Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

10 conseils pour ceux qui voudraient se mettre au golf en 2016

10 conseils pour ceux qui voudraient se mettre au golf en 2016

La saison va démarrer en mars, et la question est de savoir si elle va commencer avec vous ? Vous avez peut-être déjà un peu joué au golf ou vous êtes sur le point de le faire. Halte aux clichés, le golf est un sport plus accessible qu’il y paraît et moins élitiste que l’on veut bien le croire. Ci-dessous, dix conseils pour ne pas débuter le golf n’importe comment, et au contraire, se donner toutes les chances de se faire plaisir, et de durer dans ce sport !

Découvrez nos formules d'abonnements

Parfois quand on est adulte, on rechigne à apprendre de nouvelles choses, de nouvelles compétences ou un nouveau sport.

Pourtant, le golf en vaut la peine. En suivant ces quelques conseils, vous découvrirez que le golf est sans doute le jeu le plus plaisant que vous ayez pratiqué jusqu’à présent !

Premier conseil : Prenez des cours collectifs

Ces dernières années, c’est même devenu la marque de fabrique de certains groupements de golf comme BlueGreen, NGF ou Golfy qui balisent certains de leurs clubs comme étant destinés aux débutants.

Ne tentez pas de devenir le prochain Bubba Watson ! Ce célèbre joueur américain, par deux fois vainqueur du plus grand tournoi de golf, le Masters d’Augusta, a appris à jouer au golf tout seul et sans jamais prendre de cours.

A l’inverse de lui, des millions de joueurs dans le monde sont à la peine faute d’avoir pris assez de leçons pour jouer correctement, et trop souvent se contentent d’un mauvais swing de golf pour juste pousser la balle.

Avoir un bon de swing de golf n’est pas quelque chose d’impensable pour un débutant !

Si vous tentez de taper des balles sans prendre l’avis d’un pro, vous risquez de développer de mauvais gestes qu’il faudra ensuite gommer.

Ne perdez pas de temps, et commencez par le commencement. C’est plus long d’enlever une mauvaise habitude plutôt que d’installer dès le départ la bonne habitude.

Putting, petit jeu, et grand jeu, abordez le golf dans cet ordre au lieu de faire l’inverse.

Au golf, le score se fait sur et en-dehors du green. En maîtrisant d’abord le putting et le petit-jeu, vous verrez qu’il sera plus facile et plus rapide d’acquérir le grand jeu, car vous aurez déjà acquis un premier point : le sens du jeu, y compris les réactions de la balle.

En plus d’être moins coûteux que des cours individuels, les cours collectifs ont un deuxième grand avantage qu’il ne faut pas sous-estimer : Vous pouvez vous retrouver avec d’autres golfeurs débutants qui dans le même cas pourront être vos premiers partenaires de jeu.

Dans les raisons qui poussent un débutant sur deux à abandonner, il y a en haut de la liste, le fait de jouer seul, et ne pas avoir de sparring-partner qui vous encourage.

Deuxième conseil : Ne choisissez pas du mauvais matériel ou trop vieux

Vous avez trouvé des clubs au fond du garage ou dans une remise ou pire acheté des clubs aux puces sans savoir réellement ce qu’ils valent, et si ils peuvent vous être utiles.

Attention, ne soyez pas à l’inverse obsédé par le fitting ! Quand on débute, il faut des clubs adaptés au fait de ne pas toujours taper la balle au centre de la face.

Contrairement à ce que vous imaginez peut-être, le matériel de golf s’use, notamment au niveau des rainures (les stries sur les faces), et cela a un impact non négligeable sur le vol de la balle.

Ensuite, si vous trouvez des antiquités, il y a des chances que ce soient d’anciennes lames. C’est-à-dire les clubs les plus difficiles à jouer même pour des golfeurs expérimentés.

Ces dernières années, le marché du matériel de golf s’est régulé de façon à ce que les vendeurs spécialisés reprennent du poil de la bête contre Internet et les grandes surfaces de sport.

Oui, vous pouvez acheter des clubs sur Internet ou dans une grande surface, mais oui aussi, vous avez de grandes chances de vous tromper, ou d’être trompé, plus par méconnaissance que par tromperie.

Les clubs ne sont pas moins chers dans une grande surface ou sur Internet, où il y a une bonne (mauvaise) raison.

Passé la porte d’un magasin, et vous aurez plus de chances de trouver un vendeur conseil qui vous orientera sur une série adaptée, et lui-aussi, il a des clubs d’occasions via du dépôt-vente sauf qu’il sait si ces clubs sont recommandables.

Bien que les marques revendiquent des progrès d’année en année, pour un bon joueur, c’est discutable. En revanche, pour un débutant, autant utiliser un club génération 2015-2016 plutôt que 2005-2006 car sur dix ans, l’écart se sent en faveur des nouveaux clubs.

Au golf, il y a fitting et fitting !

Cherchez plutôt au départ, des clubs adaptés à votre morphologie et votre niveau de jeu, il sera toujours temps plus tard de chercher le détail de la petite bête. Le matériel ne vous fait pas mieux jouer, en revanche, il peut vous empêcher de bien jouer.

Troisième conseil : Choisissez aussi la bonne balle

Là-aussi, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’au golf, la balle est devenue un élément clé du matériel.

C’est assurément le produit qui a le plus progressé en vingt ans.

Il existe beaucoup de balles sur le marché. Vous avez l’entrée de gamme, le milieu de gamme, et le haut de gamme (premium).

Trop souvent les golfeurs choisissent sur l’argument du prix ! Trop cher ou pas assez cher ! Or le bon choix consiste à sentir la compression de la balle, et privilégier une balle faible compression quand le swing n’est pas encore mature, et surtout rapide.

