Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer PING Karsten

Test du fer Ping Karsten

Un peu à part dans la gamme des produits PING, les fers Karsten visent en réalité les golfeurs d’index médian à débutants. Légers, et très maniables, nous les avons testé au trackman pour valider les données, et vous proposer un avis objectif sur ces clubs, qui ne sont pas forcément les plus connus de la gamme par rapport au G25, S55, et autres i25.

Préambule

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, nous avons testé un fer 7 PING Karsten en shaft KS401 graphite regular.

En mains, ce fer nous a semblé extrêmement léger.

Et en effet, sur le site Ping, vous pouvez découvrir par rapport aux différents shafts proposés que ce modèle ne pèse que 64 grammes alors que si nous avions testé la version acier, les poids de shafts auraient varié entre 95 et 115 grammes.

Du coup, le club va être extrêmement maniable, mais cela peut aussi être au détriment du smash factor, et de la puissance.

Précisons que pour ce test, Aurélien Colongo de Ping France était présent pour nous passer les différents clubs à tester, mais sans autre forme d’influence.

Toujours concernant le shaft testé, un Ping KS 401, le torque était de 2,5° pour un point de flexion moyen haut.

Précisons que le trackman a été réglé pour des conditions estivales (température der l’air et dureté du sol).

Pour ce test, nous avons toujours utilisé la même balle, à savoir une MIZUNO JPX.

Démo Ping au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-D'or

Le test a été mené par un golfeur amateur masculin sénior disposant d’une vitesse moyenne de swing au fer 7 de 77 mph (124 kmh).

Pour cet essai, nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce fer pour comparer les données avec les autres clubs fers 7 de notre panel, à savoir, comme vous le savez sans doute, essentiellement des clubs TaylorMade et Ping, les deux principales marques à proposer des fers 7 en démo, alors que les autres marques comme Callaway, Titleist, ou Mizuno proposent des fers 6.

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que ce fer est tolérant ?
  • Est-ce que ce fer est puissant ?
  • Est-ce que ce fer donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

Un mot sur le Fer Ping Karsten

A nouveau, pardonnez-nous d’insister sur le sentiment de légéreté du couple tête/shaft qui confère à ce club une grande facilité à le mouvoir dans l’espace. Pour des golfeurs débutants, cet argument nous paraît intéressant.

Pour cette série de fers, Ping annonce des gains de distance considérable sur son site web à travers des progressions de lofts plus solides et des trajectoires plus hautes.

Principal argument mis en avant, le fait que d’un fer à un autre, les écarts de lofts sont contrôlés et plus consistants.

Pour les fers les plus longs, considérés comme des hybrides, le centre de gravité est plus bas et vers l’arrière pour être plus facile à jouer, et ainsi favoriser la distance.

Pour notre test, nous allons donc vérifier le comportement du fer 7 par rapport à d’autres fers 7, et constater les écarts.

En revanche, ce test n’était pas dédié au fait de tester tous les fers, du 3 au 9 pour vérifier les écarts.

Est-ce que ce fer est tolérant ?

Datas Trackman pour la tolérance

Pour les besoins de ce test, nous avons sélectionné dans notre panel de tests précédents, des fers 7 que nous avions déjà mesuré pour ce testeur en version shaft graphite regular pour nous donner l’opportunité de comparer des choses comparables.

Première affirmation concernant le Karsten, la légèreté ressentie se confirme bien à travers la vitesse de swing qui est de 80,6 mph en moyenne contre 77,4 mph pour le reste du panel, soit un gain très notable de 3,2 mph, soit 4,83 kmh.

Pour vous donner un ordre d’idée, c’est comme si vous swinguiez avec un fer 6 alors que le club est un fer 7.

Toujours à l’aide de notre panel qui est notre source d’expérience, nous avons relevé que pour les fers 6, la vitesse moyenne de notre testeur était de 79 mph, soit 2 mph de plus par rapport à un fer 7.

Pour autant, nous avons insisté en début d’article sur la légerété du shaft, véritable choix technique de la part de Ping, pour vous éclairer sur la suite des résultats.

Deuxième élément important, et qui vient en contradiction avec le site de Ping, le loft dynamique n’est pas plus élevé avec un fer Karsten qu’avec d’autres clubs de cette catégorie.

Au contraire, et nous, nous aurions tendance à juger cela positivement, le loft dynamique est inférieur à la moyenne déjà mesurée de près de 2 degrés, soit 27 degrés pour le Karsten contre 29 degrés pour la moyenne du panel.

Trajectoires avec le fer 7 PING Karsten

A nouveau, c’est intéressant de comparer ce résultat avec la moyenne de nos fers 6 qui est de 27 degrés.

