Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment puttez-vous réellement ? La réponse avec le SAM Putt Lab

Comment puttez-vous réellement ? La réponse avec le SAM Putt Lab ?

Avec la contribution de notre nouveau consultant, Guillaume Sauzet, enseignant de golf et fondateur d’Addongolf, nous avons voulu découvrir toute la richesse d’analyse du SAM Putt Lab, un appareil que nous avions déjà pu approcher à Orlando au cours de notre passage au PGA Merchandise Show 2016. Objectif : Répondre à une question qui pourra vous intéresser … Comment puttez-vous réellement ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Qu’est-ce que le SAM PUTT Lab ?

Le SAM putt Lab est l’un des appareils les plus sophistiqués existant dans le domaine de l’analyse du putting.

Pour les lecteurs assidus de jeudegolf.org, vous avez noté que nous faisons déjà beaucoup usage d’un launch monitor trackman pour les tests de clubs et de balles.

Avec l’arrivée dans notre équipe de Guillaume Sauzet, nous allons pouvoir investir un nouveau terrain de recherche : la qualité du putting, et la qualité des putters.

Tout comme pour les clubs, les marques présentent régulièrement des innovations censées révolutionner votre putting.

Ce sera justement l’occasion de mesurer ces nouvelles performances dans le cadre de nouveaux tests que nous allons publier très prochainement, à commencer par celui du nouveau putter Odyssey Toe Up.

En attendant, pour faire les choses dans l’ordre, l’objet de cet article va être de vous présenter les grandes fonctionnalités du SAM Putt Lab, et d’en déduire si justement en changeant de putter, on peut réellement influer sur le changement de son swing de putting.

Nous avons pu le vérifier avec un pro et un amateur testant plusieurs putters.

La science au service du putting

Le Sam Putt Lab se veut un outil à la croisée des chemins entre science et connaissance du golf par les professionnels.

De nombreux joueurs du tour ont collaboré pour mettre au point un radar qui va non seulement capter près de 28 paramètres déterminants dans l’analyse de la qualité, et la consistance du putting, mais en plus, permettre aux amateurs de distinguer leurs propres performances par rapport à celles des pros, et donc en déduire des zones d’améliorations objectives.

Le SAM Putt Lab s’utilise de manière très simple, et précisons qu’il est portable, ce qui fait que vous pouvez l’utiliser aussi bien en indoor qu’en outdoor.

Dans le cadre de notre premier essai, nous nous sommes rendus au magasin US Golf de Lyon pour avoir à portée de mains plusieurs putters différents (Odyssey, Scotty Cameron et TaylorMade).

Pour faire fonctionner le test, Guillaume Sauzet a donc installé le radar sur le tapis de practice indoor du magasin, et fixé sur chaque putter testé un appareil de mesure qui permettait de constater le déplacement du club dans l’espace tandis que le joueur portait à la ceinture un petit appareil permettant de compléter le dispositif de mesure.

Mesures envoyées instantanément sur l’ordinateur de Guillaume pour qu’en l’espace d’un instant, nous puissions constater à l’écran, les résultats immédiats des putters testés.

Pour réaliser un essai complet, il faut taper dix balles avec chaque club ou chaque testeur, et ce afin de déterminer de réelles tendances.

Guilllaume Sauzet insiste sur le fait que ce qui est important au putting, quel que soit la technique du joueur…c’est qu’elle soit reproductible, et même régulièrement reproductible.

Justement ce que mesure le SAM Putt Lab mais pas seulement…

Après avoir tapé dix putts, le testeur peut immédiatement recevoir un rapport d’analyse constitué de plusieurs éléments fondamentaux : la technique, le timing, et la consistance pour une note globale.

La technique se décompose elle-même en qualité de ciblage de la face, qualité de direction du chemin de club, qualité du centrage de la balle à l’impact, qualité de placement du loft à l’impact, la rotation de la face pendant le swing, qualité du mouvement général du coup avant et après l’impact, et enfin, la qualité du tempo.

Tous ces éléments constituent la qualité de base de votre putting avant de parler de lecture de vitesse des greens ou de lecture des pentes, et même de feeling au putting.

Ainsi, on peut déterminer de manière qualitative et quantitative…comment vous puttez ?

A ce stade, nous pouvons déjà vous dire qu’en tapant seulement dix putts, vous pouvez avoir une véritable révélation sur votre putting !

Ceci étant, Guillaume Sauzet nous précise qu’il ne faut pas croire pour autant qu’il n’y a qu’une seule façon de putter.

Le Sam Putt Lab permet de comparer des tendances, et des logiques de balistiques

Prenons le premier élément, la qualité de centrage de la face à l’adresse…

Sur le rapport suivant, nous pouvons constater que notre cobaye ouvre la face de son putter à l’adresse de 3,4 degrés sur la droite, et malheureusement, sur dix coups, il ne reproduit pas tout à fait cette ouverture avec régularité (le score de consistance est inférieur à 25%).

