Posté par le dans Circuits PRO de golf

Ben Crenshaw : Histoire d'un double vainqueur du Masters d'Augusta

Crédit photo : Mark Newcombe - Visionsingolf

La première participation de Ben Crenshaw au Masters, c’était en 1972. Il était alors une superstar montante du golf, avec deux titres individuels de la NCAA dans sa poche, son charisme, son charme, son sourire, et comme nous étions dans les années 70, de longs cheveux blonds qui débordaient sur son col de chemisette.

Découvrez nos formules d'abonnements

Quand il est arrivé à Augusta National, Ben Crenshaw connaissait déjà tout sur le parcours. Il pouvait aussi parler avec passion de Bobby Jones, le cœur et l'âme d'Augusta National, de sa carrière, sa vie, ses passions.

Ben tenait compte de tout, et ce fut ainsi quand le président et cofondateur d'Augusta National, Clifford Roberts, l'accueillit. Après quelques plaisanteries, Roberts lui demanda s'il savait qu'il y avait un salon de coiffure dans le clubhouse, juste à côté de l’entrée. Et Ben a alors eu une nouvelle coupe de cheveux.

Bobby Jones a eu une importance considérable sur la vie de Ben. Malheureusement, ils ne se sont jamais rencontrés. Jones est mort en décembre 1971, quatre mois avant le premier Masters de Ben.

Bobby Jones aurait sûrement aimé voir Ben Crenshaw se glisser par deux fois dans la veste verte. Il se serait déjà intéressé avant, à la jeune superstar qui avait terminé en 19 ème et 24 ème place en tant qu’amateur, lors de ses deux premiers Masters.

Même après de nombreuses années, Ben Crenshaw était toujours excité quand son invitation au Masters lui arrivait par courrier. Il vous dira que l'invitation reflète le tournoi, simple et élégante, tout comme le Club.

Ben Crenshaw a encore été le centre d'attention pendant le mois entier du Masters 2015. Tout le monde voulait discuter avec lui. Famille, amis, journalistes, et le sujet était toujours le même.

Le Masters, un tournoi que Ben adore et qui est son sujet de prédilection à tout moment, surtout au début du printemps, quand les azalées commencent à s'épanouir sur le parcours, et que le monde du golf



Mais cette fois, en 2015, les questions ne portaient pas sur les putts les plus diaboliques, ou sur les vents déconcertants qui dansent à travers les arbres du Augusta National.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.