Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Comment devenir un bon joueur de wedges ?

Le sandwedge est l’un des clubs les plus atypiques du sac de golf ! Parfois, on peut emmener deux, trois et même quatre dans son sac pour faire varier les angles de 50 à 60° ou plus. Phil Mickelson est connu pour être le meilleur joueur du monde avec ces fameux clubs dans les mains. Et vous ? Comment vous sentez-vous wedge en mains ? Nos conseils pour améliorer votre petit jeu.

Des conseils pour devenir un bon joueur de wedge

Tout d’abord, il convient de faire le point sur votre jeu !

Quel est votre niveau de performance autour du green ? Combien de fois arrivez-vous à poser la balle près du drapeau ?

Dans votre tête, vous vous dites sans doute (sinon vous ne liriez pas cette page) « Pas assez souvent »

On dit souvent que le petit jeu est affaire d’instinct ! Parfois, on parle de talent naturel.

Des arguments qui ont tendance à être décourageant pour un simple amateur de golf qui joue depuis un an, deux ans, cinq ans ou même dix ans, et ne se sent pas dans la peau d’un magicien, mais seulement un joueur ou une joueuse normale.

En fait, pour devenir un bon joueur de wedge, oui peut-être, une dose de talent peut aider, mais plus important, une bonne méthodologie rigoureuse peut vous transformer de joueur qui pousse la balle vers le green à un redoutable sauver de par, et plus…

Pour cela, suivez cinq conseils et pas six ou sept, pour construire votre approche technique et tactique, wedges en mains.

Premier conseil : Faites-en sorte à l’adresse d’avoir les mains en avant du stance

Quand vous êtes organisé de manière neutre, c’est-à-dire les mains dans le prolongement de vos bras et alignées de manière droite sur le club, lui-même tout droit posé sur le sol, soit une posture classique pour jouer n’importe quel fer, vous n’êtes justement pas correctement aligné pour jouer spécifiquement un wedge.

La résultante est que si vous conservez une posture et une position des mains « classique » sur vos wedges, vous allez taper des balles trop hautes, et pire, ne pas arriver à contrôler rigoureusement les distances que vous allez faire à chaque fois avec le même club.

Et c’est bien là, l’essentiel au golf !

Etre capable de produire à chaque fois la même distance avec le même club. Et en particulier avec le wedge, où on cherche la précision à 90 mètres du drapeau.

La première chose à faire pour améliorer la pénétration de la balle est de réduire l’ouverture du club à l’adresse.

exemple de mains en avant à l'adresse

Par contre, en avançant vos mains, vous devrez veiller à garder la face du club bien droite, et en direction de la cible.

Ce principe fondamental ne change jamais au golf.

Si vous avez besoin de faire varier la roule de la balle, changez de club !

Pour un drapeau en début de green, un sandwedge est à retenir, alors que si le drapeau est en fond de green, vous pourrez toujours changer de club, plutôt que de modifier votre swing.

Deuxième conseil : Conservez toujours le même angle du poignet droit

Avec le conseil précédent, vous avez vu pourquoi avancer légèrement les mains en avant du stance.

Et bien, et c’est peut-être la chose la plus importante à retenir, il vous aussi conserver l’angle créé par cette position à la posture pendant tout le geste…

De quel angle parle-t-on ?

Pendant tout le swing, et même pendant l’impact avec la balle, vous devez conserver le même angle entre l’avant-bras et le manche du club.

Ce faisant, vos trajectoires de balles avec un wedge seront plus basses, et il sera plus facile de contrôler la distance, y compris quand vous jouerez dans le vent.

N’oubliez pas que comme pour tous les coups de golf, c’est votre corps tout entier qui dirige la manœuvre, et non pas les mains.

On sait que pour faire décoller une balle de golf, on a besoin de faire un mouvement avec son club de golf, de haut vers le bas.

Mais justement, ce mouvement doit être contrôlé par le corps, et surtout pas par les mains, qui ne font que créer des mouvements parasites…pour des résultats parasites.