Autrement dit, en termes de vitesse de swing et de loft dynamique, le fer 7 Karsten a des paramètres de fer 6 !

Logiquement, si le club est swingué plus vite, la vitesse de balle est elle-aussi plus élevée, et c’est le cas ici. Le Karsten a donné une vitesse de plus de 100 mph à la balle après l’impact.

A nouveau un gain moyen de près de 3 mph par rapport au reste du panel.

A ce stade, la promesse de gains de distance est en passe d’être tenue avec un club qui semble facile à jouer.

Mais est-ce que le club est vraiment tolérant, et la vitesse de balle générée aussi forte qu’elle pourrait être ?

La réponse est non !

Le smash factor qui est le rapport entre la vitesse de balle et la vitesse de swing indique un résultat de 1,24, en-dessous du panel à 1,26, une note qui n’est déjà pas la plus élevée qu’il soit.

Il faut ici comprendre que le Karsten malgré de très bons paramètres pourrait faire encore mieux, et sans doute avec un autre shaft que celui proposé d’origine.

Le gain de vitesse de swing est seulement traduit par un gain identique en vitesse de balle, alors que le but d’un club est d’essayer d’accentuer le gain.

D’autres, pourront dire, que le but d’un club est au moins de restituer ce gain. Mais nous avons bien trouvé des clubs de golf qui accentuaient le gain, d’où des smash factors plus élevés.

En somme, oui, le Karsten est maniable, mais quelque part quand on parle de tolérance, on parle aussi de restitution de performance, et sur ce point, le Karsten est ok, mais on aurait pu espérer plus.

Est-ce que ce fer est puissant ?

Datas trackman pour la puissance et l'efficacité

Première donnée qui saute aux yeux, le taux de spin ! Ce dernier est extrêmement trop élevé.

Alors que les données précédentes laissaient supposer que ce fer 7 aux caractéristiques d’un fer 6 allait vraiment générer des gains de distance, l’excès de spin annule les gains précédents pour un club qui finalement va aussi loin que la moyenne des autres fers de notre panel, à savoir 120 mètres au carry (portée avant la roule).

Résultat, le calcul de l’efficacité du club testé est inférieur à notre moyenne. Soit, 1,63, rapport entre la vitesse de swing (effort) et la distance au carry (résultat produit par l’effort) contre 1,71 en moyenne.

Dispersion observée pendant le test Ping Karsten

En résumé, le Ping Karsten sur un shaft de 64 grammes regular graphite est un club léger, et du coup agréable à manier, permettant une grande vitesse de swing, mais trop léger, finalement, il ne génère pas de gains de distance.

Comme toujours en matière de matériel, il n’y a pas de recette miracle, simplement des compromis à faire !

Est-ce que ce fer donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage ?

Datas trackman pour la dispersion et la précision

Concernant la dispersion et la précision, des données qui dépendent beaucoup du testeur, nous devons prendre plus de « pincettes » concernant nos commentaires.

A la lecture des chiffres ci-dessus, nous dirons simplement que le Karsten n’est pas moins ou plus dispersant (1 mètre de plus en moyenne à côté que le reste du panel = pas assez significatif).

Concernant la plage de précision, le fer que nous avons testé, a donné un écart compris entre 117,8 mètres et 135 mètres, un écart moins précis que le reste de notre panel.

Toutefois, la distance maximum atteinte est plus importante avec le Karsten, et la distance minimum est pile dans la moyenne…ce qui explique l’écart.

Finalement, des résultats à relativiser…

Bilan du test :

Assurément, un club pour golfeur qui cherche à prendre confiance dans son swing ! Nous n’allons nullement dire que ce n’est pas un bon club. C’est un club qui répond à un besoin, un objectif : Donner plus de vitesse de swing à des golfeurs qui en manquent.

Le revers de la médaille est un taux de spin très élevé qui atténue les gains de vitesse. Encore une fois, par rapport à tous les tests que nous avons effectué, une vérité a fini par s’imposer à nous : celle du compromis.

En matière de fers, il n’existe pas de recette miracle ! Seulement des choix !

Des choix que vous pouvez faire en fittant la tête et le shaft à votre besoin.

Résultats complets de nos tests trackman

Au sujet du Karsten, un autre shaft aurait certainement donné d’autres résultats. Un shaft plus lourd aurait donné une sensation de maniabilité plus faible, mais un impact plus lourd dans la balle, et sans doute un meilleur smash factor.

Au final, nous aurons beaucoup parlé de poids dans ce test, et pour un golfeur qui cherche un club facile à manier, ce qui peut donner de la confiance sur le parcours pendant une partie de quatre heures, c’est peut-être un argument intéressant.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.