Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment réaliser un lob shot autour du green en toute sérénité ?

Comment réaliser un lob shot autour du green en toute sérénité ? - Notez comment la balle a décollé après le passage du club à vitesse réelle

Pour son premier article personnel sur JeudeGolf.org, nous avons demandé au golfeur professionnel, Jean-Nicolas Billot, 18 ans de carrière, multiple vainqueur sur l’Alps Tour de nous parler de son coup de golf fétiche ! Et sans hésiter, il nous a parlé du lob shot de bord de green sur un lie plutôt haut. Son crédo pour les golfeurs amateurs : Osez le lob shot !

Découvrez nos formules d'abonnements

Dans cet article, Jean-Nicolas Billot va vous proposer plusieurs clichés très explicites sur les quelques points clés à respecter pour réussir un lob shot, et nous avons agrémenté son explication d’une courte séquence vidéo de démonstration.

En premier lieu, bannissez l’idée d’adopter un grip trop fort ou trop crispé ! Vous risqueriez d’étrangler le « bounce » du club !

Il va sans dire que pour jouer un lob shot à quelques mètres du drapeau, et depuis un lie assez haut, vous optez pour un sandwedge 56, ou même si vous l’avez dans votre sac, un 60 degrés qui sera encore plus adapté.

Pourquoi faire un lob shot et pourquoi j’aime ce coup ?

Le lob shot a la caractéristique d’un coup parachute. A savoir, vous levez la balle très rapidement pour l’arrêter sur le green tout aussi vite.

Ce coup est particulièrement adapté quand justement le lie est haut et risque de freiner un chip mal senti ou décéléré.

Au contraire, le lob shot demande une dose légère d’agressivité ou si vous préférez : Ne pas se poser de questions sur la vitesse du club qui doit être constante, et générée par une amplitude de mouvement plus importante qu’un chip.

L’autre avantage du lob shot, et c’est pour cette raison que j’aime ce coup, c’est qu’en dehors du fait de ne pas être tenté d’inconsciemment raccourcir le geste pour un amateur qui serait hésitant au chipping, c’est qu’il se rapproche d’un plein coup, nécessite une certaine envie d’attaquer le drapeau !

Le tout en ayant un sentiment de sécurité par rapport au contrôle de profondeur !

En effet, comme l’objectif est de monter rapidement la balle au ciel, cette dernière va retomber tout aussi vite pour quasiment s’immobiliser autour du point de chute.

Bien entendu, le principal intérêt de ce coup reste le fait de passer un obstacle entre vous et le green, et impliquant aussi le fait de ne pas trop s’éloigner en profondeur.

Clairement, le lob shot n’est pas un coup recommandé au-delà de 10 à 15 mètres de distance, ou alors ce n’est plus le même coup.

En tournoi, je me sers de ce coup plus souvent que vous ne pourriez l’imaginer.

Je reconnais que pour un amateur, cela peut paraître osé.

Pourtant, avec quelques bonnes clés techniques, c’est un coup plus sûr qu’il n’y paraît même si un joueur comme Phil Mickelson l’a souvent utilisé dans des situations incroyables aussi bien pour faire le show que pour gagner de précieux points sur la carte de score.

Quelles sont les clés techniques du lob shot ?

Je vous propose de vous énumérer 4 éléments à mettre en place en plus du choix d’un club ouvert type sandwedge 60 degrés.

1-Utilisez le bounce de votre club

Justement avec un lob shot, vous allez utiliser une partie spécifique de votre sandwedge : le bounce.

Le fait d’ouvrir le club met en jeu cette partie inférieure de la tête, et externe à la face.

Plus un club a de bounce, et moins il risque de trop s’enfoncer dans le sol.

Le fait d’ouvrir la face du club pour produire un lob shot a pour effet d’augmenter sensiblement le bounce, et donc de vous prémunir de planter le club dans le sol.

Au contraire, le sandwedge va glisser sur l’herbe, et sous la balle. C’est d’ailleurs le même principe que pour un coup dans un bunker.

2-Une posture légèrement alignée à gauche de la cible

Souvent il règne une confusion dans le domaine du golf concernant l'alignement ou ce qui est appelé parfois à tort, le fait d'ouvrir les épaules, et la ligne des pieds.

C'est beaucoup plus simple ! Alignez votre corps à gauche de la cible ! Sur ce coup dit de lob shot, n'ouvrez pas la ligne de vos épaules ou de vos pieds. Il suffit d'aligner son corps à gauche de la cible, et la rotation va ramener naturellement la face du club à la cible.

Je précise une fois de plus…Que l’on se comprenne …Je dis bien légèrement aligné à gauche, et non pas exagérément !

3-Adoptez un grip plus cool !

Comme écrit plus haut, ne cherchez pas à vous crisper sur le grip ou à augmenter votre sentiment de contrôle sur ce coup. C’est contre-productif.

Au contraire, pour contrôler un lob shot, relaxez vos poignets pour que la face reste bien ouverte pendant toute la durée du swing, et en particulier dans la zone d’impact.

A l’inverse, un grip trop fort ne produit qu’une tendance à refermer la face dans la zone d’impact, et dans ces conditions, vous perdez le contrôle de la profondeur.

Je sais…c’est contre-intuitif que de le relâcher la tension dans le grip.

N’oubliez pas qu’avec un lob shot, vous voulez faire passer votre face de club sous la balle pour la soulever.

Mon astuce en plus : Pour vous aider à correctement placer le club dans le plan au démarrage du backswing, pensez à placer votre pouce gauche en direction du ciel !

En effet, il ne s’agit pas simplement de donner une plus grande amplitude. Il s’agit d’amener rapidement, mais sans précipitation le club sur un plan d’attaque plus vertical.

4-Jouez la balle au centre du stance

Encore une fois l’objectif consiste à soulever la balle plus rapidement.

Inversement, il ne s’agit pas de la compresser mais bien de faire glisser la balle sur la face pour lui donner un effet de spin encore plus important que la normale, ce qui contribuera justement à stopper la balle sur le green.

Pour ce faire, le club avec une face maintenue ouverte doit arriver dans une zone d’impact en remontant plutôt qu’à l’inverse, en « punchant » la balle vers le sol avec un effet descendant.

5-Placez vos poignets légèrement en avant

Toujours en lien avec les points précédents, vous voulez lever la balle ! Pour ce faire, le shaft du club doit être plus vertical quand vos mains arrivent à mi-parcours du backswing…

Imaginez que vous donnez autant d’amplitude à votre geste de lob shot que pour votre driver !

A nouveau, cela peut vous sembler contre-intuitif mais l’idée de ce coup consiste faire un swing long, lent et ample, à la remarque près que vos poignets sont placés légèrement en amonts de la balle à l’adresse pour créer les conditions d’un angle d’attaque plus rapidement vertical.

Ma séquence vidéo en plus

Notez avec la vidéo ci-dessous que mes poignets passent très vite dans la zone d’impact, et que mon shaft est déjà lancé devant moi alors que la balle vient juste de décoller de sa position !


En guise de conclusion, il s’agit bien d’un des coups de golf les plus abordables techniquement, et que vous devriez oser plus souvent, surtout quand le chipping n’est pas votre point fort, et que vous instamment besoin d’arrêter la balle rapidement sur le green.

A très vite pour un prochain sujet sur le jeu de golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.