joué 271.

La performance de cette semaine là au Masters a été soulignée par un troisième tour en 64, qui se composait de huit birdies et pas de bogey.

C'est à propos de ce tour en 64 que Jack Nicklaus a déclaré : « Je n'avais jamais joué aussi bien un tour complet dans un championnat majeur que lors du troisième tour des Masters de 1965 ».

Ce tour a égalé le record de Lloyd Mangrum établi en 1940 à Augusta National, et est resté en place jusqu'à ce que Nick Price ait joué 63 lors du troisième tour en 1986.

C'est aussi à ce moment que Bobby Jones a déclaré que Jack Nicklaus a joué un jeu avec lequel il n'était pourtant pas familier. Bobby Jones a qualifié le résultat de Jack Nicklaus de « la plus grande performance de toute l'histoire du golf ».

Après la performance record de Jack Nicklaus en 1965, Augusta National a subi quelques changements mineurs pour durcir le parcours. Ces modifications et la météo difficile du tournoi de 1966 n'ont pas dissuadé Jack Nicklaus. Il a défendu avec succès son titre avec un total de 288 coups.

En 1967, il a remporté son deuxième titre de l’U.S. Open à Baltusrol, battant le record de 72 trous de Ben Hogan d'un coup, avec un 275. Au cours des quatre tours, Jack Nicklaus a touché 61 des 72 greens en régulation.

En 1968 et 1969, Jack Nicklaus n'a remporté aucun tournoi majeur. Après avoir remporté l’U.S. Open de 1967 de manière record, il n'a remporté aucun autre championnat majeur avant l’Open de 1970 sur le Old Course à St Andrews.

Pendant cette période, Jack Nicklaus a également laissé sa condition physique décliner quelque peu, et en prenant un certain excès de poids, ce qui a affecté son endurance.

Il a ensuite considérablement amélioré sa condition à l'automne 1969, en perdant 11 kg en un mois, et son meilleur jeu a commencé à revenir.

Jack Nicklaus a remporté l'Open de 1970 dans des conditions de score difficiles en Écosse, où le vent hurlait, battant son compatriote américain Doug Sanders lors d'un playoff de 18 trous.

Jack Nicklaus a jeté son putter en l'air après avoir rentré le putt gagnant, alors qu'il était ravi d'avoir remporté l'Open à la maison du golf, St Andrews.

Jack Nicklaus a également remporté le championnat du monde de match play de Piccadilly en 1970 avec une victoire 2 & 1 sur Lee Trevino.

Bien que les performances de Jack Nicklaus aient quelque peu diminuées au cours de cette période, il était toujours classé comme le joueur n°1 au monde, pendant 10 années consécutives.

Ces classements, la première tentative de prendre en compte les résultats de tournées professionnelles à travers le monde, n'étaient pas officiels à cette époque, mais ils ont finalement évolués pour devenir l'actuel classement officiel du golf mondial, à partir de 1986.

Entre 1971 et 1980, il a remporté neuf autres championnats majeurs, a dépassé le record de Bobby Jones de 13 majeurs, et est devenu le premier joueur à terminer des doubles et triples chelems en carrière dans les quatre grands championnats professionnels de golf.

Jack Nicklaus et Tiger Woods sont les deux seuls joueurs à avoir remporté trois « Career Grand Slams ».

Jack Nicklaus considérait sa performance à l'Open de 1978 comme les quatre meilleurs jours de golf tee-to-green qu'il ait jamais produit, et il était très fier que la victoire vienne à St. Andrews, son endroit préféré pour jouer au golf. La victoire a également été sa plus émouvante à ce jour.

Jack Nicklaus a subi une perte de forme en 1979, ne remportant un autre tournoi qu'en juin 1980. L'année 1979 a été la première depuis qu'il est devenu professionnel dans lequel il n'a pas réussi à gagner un tournoi.

En 1980, Jack Nicklaus n'a enregistré que quatre classements parmi les 10 premiers en 14 épreuves, mais deux d'entre elles étaient des victoires record dans les majeurs, l'U.S. Open et le championnat PGA.

Entre 1981 et 1985, Jack Nicklaus a accumulé sept autres classements parmi les 10 premiers dans les principaux championnats.

Au cours de la période de cinq ans entre 1981 et 1985, les matchs de la Ryder Cup ont fourni à Nicklaus deux points positifs. Il a terminé sa compétition en tant que joueur en contribuant à un match parfait de 4-0-0, y compris une victoire de 5 & 3 en simple contre Eamonn Darcy en 1981, et a été capitaine de l'équipe des États-Unis en 1983 pour gagner d’un point contre l’Europe.

Lorsque Jack Nicklaus a remporté son 18e et dernier championnat majeur à 46 ans aux Masters de 1986, il est devenu le plus vieux vainqueur de Masters de l'histoire, un record qui tient toujours.

Cette victoire devait être la dernière de sa longue carrière sur le PGA Tour, et a été décrite à l'époque par le célèbre historien et écrivain du golf Herbert Warren Wind comme « rien de moins que la réalisation la plus importante dans le golf depuis le Grand Chelem de Bobby Jones en 1930 ».

