Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Trophée Jacques Leglise 2015: La victoire pour les britanniques

Trophée Jacques Leglise 2015: La victoire pour les britanniques

Ce trophée de golf amateur est l’un des plus prestigieux en Europe, et met aux prises, chaque année depuis 1958, les meilleurs jeunes golfeurs de Grande-Bretagne et d’Irlande, face aux meilleurs amateurs du vieux-continent, sous la forme d’un match par équipes, tout comme la prestigieuse Ryder Cup.

Qu’est-ce que le trophée Jacques Léglise ?

Organisé par le Royal & Ancient, ce match qui porte le nom d’un français, a pratiquement toujours eu lieu au Royaume-Uni jusqu’en 1998, où pour la première fois, il s’est délocalisé en Italie.

Jusqu’en 1966, les Britanniques ont toujours gagné la confrontation, puis l’épreuve ne fut plus disputée pendant une petite dizaine d’années, avant de reprendre en 1977, et par la même occasion par une première victoire des continentaux.

C’est justement parce que le match ne présentait pas un grand intérêt sportif qu’il fut interrompu, mais à l’initiative d’un français, Jean-Louis Dupont, le trophée fut réorganisé, et en mémoire de Jacques Léglise, un homme qui a œuvré pour le développement du golf en France.

Si les premières années du match, le score n’était pas très flatteur pour le vieux-continent, et l’intérêt du match discutable, depuis quelques saisons, le niveau s’est considérablement resserré, et donne lieu à un grand suspense.

En 46 éditions, le vieux-continent ne compte que dix victoires dont quatre ont été acquises ces dix dernières années.

Ce trophée a vu l’émergence de quelques grandes stars du golf mondial, à commencer par Luke Donald, et Sergio Garcia.

Disputé sous forme de match-play, le trophée Jacques Leglise oppose neuf joueurs sur deux jours.

La première matinée est consacrée aux foursomes, tandis que l’après-midi est occupée par huit matchs en simple. Le lendemain, c’est exactement la même formule qui recommence pour déterminer le vainqueur.

La sélection des meilleurs amateurs est déterminée par le Royal & Ancient pour les britanniques, et par l’European Golf Association pour le vieux-continent.

L’édition 2015 organisée à Domoch en Ecosse

Tenante du titre, la Grande-Bretagne associée à l’Irlande a conservé son bien de justesse, remontant deux points de retards pour partager les points 12 ½ à 12 ½ contre l'équipe des jeunes du vieux-continent.

Suffisant pour être déclarée vainqueur malgré le match nul !

En effet, en cas de match nul et partage des points, c’est toujours le tenant du titre qui est déclaré vainqueur dans les matchs par équipes.

Le capitaine du Royaume-Uni, Peter McEvoy avait pourtant un point d’avance avant d’entamer la deuxième journée.

L’équipe du vieux-continent a rapidement pris les choses en mains avec les foursomes gagnés 3 ½ à 1 ½ pour finalement mener 9 à 7 avant le début des derniers simples.

Alors que le vent a participé à l’intensité des débats entre les deux équipes sur le parcours de Domoch, c’est finalement le dernier putt sur le dernier green du dernier match qui a décidé du résultat final.

Le dernier simple opposait l’écossais, Sandy Scott, jouant à domicile et largement soutenu par son public au norvégien Viktor Hovland.

Scott était à deux down avec quatre trous à jouer avant de finalement de revenir all-square sur le dernier trou du jour, au 18.

Un match nul suffisait pour que son équipe conserve le trophée.

C’était sans compter sur le norvégien qui sur le 18 a tapé un coup à deux cent mètres du green pour poser sa balle à moins de cinq mètres du drapeau.

Après deux putts, il rentrait la balle pour le par tandis que l’écossais manquait le green sur son approche, et ne réussissait pas à revenir pour accrocher le par, et partager le trou.

Au bout du compte, battu one down, le match était partagé pour la première fois depuis 1978, date à laquelle, le trophée a été joué sur une journée au lieu de deux.

Les matchs ont tous été très serrés. L’Islandais Gisli Sveinbergsson a partagé son match avec l’anglais Marco Penge au 18, alors que deux trous plus tôt, il était deux down.

Idem pour le danois John Axelsen qui a finalement partagé les points au 18 contre Thomas Mulligan.

En difficulté sur le 18, l’allemand Maximilian Schmitt a réussi à sauver le par sur le dernier trou pour accrocher son rival anglais, William Enefer.

Sur les trois matchs suivants, Chamberlain, Fyfe, et Harry ont tous trois rapporté trois points à l’équipe GB&I.

A ce stade de la journée, il ne restait plus qu’au capitaine Bradley Moore de remporter son match pour conserver le trophée.

Côté français, on retiendra la performance d’Adrien Pendaries qui associé à l’italien, Guido Migliozzi a remporté son foursome sur le score de 6&4, au moment où le vieux-continent pouvait justement espérer faire douter l’équipe adverse.

Le mot de la fin pour les deux capitaines

Au final, Peter McEvoy, manager de l’équipe GB&I concédait « Nous avons conservé le trophée, mais nous voulions l’emporter, et nous aurions dû l’emporter. Nous avons joué la victoire à cinq reprises sur le 18, et nous avons manqué l’occasion à cinq reprises ! Nous aurions dû nous imposer plus confortablement. Mes joueurs ont joué un très bon golf au cours de cette journée, même s’ils n’ont pas su finir le job sur le 18. »

De son côté, le portugais Miguel Franco de Sousa, patron de l’équipe du vieux-continent admettait « C’était vraiment serré. Les choses auraient pu basculer dans notre sens, mais nous devons féliciter l’équipe adverse qui a vraiment très bien jouée. Je suis très fier de mes joueurs. Nous avons fait match nul, mais ce n’était pas suffisant pour ramener le trophée à la maison. Le 18 a été un bon trou pour nous, surtout pendant les simples où nous avons partagé les points à trois reprises pour conserver le suspense jusqu’au bout. »

La prochaine édition du trophée Jacques Léglise aura lieu sur le parcours de Prince en Angleterre du 26 au 27 août 2016.

Restez informé

Recevez notre newsletter