Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Est-ce qu’une leçon peut vraiment améliorer votre jeu de golf?

Est-ce qu’une leçon peut vraiment améliorer votre jeu de golf?

Si vous lisez cette page, c’est que l’éventualité de prendre un cours de golf vous a traversé l’esprit. Avant de passer le pas, il y a beaucoup de choses que vous pourriez prendre en considération. Et le premier des leviers pour décider devrait être : Est-ce qu’une leçon peut réellement me permettre de m’améliorer ? Ci-dessous, nous avons listé les cas où cela peut être potentiellement l’inverse.

Découvrez nos formules d'abonnements

Pour réaliser ce sujet, nous avons interrogé notre consultant, Michel Delbos, enseignant PGA France diplômé et reconnu dans la profession avec plus de 20 ans d’enseignement du golf à son actif.

Au cours de son expérience, Michel a coaché de très nombreux joueurs et joueuses, et ainsi que ses propres fils qu’il a emmené au plus haut niveau amateur français. Il a aussi collaboré avec une joueuse française évoluant sur le circuit européen de golf.

Il y a quelque chose d’assez extraordinaire à voir un amateur d’index 20 apprendre à jouer un draw ou un fade, ou de voir un jeune remporter une compétition de club.

Pour Michel, rien n’est plus satisfaisant que de voir un de ses joueurs ou de ses joueuses atteindre le but qu’il ou elle s’était fixé.

Tous les amateurs ne prennent pas de leçon. Sans qu’il y ait de chiffres précis, et cela peut varier énormément d’un club de golf à un autre, mis à part les juniors ou les adultes qui jouent depuis l’enfance, il y a fort à parier qu’en France, le nombre d’adultes qui prennent des cours, soit finalement assez réduit par rapport à la population totale.

Beaucoup doivent méditer sur l’exemple de Bubba Watson, sorte de génération spontanée, qui en 2016, fait partie des dix meilleurs golfeurs de la planète, sans avoir jamais réellement pris de cours, et s’étant formé sur le tas.

C’est d’ailleurs le cas de beaucoup de bons golfeurs.

A l’opposé, il ne se passe pas une semaine sans que l’on évoque l’entraîneur du dernier vainqueur d’un tournoi du PGA Tour. Certains sont d’ailleurs d’immenses stars comme David Leadbetter, Butch Harmon, Sean Foley, Hank Haney, Dave Pelz, ou plus connu en France, Benoit Ducoulombier, Olivier Léglise ou Stéphane Damiano.

Si sur Jeudegolf.org, nous militons en permanence pour l’usage de plus de technologie dans la pédagogie, notamment pour mieux appréhender la globalité d’un swing de golf, nous n’avons jamais milité contre l’enseignement ou imaginer que l’on pourrait se passer des pros.

Ceci dit, dans certains cas, il peut s’avérer qu’une leçon ne sera pas une solution miracle ou qu’il ne sera pas encore le temps de faire appel à un pro.

Attention, ne vous précipitez pas à considérer qu’il s’agit de se détourner du pro, histoire de se rassurer, surtout si vous ne prenez pas de cours.

Le pire pour la profession, ce serait que les gens prennent des leçons, et n’en tirent aucun bénéfice.

Alors ci-dessous, quelques arguments pour ne pas prendre de leçon :

Auto-didacte : Ne changez pas pour changer !

Pour en revenir à Bubba Watson, vous vous sentez dans la peau d’un golfeur qui a toujours tout appris par lui-même.

Vous avez construit votre swing selon vos propres croyances, et vos propres références.

Vous êtes en fait un auto-didacte.

Tant que votre swing est acceptable pour vous, et qu’il vous permet de jouer au niveau désiré. Pensez-y à deux fois avant de prendre une leçon !

Construire un meilleur swing ne veut pas dire construire un swing plus esthétique. Un bon pro ne voudra pas déconstruire quelque chose qui n’est pas cassé.

Simplement, la question sera de savoir si vous êtes suffisamment consistant dans votre schéma.