Rappelez-vous : Les bras suivent le corps, et les mains suivent les bras ! Le swing moderne implique une parfaite coordination. Bien souvent, les amateurs de golf confondent ce qu’ils croient être le déclencheur du swing avec ce qui est simplement un résultat …les mains.

Raccourcir le grip pour plus de contrôleLes mains ne déclenchent pas le swing. Au mieux, c’est un outil au service du corps, faisant la jonction avec le club.

Si vous avez encore du mal à contrôler vos coups, vous pourrez aussi raccourcir votre grip de deux à trois centimètres sur vos approches entre 60 et 80 mètres.

Cela rendra le coup un peu plus facile.

En tout cas, ne forcez jamais vos coups, surtout contre le vent, car ce faisant, vous perdriez votre capacité à contrôler le maintien parfait de l’angle droit de votre poignet, trop entraîné par la force du coup.

Troisième conseil : La position de la balle dans le stance est essentielle

Aux approches mais comme pour la majorité des coups de golf, il est essentiel de privilégier la fluidité par rapport à un coup brutal ou sec.

Ne frappez pas vos wedges à pleine puissance !

Dans le petit jeu, il est essentiel de donner un maximum de spin pour que la balle s’arrête le plus près possible de son point de chute.

Si au contraire, vous voulez que votre balle roule le plus longtemps possible, alors vous vous êtes trompés de club. Prenez un club plus long…

La position de la balle dans le stance peut vous permettre de faire varier la hauteur de trajectoire de vos approches.

Très en arrière du stance, à savoir la balle à hauteur du pied droit (pour un droitier), et vous ferez voler votre balle à une trajectoire basse.

Une balle à l'arrière du stance pour une balle basse

A l’inverse, si la balle est positionnée au milieu des pieds (stance), l’arrivée du club dans la zone d’impact permettra à la balle de décoller avec un angle plus élevé pour une trajectoire plus haute, et plus lobée.

Quatrième conseil : Les épaules doivent toujours rester sur le même plan

A la différence des autres coups de golf, il se peut qu’aux approches avec un wedge, vos épaules soient un peu plus verticales.

Cependant, il faut se garder de la faute suivante : avoir l’épaule gauche en bas !

Une telle position ne pourra qu’entraîner la faute du pivot inversé, tellement fatale à de nombreux golfeurs amateurs.

Le pivot inversé ayant pour principale caractéristique de faire travailler le poids du corps dans le mauvais sens, à savoir en avant puis en arrière.

En conservant pendant toute la durée du swing, des épaules dans un même plan, vous gagnerez en régularité.

A l’inverse, si vous jouez trop avec vos mains, vous ne pourrez pas y arriver, car vous devrez constamment réajuster et compenser.

La bonne rotation des épaules dans le bon plan

Cinquième et dernier conseil : Ne vous arrêtez jamais dans la balle

Si vous faites l’erreur d’arrêter votre rotation à l’impact, vous n’aurez aucune chance de réussir une approche correcte.

Cela a le mérite d’être dit, mais il s’agit là d’une erreur fatale.

Si votre corps s’arrête de pivoter, vous descendrez verticalement, et vous arracherez un énorme divot, et ne pourrez engendrer que des coups extrêmement aléatoires.

Le bon indicateur d’un swing bien réalisé sur ce type de coup est en fait de laisser des divots très peu profonds.

Vous voilà armer pour réaliser de meilleures approches avec un wedge en mains, il ne vous reste plus qu’à vous exercer, et surtout mesurer chaque coup réalisé avec chacun de vos wedges pour connaitre avec exactitude votre propre distance, et ainsi arriver sur le parcours avec des certitudes.

Ceux sont ces certitudes qui vous permettront de devenir un bon joueur de wedges.

Comme il n’y a pas de formule magique ou de talent inné.

La seule différence entre Phil Mickelson et la plupart des autres golfeurs professionnels, réside dans le fait qu’il a passé son enfance à taper ce genre de coups.

Il n’y a donc pas de fatalité.

Simplement, une question de temps, de pratique et donc de méthode.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.