Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Les 10 pires choses qui peuvent arriver sur un parcours de golf !

Les 10 pires choses qui peuvent arriver sur un parcours de golf !

Nous avons réalisé une sélection des dix pires déconvenues qui peuvent arriver sur un parcours de golf, et qui peuvent parfois vous faire demander pourquoi vous jouez au golf…Sens de l'humour et self-control requis...

Dans ce sujet, il ne s’agit pas de tomber dans le pathétique ou pire le film d’horreur, donc pas de référence au fait de se faire dévorer par alligator qui sortirait d’un plan d’eau, au fait de recevoir le coup de fil de votre employeur qui vous signifierait votre licenciement ou de se faire frapper par la foudre.

Non, le thème de cet article est bien plus en lien avec le golf, et des événements qui peuvent vous amener à en discuter une fois la partie terminée, et tranquillement assis au club-house à déguster une bière avec vos partenaires.

Taper un drive qui part hors-limite

Parfois, on peut avoir l’impression que les piquets des hors limites ont juste été posés sur le parcours pour attirer nos balles !

Et ce même quand vous avez toute la place nécessaire de l’autre côté du fairway, et qu’il vous paraît impossible d’envoyer la balle autant à gauche ou à droite de votre cible !

C’est un peu comme ce joueur de tennis qui frappe un coup droit qui part directement dans les gradins !

Rien ne vous met plus le moral dans les chaussettes qu’un coup de départ qui part directement hors limite, avec en plus de la balle perdue, un coup de pénalité, et un coup à rejouer rapidement pour ne pas pénaliser le temps de jeu de votre partie.

Et encore, il y a pire !

Quand en plus, vous perdez de vue votre balle, et que vous avancez jusqu’à elle, sans avoir en fait vue de loin qu’elle était sortie hors limite, et que vous êtes obligé de repartir en arrière jusqu’au tee de départ pour rejouer !

Le plus frustrant, c’est que cela n’arrive pas que les jours de mauvaises parties où finalement peu importe le score, mais aussi quand vous jouez plutôt bien, et que vous avez une chance de ramener une bonne carte de score.

Sans compter que bien souvent, et sauf cas extrême, la balle rejouée trouve cette fois très bien le centre du fairway… « Pourquoi ne l’ai-je pas fait du premier coup ? »

Balle perdue ?

Ne pas trouver sa balle après avoir tapé un superbe coup de départ !

Vous venez de frapper votre meilleur coup de la journée.Vos partenaires saluent votre coup, et apprécient le fait que vous ayez tapé vraiment loin.

Vous commencez à vous diriger vers le fairway parfaitement convaincu de l’endroit où votre balle a pu s’arrêter. Vous tenez même dans votre main votre sandwedge, prêt à attaquer le green.

Et puis, plus vous avancez sur le fairway, et plus, un sentiment d’inquiétude vous saisit.

Vous ne voyez toujours pas cette fichue balle, ce petit point blanc qui se démarque du vert gazon du parcours.

Vous commencez à sérieusement vous inquiéter, et à chercher tout autour de vous, ne sachant finalement plus avec certitude où la balle a pu finir sa course.

Le temps passe…Vous ne croyez pas possible d’avoir perdu cette balle à mesure que vous inspectez le rough le plus proche de votre position supposée.

Tout le monde se met à chercher la balle, et puis rapidement, vous commencez à comprendre l’impensable : la balle est perdue !

Vous mettez cinq trous à vous en remettre ! Et dire que c’était votre plus beau coup de la journée…

Se tromper de club

Vous êtes sur un par 3 ou en train de viser le green pour une approche en régulation afin de vous placer pour le par.

Vous réalisez un swing parfait, et le contact avec la balle est idéal.

Sitôt la balle tapée, vous la suivez des yeux dans les airs en espérant qu’elle va se poser le plus près possible du drapeau.

La balle continue son chemin vers le green, et se rapproche du drapeau, et puis l’espace d’un instant, elle dépasse le green, et finit sa course dans le bunker situé juste derrière.

Mais que s’est-il passé ?

A peine croyable, vous avez swingué le coup parfait, tellement parfait par rapport à ce que vous avez l’habitude de faire, que vous avez overflyé le green, comme si une dose d’adrénaline en plus vous avait donné un soudain coup de « booster ».

En fait, vous vous êtes tout simplement trompé d’un club.

Terriblement dommage car à ce choix de club près, vous aviez tout fait à la perfection.

Manquer un long putt à quelques centimètres du trou

On n’espère jamais vraiment pouvoir rentrer un putt à plus de dix mètres du trou.

Au mieux, on espère idéalement pouvoir arrêter la balle à moins d’un mètre !

Le but étant de tout faire pour espérer rentrer avec un deux putt.

Pourtant, vous venez de taper votre putt, et la balle part immédiatement dans la bonne trajectoire, et à la bonne vitesse.

Elle se rapproche du trou, et à un moment, vous vous dites « Mais, en fait, elle pourrait peut-être bien rentrée ! ».

Et là, vous commencez à espérer, et peut-être même à parler à votre balle.

« Allez, allez… »

C’est bien parti, la balle file vers le trou, commence à glisser vers le bord, et là vous croyez que c’est gagné, et juste à ce moment-là, la balle commet une virgule, et sort du trou pour quelques centimètres.

Confus après un putt manqué

D’un coup sans espoir, vous êtes passés par tous les états pour finir par recevoir cette petite décharge de déception.

Envoyer son chip de bord de green dans le bunker d’en face

Vous venez de réussir à approcher le green d’un par cinq en seulement deux coups.