Bon joueur : Ne changez pas quand vous êtes dans un « run » !

C’est bien plus un terme de joueur de cartes ou de basket quand il s’agit de parler de mains chaudes, toutefois, quel intérêt de prendre un cours quand votre jeu est en place, et que vous scorez dans votre zone tampon ou au-dessus ?

Ici, il s’agit de tordre le cou à une question que vous pourriez vous poser. « Je joue super bien en ce moment. Et si je prenais un cours, est-ce que je pourrai jouer encore mieux ? »

A ce moment précis, la réponse serait sans doute, non !

Considérez le golf comme une équation ! Les différents éléments qui composent un swing doivent être équilibrés. Quand vous jouez bien, c’est que vous avez trouvé l’équilibre.

Ne prenez pas une leçon pour une mauvaise raison !

Si vous essayez de prendre une leçon pour toute raison étrangère aux raisons préférentielles pour lesquelles vous optez habituellement, vous ferez fausse route.

Besoin d’un exemple concret ? Son épouse que l’on pousse à prendre des cours pour jouer ensemble !

La plupart du temps, cela fait un mauvais élève pour le pro, et pour le joueur.

Par opposition, la fascination est un bien plus puissant moteur. Quand une personne rêve ou s’inspire du jeu d’un golfeur, il y a plus de chances qu’elle soit assidue.

Demandez aux milliers de golfeurs qui ont appris à jouer au golf pour avoir quelque chose de Ballesteros ou Woods ?

Vous avez un tournoi à préparer !

C’est l’erreur la plus généralement commise par les amateurs. De ce point de vue, les pros travaillent assez rarement sur leurs swings pendant les périodes de tournoi. Au contraire, il privilégier la partie off d’une saison pour ce faire.

Quand on se trouve dans la démarche de vouloir prendre un cours avant de disputer une compétition, invariablement, on se retrouve plus focalisé sur le comment que le pourquoi.

Même un simple ajustement peut vous perturber alors que vous devez au contraire être concentré sur le jeu plus que sur la technique.

Ne surtout pas confondre technique et performance ! Ce sont deux choses bien différentes.

Vous êtes rétif au changement !

Un jour, un amateur 40 d’index a pris un cours, et en rentrant chez lui, sa femme lui demanda « Alors comment ça s’est passé ? ».

Le golfeur lui répondit alors « Je n’y retournerai jamais…Le pro a essayé de changer mon swing ! »

Evidemment, pour prendre une leçon, il faut être convaincu du bien-fondé, et prêt à en accepter les conséquences.

Pas le temps ni la volonté de s’entraîner

Un jour, Michel Delbos donna une leçon à une de ses élèves, et au bout de 45 minutes, elle prenait toutes les balles au centre de la face ! La session d’entrainement parfaite en soi.

Quinze jours plus tard, elle revint voir Michel, et ce dernier lui demanda « T’es-tu entraînée depuis notre dernière session ? »

Cette dernière répondit « Non »…

Pas de mystère…No pain, No gain !

Maintenant après avoir listé quelques raisons qui pourraient vous pousser à ne pas prendre de leçons, vous nous avez peut-être vu venir…

Si vous jouez au jeu du miroir renversé, vous obtenez les principales raisons pour prendre une leçon !

  1. Vous avez le temps, et la volonté d’améliorer votre jeu
  2. Vous n’avez pas spécifiquement d’échéances à préparer mais voulez néanmoins améliorer votre swing. Profitez de la trêve hivernale !
  3. Vous n’êtes pas opposé au changement, et avez envie d’apprendre.
  4. Vous considérez que vous devez prendre une leçon car vous avez identifié quelque chose qui pourrait être bénéfique pour votre jeu, ou une technique que vous ne maîtrisez pas.
  5. Vous n’êtes pas en réussite sur le parcours. Rien de ce que vous tentez ne fonctionne !
  6. Vous considérez que les autres peuvent vous apporter quelque chose.

Bon golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.