Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Quelle est l'histoire et l'origine des clubs de golf ?

Bois Persimmon traditionnel

Les premiers joueurs de golf ont commencé par fabriquer eux-mêmes leurs propres clubs, et balles en bois, mais rapidement, ils se sont tournés vers des artisans un peu plus qualifiés pour produire des équipements plus adaptés.

Les premiers clubs de golf ont vu le jour en Ecosse

Les premiers golfeurs avaient déjà l’ambition d’être compétitifs, et de remporter leurs match-plays comme vous aujourd’hui!

Pour déterminer l’âge du premier club de golf, il faut sans doute remonter au règne du Roi James IV d’Ecosse qui avait commandé à son archer une série en 1502.

Quand il monta sur le trône d’Angleterre, il nomma William Mayne en 1603 comme le premier clubmaker de l’histoire du golf avec le titre de Royal ClubMaker.

A l’époque, une série de clubs de golf étaient constitués de « longnoses » , l’équivalent du driver, de « fairway clubs » qui permettait de jouer sur l’herbe des coups à mi-distance, de « spoons » ou cuillères pour les coups de golf de courtes distances, de « niblicks » qui seraient aujourd’hui des wedges et enfin un « putting cleek » qui bien sûr servait à putter.

longnose-golf-club.jpgEn 1618, on a commencé à jouer au golf avec une balle appelé Featherie golf ball, et elle a tout de même servie pendant 200 ans !

Les clubs de golf étaient fabriqués à l’époque à partir de bois dur comme le hêtre ou le bois d’arbres fruitiers comme le pommier ou le poirier.

La tête des clubs était fixée au manche à l’aide d’une attelle, et lié étroitement avec des sangles en cuir.

Le temps nécessaire et le coût de fabrication d’un club de golf était tel que cela rendait ce sport inaccessible pour le peuple. Sans parler du fait que les clubs comme les « longnoses » ou les « niblicks » cassaient très souvent et très facilement.

Les golfeurs de l’époque cassaient un club par parcours en moyenne !

C’est de là que le golf a été longtemps considéré comme un sport élitiste.

Bien entendu, très rapidement, certains passionnés se sont mis en tête d’améliorer la technologie des clubs de golf pour déjà à l’époque améliorer le toucher et la compression avec la balle de golf pour plus de distance sur le parcours.

Ainsi, ils ont essayé d’ajouter des éléments dans la face du club comme du cuir ou déjà du métal et des fragments d’os.

On pense même que dès 1750, certains clubs-makers ont utilisé du fer forgé pour réaliser les têtes des « niblicks ».

De la longnose au bois persimmon

En 1826, un club-maker écossais du nom de Robert Forgan a commencé à utiliser un bois qu’on appelle le Hickory dans la fabrication des manches.

Ce bois a rapidement été adopté comme un matériau de premier choix, même si cela alourdissait encore le coût de fabrication d’un club de golf.

C’est encore une fois la balle de golf qui a forcé l’évolution du matériel et les clubs de golf !

En effet, à partir de 1848, on a vu apparaitre dans les clubs de golf, une nouvelle balle « Guttie » qui a tout de suite rendue obsolète les « longnoses ».

A savoir, cette nouvelle balle de golf a été mise au point par un homme d’église, le révérend Adam Paterson !

De cette balle est née la forme des bois de parcours et drivers que nous utilisons encore aujourd’hui sur les parcours de golf.

Au 19ème siècle, les écossais étaient au golf, ce qu’aujourd’hui sont toujours les Suisses à l’horlogerie !

Le golf était même à cette époque un business extrêmement lucratif.

Le bois de parcours persimmon apparaîtra dans l’univers du golf en 1900 !

Bois persimmon

Importé des Etats-Unis, ce matériau va petit à petit remplacer le hêtre dans la fabrication des clubs de golf.

Concernant la face des têtes de clubs, on commence à forger des rainures dans le métal ou dans de l’aluminium, pour déjà à l’époque, augmenter le backspin généré par la face du club !

Des premiers clubs de golf en acier au titane...une accélération dans les progrès techniques

On pense que les premiers clubs en acier ont été forgé par un certain Thomas Horsburgh, forgeron de son état dans les années 1890 mais en réalité, on a adopté les clubs en métal que très lentement.

Le Royal et Ancient, basé à Saint-Andrews qui régit les règles du golf ne les a autorisé qu’après que le Prince de Galles ne les ait utilisé sur le Old Course de Saint-Andrews en 1929 !

Billy Burke a été le 1er joueur de l’histoire a remporter un tournoi majeur avec des clubs en aciers au cours de l’US Open de 1931.

Et jusqu’à cette époque, on produisait une certaine variété de clubs de golfs.

Les golfeurs pouvaient assez librement choisir entre des clubs modernes ou traditionnels.

D’ailleurs, pour éviter que cela ne devienne n’importe quoi, le R&A (Royal et Ancient) a introduit en 1939, la fameuse règle des 14 clubs maximums dans un sac de golf pour jouer sur le parcours.

La R&A en a profité pour créer une convention de numérotation qu’on utilise d’ailleurs toujours aujourd’hui et qui a créé la segmentation entre fers et bois.

Après la seconde guerre mondiale, les fabricants ont porté leur attention sur la recherche de nouveaux matériaux et en particulier les matériaux composites.

On a commencé à mouler la tête des clubs à partir de 1963 et ainsi baisser sensiblement le coût de fabrication des clubs. Pour autant, les professionnels continuent à utiliser des clubs forgés à la main pour un maximum de sensation et de contrôle.

Concernant le putter, le R&A a légalisé le putter avec un shaft central en 1951, ce qui était plutôt tardif par rapport à l’évolution du golf.

Les manches en graphite sont apparus en 1973 pour proposer une rigidité, une légèreté et une résistance qui en font des alternatives crédibles aux manches en aciers.

Les shafts en graphites sont réalisés à partir de combinaisons de plusieurs matériaux, et on utilise le Boran pour réduire la torsion des shafts.

Le graphite n’a pas encore aujourd'hui totalement remplacé les clubs en acier car ces derniers restent très abordables en termes de prix.Driver moderne dans les années 2000 : le Big Bertha

TaylorMade sera la première compagnie à manufacturer des bois en métal mais ce n’est que très récemment qu’ils sont devenus plus populaires que les bois persimmon.

Le driver le plus couronné de succès dans l’histoire du golf est incontestablement le driver Callaway Big Bertha qui a été mis sur le marché en 1991.

De nos jours, il existe une variété infinie de clubs de golf mais on n'a toujours le droit d’en emporter qu’un nombre limité dans nos sacs de golf !

La dernière tendance à la mode concernant la fabrication des clubs de golf est le titane, en attendant la prochaine révolution industrielle !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.