Autrement dit, non seulement, l’amateur ne se rend pas compte qu’il créé un écart naturellement avec sa cible, et en plus, il ne reproduit pas cet écart à chaque fois…

A un ou deux mètres du trou, cet écart de visée de l’ordre de 3% ne va pas immédiatement se voir d’un point de vue du résultat de la balle dans le trou, mais plus vous allez vous écarter de la cible, et plus l’écart va se créer avec la cible.

La partie basse de ce rapport exprime la tendance des dix coups par rapport à une plage de valeur observée chez les pros.

Constatez que pour la face en relation avec la cible, les dix coups matérialisés par une couleur distincte sont au-dessus de la plage moyenne souhaitable qui est comprise entre -1 et +1%

Notre testeur amateur se balade entre +1 et +6 degrés !

Résultat, cette imprécision se matérialise aussi à l’impact.

Sur le schéma suivant, nous pouvons constater que le testeur ouvre sa face à l’impact (vers la droite) de l’ordre de 2,7 degrés. Cet écart s’est réduit entre l’adresse et l’impact, et même dans ce cas, le golfeur est un peu plus consistant (légèrement en-dessous de 50% en consistance contre 25% à l’adresse).

Pour ce joueur, les possibilités de progressions sont immenses !

Autre caractéristique propre à notre testeur, et qui est très intéressante à relever, le fait d’ouvrir la face à droite de la cible n’est pas innocente, et ne doit surtout pas être décolérée du chemin de club extérieur-intérieur produit par ce joueur.

En fait, la face est ouverte à la cible alors que le chemin de club est de travers, coupé extérieur vers l’intérieur, ce qui couplé ensemble…envoie la balle dans l’axe !

A la limite, si ce testeur était régulier dans le cumul de ses deux fautes techniques qui s’annulent, et qu’elles ne généraient pas une balle coupée avec un effet gauche droite, il n’y aurait pas réellement un problème de visée !

Pour Guillaume Sauzet, il y a deux solutions pour améliorer sensiblement le putting de ce joueur, et cela dépend de la casquette de votre interlocuteur.

Un clubfitter va chercher à adapter un putter à votre swing.

Un moniteur de golf va redresser votre putting sans que vous ayez notoirement besoin de changer de putter.

Sur le premier élément, et comme nous avons testé plusieurs putters, nous vous dirons qu’il faut un changement RADICAL de putter pour espérer un changement à la marge de votre putting.

Autrement dit, il faut un putter qui change de manière TRES significative, et pas seulement un petit ajustement.

Dans le deuxième cas, le changement peut s’avérer plus long, mais plus efficace à long-terme.

Nous n’allons pas lister tous les 28 paramètres du SAM Putt Lab, mais intéressons-nous encore aux plus importants, et par exemple, l’impact dans la face.

Toujours pour le même testeur, et avec le même putter, la qualité de son impact de balle est très relative (seulement moins de 25% de consistance), et une tendance à taper haut dans la face, et à droite du centre.

Avec la mesure de l’impact, le SAM Putt Lab permet de mesurer la position du shaft à l’impact, et surtout l’angle d’attaque de la tête de putter sur la balle.

Pour caricaturer, ce testeur a tendance à taper la balle en déplaçant la tête vers le sol (d’où les balles qui sont prises dans la partie haute de la face au lieu du centre ou de la partie basse).

Cela produit un effet direct sur la qualité du roulement de la balle avec une tendance à sauter au départ plutôt qu’à rouler.

Encore deux éléments à vous illustrer : la rotation de la face, et les mouvements dynamiques.

Pour la rotation de la face, notre testeur a obtenu ses meilleures performances relatives à la consistance.

A plus de 75%, il produit toujours la même rotation 10 centimètres avant et 10 centimètres après l’impact.

Concernant les éléments dynamiques de son mouvement pour un putt à moins de 2 mètres, le SAM putt Lab peut mesurer la vitesse de son backswing, et celle de son forward swing ainsi que l’accélération pour déterminer ensuite le tempo.

La mesure objective de tous les putts

Après vous avoir présenté les principales mesures possibles avec un SAM Putt Lab, vous constatez qu’il est possible de mesurer le putting de n’importe quel joueur selon des critères objectifs.

Maintenant, peut-on réellement changer le putting d’un individu en changeant de putter un peu au hasard, et au feeling ?

Nous avons répété le test avec plusieurs putters, et en réalité, pour ce cobaye, les résultats n’ont pas franchement varié !

Dans ce cas concret, un seul argument a pu atténuer le caractère extérieur-intérieur du chemin de club et la face ouverte à l’impact : un putter très lourd en tête !

Mais en aucun cas, un putter d’une forme différente, avec un grip différent, avec une longueur de shaft différente…

Comme écrit plus haut, il faut un changement radical du putter pour influer de manière marginale sur la qualité de votre putt.

A partir de cet article point de départ d’un nouveau territoire d’investigation, nous allons vous proposer plusieurs nouveaux articles de tests et de comparaisons de putters, notamment avec le concours de notre consultant, Guillaume Sauzet, enseignant de golf au Centre Indoor IGS et fondateur d’Addongolf.

Articles à venir : Changer de putter ne change pas nécessairement votre putting, et le test du putter Odyssey Toe Up.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.