Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Peut-on réellement se protéger du vol de clubs de golf ?

En début d’année 2020, le journal La Dépêche faisait l’écho d’un curieux fait divers. Un passionné de golf, habitué des golfs de la Ramée et de Téoula (Sud-Ouest), dans un premier temps soupçonné, a été placé en garde à vue, pour un double cambriolage d’un montant global estimé à 40 000 euros de matériel de golf neuf. Si ce fait divers a été particulièrement spectaculaire, et qu’il n’existe pas de chiffres officiels sur le vol de clubs de golf en France, intéressons-nous aux bons réflexes pour se prémunir du vol de son matériel, alors qu’au Royaume-Uni, une nouvelle initiative a récemment vu le jour, pour justement aider les golfeurs.

Découvrez nos formules d'abonnements

Les faits ont eu lieu en novembre 2019, d’abord au golf de la Ramée, par un vol avec effraction du club-house du golf.

Sans laisser de trace ou de preuve, l’histoire aurait pu en rester là, et l’auteur des faits rester introuvable, comme dans la plupart des cas de vols dans un golf.

Le 31 décembre, le golf de Téoula ferme ses portes pour laisser les équipes réveillonner.

Toujours selon les propos rapportés par la journaliste Géraldine Jammet pour La Dépêche, le directeur du golf retourne sur les lieux, histoire de faire une vérification, et constate très rapidement qu’une effraction a été commise. 

Des tuiles sont en vrac sur le toit du club-house, une baie est vandalisée, et la boutique est sens dessus dessous. Le préjudice est considérable et estimé à 30 000 euros.

Les experts scientifiques de la police se rendent sur les lieux, mais peinent à relever des preuves exploitables, dans le but d’identifier un éventuel suspect.

C’est là où l’histoire devient incroyable !

Dans les jours qui suivent, un golfeur déjà connu pour jouer au club revient après les fêtes, avec du matériel tout neuf. Le directeur du Golf de Téoula fait alors part de ses doutes sur la provenance du matériel aux enquêteurs.

Ces derniers mènent l’enquête, et finissent par découvrir qu’effectivement, cet ex-collaborateur de la société Airbus, 38 ans, était bel et bien l’auteur du double cambriolage.

Il finira par reconnaître les faits en garde à vue.

Le vol a donc bien été commis par un golfeur, et qui plus est, un joueur régulier des golfs cambriolés.

Il ne s’est pas douté que son matériel neuf pourrait être retracé ou le faire remarquer…

Ce sera sa plus grosse erreur, car dans la majorité des cas, les clubs volés sont rarement retrouvés.

Toutefois, cet exemple illustre que le plus grand danger pour les golfeurs, c’est probablement et malheureusement un autre golfeur, et il faut l’admettre, plus rarement des personnes de l’extérieur et non-golfeur, comme on pourrait avoir naturellement tendance à le croire.

Sensiblement à la même époque, plus au nord, c’est l’Académie d’un célèbre golf qui a été prise pour cible : Gleneagles !

La journaliste Kirsty McIntosh du Courier.co.uk a même employé le terme de « raid » pour qualifier les faits qui se sont déroulés fin janvier.

Dans la soirée de vendredi, deux hommes ont forcé le pro-shop (autour de 10h30) et pris des clubs de golf pour une valeur équivalente à 11 500 euros.

Les caméras de surveillances ont filmé toute la scène, mais pour l’heure, les deux malfaiteurs n’ont pas pu être formellement identifiés.

En France, la plupart des golfs précisent que les parkings ne sont pas surveillés, et dégagent toute responsabilité en cas de vol.

Là-encore, on croit que le coffre de la voiture est l’endroit le plus sûr du golf.

On voit rarement un cambrioleur « en tenue » s’attaquer à un coffre de voiture en plein jour…

Cela étant, cette mésaventure touche aussi les golfeurs professionnels, et par exemple, Annie Park, joueuse du LPGA Tour, qui quelques jours avant de disputer le premier tour du ANA Inspiration, 1er majeur de golf féminin de la saison 2019, a constaté le bris de la fenêtre arrière de sa voiture de location, sur le parking de son hôtel à Palm Desert.

Pendant la nuit, tout le sac a été emporté !

La joueuse n’en revenait pas « Ils ont volé tous mes clubs, mon sac, mes balles, mon gant, ma casquette et même mon pull ».

La joueuse avait commis l’imprudence de tout laisser dans le coffre de sa voiture, une nuit, sur un parking d’hôtel.

Elle finira finalement par prendre le départ du tournoi avec les clubs de son cadet, un putter acheté au pro-shop du golf. La suite de l’histoire sera finalement un cut manqué.

Comme on peut le lire sur de nombreux forums ou à en juger par les témoignages des victimes, le plus souvent, le vol a eu lieu près du club-house, ou au practice, pendant que le ou la propriétaire avait le dos tourné.

Il arrive très rarement que l’histoire finisse bien.