Deux coups que vous avez parfaitement réalisé pour parcourir la plus longue distance qu’il vous était possible de faire.

Il ne vous reste plus qu’un chip à moins de dix mètres du trou pour non seulement arriver en trois sur le green, mais en plus, vous laisser une chance de birdie ou peut-être même mieux…

Aucun obstacle entre vous, votre balle, et le trou…par contre, juste derrière, se trouve un bunker qui normalement ne devrait pas être en jeu…

Et là, vous commencez à vous dire… « ne la mets pas dans le bunker…ne la mets pas dans le bunker… »

Et évidemment, qu’est-ce qui produit dans 90% des cas ?

Vous grattez votre chip, et vous envoyez la balle dans le bunker !

Quand cela arrive à quelqu’un d’autre, on finit par trouver ça drôle, mais quand cela vous arrive, il faut une bonne dose de self-control pour ne pas balancer des coups de pieds dans son sac !

Balancer une balle dans un plan d’eau

Le problème avec un plan d’eau sur sur un parcours de golf, c’est que l’on pourrait finir par croire que c’est un aimant à balle de golf.

Difficile de chasser l’eau de son esprit comme si on devait écoper son cerveau en permanence !

C’est incroyable à quel point quand on joue au golf, ce seul obstacle prend toute la place consacrée à l’analyse des problèmes qu’a voulu nous poser l’architecte.

Nous avons beau échafauder tout un tas de stratégie pour éviter l’eau ...on passe le plus clair de notre temps à flirter avec les poissons.

Ne pas mettre sa balle dans l'eau !

Rien n’est plus frustrant que de tout faire pour éviter la sanction d’une balle dans l’eau, et de finir dans le lac ou au contraire, 20 mètres derrière le green, du fait d’un mauvais calcul.

C’est le principe de la double peine…

Perdre votre tee porte-bonheur

On vous l’accorde…ce point est le plus tiré par les cheveux des dix pires choses qui peuvent arriver sur un parcours de golf.

Pourtant, certains golfeurs croient à la chance, et aux objets porte-bonheur.

Vous avez acheté un paquet de tee dans votre pro-shop, et vous jouez régulièrement avec le même tee, car vous avez remarqué qu’à chaque fois que vous l’utilisez, vous réussissez un beau coup.

Du coup, à chaque fois que vous posez votre balle sur le tee…vous entrez dans votre zone de confiance, et rien ne peut vous désarçonner.

Mais voilà, après avoir tapé votre dernier drive, impossible de mettre la main sur votre tee fétiche !

Faute de temps, car vous êtes pressés par vos partenaires, vous devez quitter le tee de départ sans avoir remis la main dessus.

Dix minutes plus tard, vous vous retrouvez sur le tee suivant, et cette fois, sans votre porte-bonheur, vous cherchez un nouveau tee dans votre sac, ne sachant plus où vous les avez rangé, et perdez un peu de temps, et de concentration au passage.

Le coup suivant est un gros raté.

Cela aurait pu être autre chose qu’un tee, mais la pire chose qui puisse arriver à un golfeur sur le parcours, c’est de perdre un objet qui participe à sa confiance.

Tomber en rade de batterie de chariot de golf ou pire de voiturette de golf

L’angoisse !

Imaginez que vous vous retrouviez au départ du trou 12 et que votre voiturette ou que votre chariot électrique ait rendu l’âme.

Et un peu comme un âne qui ne veut plus avancer, vous vous retrouvez à devoir pousser un chariot qui pèse une tonne ou à essayer de désembourber une voiturette en plein milieu du fairway !

Vous êtes loin du club-house sans le numéro de téléphone du club sur vous !

  • Est-ce que vous abandonnez votre voiturette pour aller chercher de l’aide ?
  • Est-ce que vous poussez la voiturette jusqu’au club-house ?

Avoir besoin d’un parapluie alors que le vent souffle en rafale

De toute façon, le fait de devoir recourir à un parapluie au cours d’une partie de golf n’est jamais une expérience agréable.

Mais avoir besoin d’un parapluie alors que le vent souffle en rafale, est juste un cauchemar.

Le temps de le poser pour jouer votre balle, vous êtes trempé. Le temps de le sortir du sac, et vous êtes encore plus trempé.

Vous pensez être au point en le tenant d’une main, pendant que vous poussez votre chariot, et puis soudain, le vent l’emporte…Brrrr, ce que cela peut être énervant.

Terminer votre partie de compétition en stableford en vous rendant compte à la fin que vous avez perdu d’un point

Vous venez d’arriver au club-house en ayant bataillé toute la journée sur un parcours difficile, et vous avez finalement ramené une honorable carte avec 34 points stableford.

Vous vous dites que vous avez de bonnes chances de ramener la coupe du score en net à la maison, et finalement, un de vos partenaires à jouer 35 points stableford, gagné le parapluie, et le sac de tee associés à la coupe du club !

A ce moment-là, vous vous rappelez votre balle qui est parti hors-limite, votre magnifique drive que vous n’avez pas retrouvé, votre mauvais choix de club sur le par 3, ce putt qui a flirté avec le trou avant de ressortir, ce chip devant le green qui a terminé sa course dans le bunker, et votre balle dans l’eau au 15...et tout ça alors que vous êtes trempé,et épuisé d'avoir poussé votre chariot électrique tombé en panne au milieu de la partie.

Je vous laisse le soin d’ajouter vos propres expériences en commentaires de cet article pour émailler cette série des dix pires choses qui peuvent arriver sur un parcours de golf…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.