Il y a eu de plus beaux artistes avec un club de golf en main que Jack Nicklaus. Il y a eu de meilleurs frappeurs de balle que Jack Nicklaus. Il y a certainement eu des joueurs plus habiles au jeu court que Jack Nicklaus. Il y a eu peut être des golfeurs aussi acharnés à êtres compétitifs que Jack Nicklaus. Mais aucun d’entre eux n'a été en mesure de développer, combiner et maintenir toutes les compétences physiques complexes et les immenses ressources mentales et émotionnelles que le golf exige à son plus haut niveau, comme Jack Nicklaus l'a fait pendant aussi longtemps. 

Au moment de son apogée, Jack Nicklaus était constamment parmi les frappeurs les plus longs et les plus droits du PGA Tour. Un des premiers exemples a été de remporter le concours officiel de longs drives au championnat de la PGA de 1963, avec un drive de 312 mètres. Ce record a duré plus de 20 ans.

Jack Nicklaus sur le PGA Tour Champions

Quand il est devenu éligible en janvier 1990, Jack Nicklaus a ensuite rejoint le Senior PGA Tour (maintenant connu sous le nom de PGA Tour Champions), et en avril 1996, il avait remporté 10 tournois, dont huit grands championnats, malgré un calendrier très limité.

Lorsqu'il a eu 50 ans en janvier 1990, il a déclaré : « Je ne suis jamais satisfait. Le problème, c'est que je veux jouer comme moi, et je ne peux plus jouer comme moi ».

Jack Nicklaus a remporté toutes les majeurs seniors à l'exception du Senior British Open. Cependant, il n'a jamais joué dans cet événement avant d'avoir eu 60 ans, et le tournoi n'a été élevé au rang de majeur qu'en 2003.

Après une année sans victoire en 1992, Jack Nicklaus est revenu pour remporter l'U.S. Senior Open pour la deuxième fois en 1993. Cette année-là également, il a fait équipe avec Chi-Chi Rodríguez et Raymond Floyd pour remporter le Wendy's 3-Tour Challenge pour l'équipe senior du PGA Tour.

Jack Nicklaus a joué dans son dernier U.S. Open à Pebble Beach Golf Links en 2000, où il a joué 73 et 82 pour rater le cut. C'était le même tournoi où Tiger Woods a lui, remporté son premier U.S. Open. 

Il a continué à jouer au moins certains des quatre majeurs du Tour jusqu'en 2005, date à laquelle il a fait ses dernières apparitions au Masters Tournament et à l'Open. Il a terminé sa carrière professionnelle à l’Open Championship joué à St Andrews le 15 juillet 2005.

À St Andrews, Jack Nicklaus a alors déclaré :

« Je suis très sentimental et cela m'arrive à chaque fois que j'y vais. En mai, je m’y suis promené sans que personne ne me regarde. St Andrews a toujours été l'endroit où je voulais terminer ma grande carrière ».

Le 8 avril 2015, Jack Nicklaus a réussi son tout premier trou en un sur l’Augusta National Golf Club à l'âge de 75 ans, en participant au concours Masters Par 3, tout en jouant avec Gary Player et Ben Crenshaw. Il a réussi 20 trous en un dans des tournois professionnels sur d'autres parcours au cours de sa carrière.

La réussite des entreprises Nicklaus

L'ascension fulgurante de Jack Nicklaus immédiatement après être devenu professionnel lui a offert des opportunités de gagner des revenus importants.

Ces opportunités commerciales ont été facilitées par Mark McCormack, qui a également dirigé Arnold Palmer et Gary Player. Le golf a connu une croissance rapide en popularité et en couverture médiatique au début des années 1960, sous l'impulsion des performances de ces trois étoiles du golf.

Le style d’Arnold Palmer et sa popularité auprès du public faisait de lui la figure sportive la plus commercialisable au monde. Cette association a été le début de l'agence qui est devenue connue sous le nom de International Management Group, et IMG, après avoir construit une base dans la gestion du golf, s'est finalement étendue à d'autres sports.

L'association Palmer-Nicklaus-Player est devenue le « Big Three » du golf. Jack Nicklaus a quitté IMG au début des années 1970 pour créer sa propre agence de gestion, Golden Bear Inc.

Jack Nicklaus a également participé, et continue à participer, à diverses autres activités, notamment la conception de parcours de golf, des œuvres caritatives, et la rédaction de livres.

Jack Nicklaus est membre de l'American Society of Golf Course Architects et a aidé à concevoir des parcours tels que Harbour Town Golf Links. Jack Nicklaus organise également son propre tournoi sur le PGA Tour, le Memorial Tournament.

Son entreprise de conception de parcours de golf est l'une des plus importantes au monde.

Jack Nicklaus consacre ainsi une grande partie de son temps à la conception de parcours de golf en gérant l'une des plus grandes entreprises de conception de golf au monde.

Jack Nicklaus travaille en partenariat avec ses quatre fils et son gendre via leur entreprise, Nicklaus Design.

Si la majorité des parcours conçus par Jack Nicklaus se trouvent aux États-Unis, une présence significative occupe également l'Asie, l'Australie, le Canada, l'Europe et le Mexique.

Les livres de Jack Nicklaus varient de l'enseignement à l'autobiographie, avec son « Golf My Way » considéré comme l'un des meilleurs livres de d'instruction sur le golf de tous les temps. Il a également produit plusieurs vidéos de golf.

En raison de sa carrière et de sa vie transcendantales, Jack Nicklaus est le premier sportif et seulement la quatrième personne de l'histoire, à recevoir la médaille présidentielle de la liberté en 2005, la médaille d'or du Congrès en 2015, et la médaille Lincoln en 2018.

 

Crédits Photo : Icon Sportswire

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.