Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Qu'est-ce que le golf ?

Bryson Dechambeau à Augusta, dans les traces de Bobby Jones

Bryson Dechambeau à Augusta, dans les traces de Bobby Jones - Crédit photo : Mark Newcombe

Quand on parle du swing et de l’attitude du jeune golfeur Bryson Dechambeau, une question se pose inévitablement au moment ou ce joueur encore amateur vient de prendre le départ du Masters : le golf est-il une science ou un art à part entière?

Découvrez nos formules d'abonnements

Bryson DeChambeau est né en Californie et a suivi les cours de la Southern Methodist University.

En 2015 il a réalisé une des plus grandes saisons de golf amateur jamais réalisée en remportant le NCAA individual ainsi que l’U.S. amateur.

Seulement Jack Nicklaus, Tiger Woods et Phil Mickelson, multiples vainqueurs des Masters, et Ryan Moore avaient accompli le doublé exceptionnel avant Bryson Dechambeau qui quittera son statut amateur pour passer professionnel immédiatement après le Masters.

Bryson Dechambeau a trouvé un parrain de choix en la matière, avec Phil Mickelson qui considère le jeune homme comme un joueur de golf formidable, et aime passer du temps avec lui.

Sans doute parce que Bryson arrive au plus haut niveau avec des points de vue différents et une autre approche du golf. Il bouscule les traditions en érigeant le golf en expression artistique.

On a déjà attiré votre attention sur jeudegolf.org sur les clubs qu’utilise Bryson Dechambeau.

Bryson joue avec des fers qui sont tous de la même longueur (37½ pouces) la longueur d'un fer 6 standard. Il utilise aussi des grips surdimensionnés sur ses clubs.

Les spécifications de ses clubs viennent encore de susciter beaucoup de curiosité au départ du Masters.

Bryson Dechambeau, la rencontre avec un savant fou…

Les spécialistes internationaux parlent d’une révolution en cours en considérant l’enseignement dont bénéficie Bryson Dechambeau, et surtout du travail original effectué par son Clubmaker sur ses clubs.

Le Clubmaker, c’est David Edel, qui dans son antre à la périphérie de Liberty Hill au Texas prend en charge l’étude et la réalisation des clubs de Bryson.

En d’autres temps, on aurait parlé d’un savant fou exerçant dans un local bien loin de ce que peut représenter aujourd’hui la haute technologie dans le domaine du golf.

Pourtant ici toutes les folies sont bien possibles, depuis une tête de driver réalisée avec une imprimante 3D, jusqu’à une série de fers avec un design représentant du lierre sculpté à la main sur le dos de chaque tête de club, ou encore un hybride avec une tête façonnée en padouk, une essence de bois de la forêt tropicale.

Jusqu’à la rencontre avec Bryson Dechambeau, Edel Golf brillait davantage par ses prises de risques en matière de conception de club de golf, que par sa réussite commerciale.

À tel point que le savant fou David Edel, soit obligé de vendre deux hôtels appartenant à sa famille dans son Orégon Natal, suivi d’une prise de participation dans sa société par un « hedge fund ».

La conviction de David Edel est de créer des objets uniques pour les golfeurs. Joueur de golf, c’est plus que par sa propre participation aux compétitions de golf que David Edel fait parler de lui.

C’est une image forte qui lui manquait pour faire connaître ses créations, et c’est ce qu’il a trouvé avec son association avec Bryson Dechambeau.

Le buzz est fait.

C’est sans doute temporaire puisque l’on parle aujourd’hui d’un très gros contrat entre une marque de golf et Bryson Dechambeau, au moment où il va passer professionnel.

Étant bien entendu que cette marque continuerait à lui fournir des clubs respectant ses choix, notamment au niveau de la longueur des manches.

Le monde du golf s’interroge sur le choix technique fait par Bryson pour la longueur de ses manches.

Ainsi, intrigué, à l’occasion du deuxième tour à Abu Dhabi, l’actuel N° 3 mondial Rory McIlroy a essayé les fers de Bryson Dechambeau. Verrons-nous dans les mois et les semaines à venir, d’autres champions se convertir à leur tour à cette option ?
Si une fois passé professionnel et que les résultats sont toujours au rendez-vous, et notamment en fonction de son résultat au Masters, il est fort probable que d’autres joueurs viendront se rallier à cette option technique, qui comme nous allons le voir, n’est pas en fait tout à fait une innovation.

Bobby Jones, l’homme et la légende qui inspirent Bryson Dechambeau

Bobby Jones, le célèbre champion amateur et co-fondateur de l’Augusta National, utilisait également des fers différents concernant la longueur des shafts habituels.

Ils étaient presque de longueur égale, semblables à ceux que Dechambeau utilise, en opposition aux manches de clubs modernes. Bryson Dechambeau dit qu’il a été inspiré par les clubs de Bobby Jones exposés dans la salle des trophées à Augusta.

Bryson Dechambeau considère que s’il n’avait pas suivi son inspiration en suivant le modèle de son aîné Bobby Jones en jouant avec des clubs de longueurs égales, il n’en serait pas là aujourd’hui…

Incollable sur l’histoire du golf et plus particulièrement sur celle d’Augusta, il concède que bien entendu son idole est Bobby Jones, peut-être aussi en référence à ce que celui-ci soit toujours resté amateur ?

«J'ai essayé d'en apprendre le plus possible au sujet de M. Jones. Aujourd’hui, j’en ai certainement beaucoup oublié, mais en même temps son esprit est toujours là, et c’est vraiment un grand honneur pour moi de venir jouer ici ».

Bryson Dechambeau, est jusqu’à aujourd’hui dans la plus grande tradition du sport amateur

Pour son premier Masters, Bryson Dechambeau est totalement imprégné par « sa mission ». Ainsi il loge dans le « Nid-de-Corbeau », le traditionnel hébergement pour la nuit réservé aux concurrents amateurs, il y retrouve sans aucun doute un autre amateur, le jeune français Romain Langasque.

Au dîner des amateurs lundi soir, Bryson Dechambeau devait s’exprimer au nom de tous les amateurs présents au Masters, et naturellement ses pensés étaient tournées vers Bobby Jones et le véritable esprit de l’amateurisme.

« Je ne pourrais jamais assez remercier M. Jones pour ce qu'il a fait pour ce club et le monde du golf, et c’est vraiment un honneur d'être en mesure de jouer en tant qu’amateur ici ».

Dechambeau a fait un parcours de reconnaissance avec le deux fois vainqueur ici, Ben Crenshaw. Ils étaient accompagnés par Carl Jackson, le légendaire cadet de Ben Crenshaw lors de ses deux victoires.

Jordan Spieth avait l’année dernière également bénéficié des mêmes partenaires pour s’entraîner et reconnaître le parcours d’Augusta, c’est sans aucun doute de bon augure pour Bryson Dechambeau. Sera t’il dimanche soir, une des surprises à Augusta ?

Restez informé

Recevez notre newsletter