L’an passé, un adolescent avait laissé quelques secondes son sac sans surveillance, sur le parking du Pheasant Hollow Golf Club, près de New York, et se l’était fait voler.

Un autre golfeur était passé par là, avait ramassé le sac, mis dans le coffre de sa voiture, et était reparti avec.

Deux jours plus tard, les clubs étaient miraculeusement revenus avec un message d’excuse.

En réalité, la vidéosurveillance du club avait fait son œuvre. Les images avaient été diffusées sur les réseaux sociaux où on pouvait voir le « voleur » à l’œuvre.

Ce dernier pris sur le fait et pour se justifier avait expliqué « J’ai vu les clubs abandonnés et il allait pleuvoir. Ils allaient être mouillés. Je les ai mis à l’abri. J’espère que vous trouverez le propriétaire. Bon golf ».

Raisonnablement, on ne peut pas attendre des équipes du golf de surveiller nos clubs, et par exemple la secrétaire à l’accueil, sous prétexte qu’elle pourrait éventuellement voir ce qui se passe devant le club-house.

La vérité, c’est que le phénomène des vols de clubs n’est pas assez chronique, pour inciter les golfs en France à investir dans des caméras de sécurités ou des agents de sécurités, dont on n’imagine pas non plus l’efficacité absolue.

La seule véritable solution, c’est l’extrême vigilance et la limitation au maximum des moments où on doit s’éloigner de notre sac.

Quelques précautions à prendre pour éviter le vol de vos clubs de golf

Vous avez terminé votre parcours, mais une tasse de café ou une boisson fraîche vous appelle. Rangez les clubs, idéalement dans le coffre de votre voiture.

Ne leur simplifiez pas les choses en laissant votre équipement sans surveillance à l'extérieur du club-house.

Au moment où le sac est laissé sans surveillance, le voleur le hisse calmement par-dessus son épaule et se dirige vers le parking, comme s'il venait de terminer un parcours.

Si le coffre de voiture est trop loin, demandez à votre partenaire de jeu d'être vos yeux pendant que vous entrez dans le pro shop, les vestiaires, ou les toilettes.

Si vous jouez des bois et drivers plébiscités et chers, Callaway, Titleist et TaylorMade sont les plus ciblés, ne faites pas de publicité. Utilisez des couvre-bois unis sans marque.

Pourquoi emmener vos clubs de golf avec vous lors d'un voyage à l'étranger, quand avec un peu de prévoyance et de recherche, vous pouvez découvrir si des clubs de location sont disponibles et les réserver à l'avance ?

En plus d'éliminer une éventuelle perte ou détérioration, c'est l'occasion d'essayer différentes marques. (Voir à ce sujet notre article : Des voyages de golf plus confortables, tout en participant à la réduction de l'empreinte carbone).

Si vous avez la malchance de découvrir que vos clubs sont volés, déposez toujours un rapport auprès de la police locale.

Consultez votre agent d'assurance pour savoir s'ils sont couverts par votre police d'assurance automobile ou habitation. Vous devrez produire des documents de police pour prouver leur perte.

Si vos clubs sont volés dans votre voiture, vous devrez également présenter une preuve de portière ou de coffre forcés pour faire une réclamation.

Cependant, une nouvelle solution pourrait commencer à voir le jour, et nous vous proposons de l’aborder dans un autre sujet : Immobigolf vise à bloquer le marché des clubs de golf volés

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

mhezkia@gmail.com
0 #1 Suivre un joueur...mhezkia@gmail.com 12-03-2020 20:48
Bonjour,
Votre article m'amène à faire quelques réflexions... En effet, remettre le sac et aller au club-house, c'est le risque que quelqu'un qui surveille de l'extérieur, aille forcer le coffre et prenne le matériel, avec ou sans surveillance vidéo. Dans mon club, je ne laisse jamais mon sac dans le sas d'entrée, comme tout le monde, c'est le meilleur moyen de se le faire embarquer, ou voler un club. Je reprends avec moi, et je le laisse à ma vue au bord du club-house puisque qu'on ne peut pas rentrer avec. (Sauf quand je me sers d'un chariot...) Je reconnais que je suis un des rares à le faire et heureusement, sinon, l'entrée du club-house serait fortement encombrée... Un membre de mon club, m'a dit qu'une joueusee qui venait de quitter le club, a sans doute été repérée sur le parking.. En effet, elle s'est arrêtée pour acheter quelques courses dans un magasin (10 à 15 minutes) dans une rue très commerçante et très passante.. Coffre forcé et clubs volés... Rien d'autre de pris... Les voleurs connaissent sans doute les marques. Quelqu'un qui range son sac Honma et laisse sa voiture sans surveillance risque sûrement plus qu'avec un sac Inesis... Une dernière chose. Il semblerait que de nombreux clubs oubliés ou égarés sur le terrain ne sont jamais ramenés au club-house... C'est arrivé à un de mes co-équipiers, il y 15 jours avec son fer 5 Cobra... Etonnant ?

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.