A contrario, ne jouez pas avec des balles trouvées ou qui ont été dans l’eau, dans ce dernier cas, cela altère grandement leurs performances.

Si vous voulez bien jouer, le choix de la balle peut s’avérer déterminant.

A l’inverse, il n’est pas non plus pertinent de jouer avec des balles premium quand on débute. Ces balles ont été construites pour prendre beaucoup d’effets à l’impact !

Qui dit effet, dit aussi effet latéral, et donc plus de slice et plus de hook !

Quatrième conseil : La régularité plutôt que la durée

Dans une première année de golf, ce qui va surtout compter, c’est la fréquence à laquelle vous allez vous entraîner.

Prévoyez au moins une séance de practice de 20 minutes par semaine au début afin de ne pas oublier totalement le geste que vous aurez appris quelques jours auparavant.

Allez au practice de golf comme vous pourriez aller à la gym après le travail.

Et le mieux ? Ce serait même d’y aller avant d’aller au travail, et avant le stress de la journée.

Le golf est souvent une affaire de concentration et de faire le vide. C’est plus difficile après qu’avant la journée de travail.

Cinquième conseil : Entraînez-vous comme vous allez jouer

C’est l’erreur la plus communément répandue au golf. Les amateurs ne savent pas s’entraîner, et du coup, ils reproduisent sur le parcours des erreurs qu’ils pourraient éviter en apprenant à s’entraîner efficacement.

Apprenez à vous entraîner en répétant tous les gestes, et tous les compartiments du jeu au lieu de chercher à taper des grands coups en permanence.

Le driver n’est utilisé qu’une dizaine de fois sur le parcours alors que vous avez en moyenne pour les très bons joueurs, soixante-dix à quatre-vingt coups à taper au total de la partie.

Plus que le grand jeu, il faut s’entraîner au petit jeu si on veut avoir une chance de progresser.

N’ignorez pas vos wedges, et les longs putts au moment de l’entraînement.

80% des débutants sont en difficulté dans le jeu autour du green et entre 20 et 60 mètres, tandis qu’ils commettent aussi beaucoup de trois-putts à 10 mètres du trou.

Pour faire baisser son score au golf, commencez par jouer en trois coups à moins de 80 mètres du trou !

Sixième conseil : Jouez sur le parcours au moins 50% du temps

Le fait de taper des balles au practice va seulement vous entraîner à améliorer votre swing ! C’est bien mais ce n’est qu’une petite partie du jeu de golf.

Le monde est peuplé de swings magnifiques qui ne scorent pas quand les choses comptent réellement !

Si vous ne jouez pas, vous n’apprendrez jamais à gérer le rough, les lies différents, l’adversité et même le succès.

Souvenez-vous que le golf est un jeu…pas juste une occasion de taper dans la balle.

Septième conseil : Jouez pour le fun ou pour le score mais pas les deux en même temps !

Jouer pour le fun ou pour le score requiert dans les deux cas, deux approches complètement différentes.

Avant de jouer sur le parcours, demandez-vous si c’est important pour votre carte ou votre index, ou alors si c’est une partie amicale pour juste jouer et profiter.

En fonction de votre choix, vous ne vivrez pas la partie de la même manière.

Si vous jouez pour le fun, vous pourrez prendre plus de risque, tenter de nouvelles choses, et ne pas vous préoccuper outre-mesure du score.

Si vous jouez pour le score, vous verrez votre partie plus comme une partie d’échecs avec des petits défis à surmonter.

Il y a du bon dans les deux approches ! Seul le mélange est à proscrire pour éviter la frustration d’une mauvaise partie dans une belle journée.

Huitième conseil : Associez vos objectifs avec vos capacités du moment

Avec la pratique, et du temps, vous verrez que vous allez devenir de plus en plus capable de taper des coups que vous n’auriez même pas imaginé la saison précédente.

Ne cherchez pas à l’inverse à sur-jouer au-dessus de votre savoir-faire présent.

Pourquoi faire un triple-bogey quand vous pouviez faire raisonnablement un bogey ?

Le golf est toujours un compromis entre ce que votre égo veut faire, ce que votre expérience vous pousse à faire, et ce que votre talent vous laisse faire.

Neuvième conseil : Laissez une éventuelle mauvaise attitude à la maison

La balle de golf se fiche pas mal de qui vous êtes, et de ce que vous représentez. Le golf est un sport d’humilité.

Si vous ratez des coups, ne soyez pas trop négatif.

Le conseil le plus important que vous pourrez lire dans votre parcours de nouveau golfeur : Au golf, le coup le plus important est le suivant. Pensez toujours au coup d’après, peut vous éviter « balancer » votre partie.

Vous pouvez très bien mal jouer pendant 17 trous, et rentrer un birdie au 18 qui égaiera le souvenir de toute votre journée.

Rien n’est jamais terminé avant le dernier putt du dernier trou, et le meilleur peut toujours arriver.

Dixième conseil : Si malgré tous ces conseils, vous ne vous amusez pas…

Après tout, le golf est juste un jeu ! Alors si après plusieurs tentatives, vous ne vous amusez toujours pas, vous pouvez laisser tomber.

Ne vivez pas cela comme une contrainte. Vous risqueriez de le faire sentir à vos partenaires.

Si vous vous amusez, que vous respectez l’étiquette, les autres joueurs, le parcours, et que vous jouez vite, vous serez toujours le bienvenu.

Sur jeudegolf.org, vous trouverez toujours beaucoup d’articles pour améliorer votre expérience du jeu…

Bon golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.