Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fers Mizuno MP-4 vs Mizuno MP-64

Le match des faux-frères entre d’un côté une lame réservée à l’élite des golfeurs et de l’autre une lame légèrement plus tolérante. Au final, ce test nous a permis de découvrir l’un des clubs de l’année !Match au sommet ou derby entre les Mizuno MP-4 et MP-64

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochaine série de fers, cliquez ici

L’organisation du test

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Nous avons confié les clubs à notre testeur habituel, classé 15 d’index, et qui a testé l’ensemble des clubs de notre panel, pour établir une base de comparaison identique.

Avantage par rapport à d’autres tests, on a pu essayer les deux clubs avec exactement le même shaft, ce qui nous permet de produire un test à iso-shaft, et donc une pure analyse des performances de la tête.

Pour les deux têtes (fer 6 à chaque fois), on a utilisé :

  • Un shaft acier True Temper Dynamic Gold R300, soit un grand classique en matière de shaft.

Avec le trackman, on mesure la vitesse de swing, la vitesse de balle, le smash factor, le carry, le taux de spin, la distance, la dispersion et beaucoup d’autres analyses qui nous permettent de donner un avis très objectif sur les véritables performances d’un club.

En somme, on ne se contente pas de vous donner un avis subjectif sur le ressenti, mais bien un véritable avis objectif, quantifié et indépendant des marques.

Dans la suite de cet article, découvrez les résultats complets de nos tests au trackman pour les fers MP-4 et MP-64, et finalement quel club va être considéré comme la très bonne surprise de 2013.

Résumé du test :

Et dire que le test avait bien mal commencé, suite à une erreur de choix de shaft, nous avions commencé par faire tester à notre joueur-testeur, le MP-64 avec un shaft allongé. Ces premières impressions furent très mauvaises ! Aucun contrôle sur la balle, des push directs à droite, et un retour de sensations dans les mains épouvantables !

Après avoir compris notre erreur, nous avons poursuivi les différents tests que nous avions à faire dans la journée, et nous lui avons reproposé le MP-64, mais cette fois avec un shaft adapté, à savoir de longueur standard, les résultats ont été assez surprenants.

Sur ce test entre deux des meilleures lames du fabricant Mizuno, ne vous attendez pas à des écarts importants, et une victoire par K-O de l’un sur l’autre.

En fait, cela va se jouer sur des détails !

Dispersion des balles avec une tête MP-4

Dispersion avec la MP-4

Dispersion des balles avec une tête MP-64

Dispersion avec la MP-64

Comme on peut le constater sur les deux graphiques représentant la dispersion, le MP-4 et le MP-64 permettent globalement d’atteindre à la fois les mêmes distances, et les mêmes dispersions.

On pourrait même affirmer à la seule vue des graphiques que les balles tapées avec les deux clubs arrivent en moyenne au même endroit, à savoir à 150 mètres au centre du fairway.

On pourrait ajouter que le MP-4 est un petit peu plus précis avec des balles qui accrochent presque toutes la même zone, alors que les balles tapées au MP-64 sont un peu plus étalées dans la même zone.

Pourtant, sur les 12 balles tapées avec chaque club, la différence qui va jouer en défaveur du MP-4 pour un golfeur dont l’index est supérieur à 10, se situe au niveau des trois balles légèrement à droite, et plus courtes que l’ensemble de toutes les autres balles.

Ceci pour vous illustrer l’infirme écart que l’on peut trouver entre le MP-4 et le MP-64 qui diffère presque plus au niveau du look que des performances.

Les résultats statistiques du test mené au Trackman* :

Mesures statistiques comparatives des têtes MP-4 et MP-64 au trackman

Le fait d’utiliser rigoureusement le même shaft (de la même façon, nous avons systématiquement utilisé la même balle : une TaylorMade Lethal), neutralise les questions liées au shaft. Dans ce test, nous ne parlons que de la tête du club.

Si on interpréte le discours de Mizuno, la MP-4 est plus difficile à jouer par rapport à la MP-64.

A iso-shaft, on trouve déjà une première grosse différence au niveau de la vitesse de club. La MP-4 passe plus vite que la MP-64 avec 1,3 mph d’écart en moyenne.

On a même chronométré la meilleure balle à 84,3 mph contre 82,2 mph pour la meilleure avec la MP-64.

Sur cet argument, il n’y a pas photo, et le poids de la tête joue sans doute dans ce paramètre.

Ainsi, à ce stade, on pourrait considérer que la MP-4 a déjà un potentiel de puissance supérieur à la MP-64, et à l’ensemble du panel de clubs que nous avons testé en 2013.

Pourtant, la suite des données démontre que cet argument est en partie perdu à l’impact.

Sans doute que le testeur n’a pas la maturité de swing suffisante pour pleinement tirer parti de cette tête. Typiquement, on arrive à la fameuse question de l’adéquation club-joueur qui n’est pas idéale pour un MP-4 avec un golfeur d’index supérieur à 10.

Cela se traduit par un smash factor de seulement 1.29 alors que notre golfeur pourrait au moins atteindre les 1.32 ou 1.33.

L’idéal étant pour ce testeur de se rapprocher de 1.35.

On peut donc considérer que le testeur n’a pas complètement exploité le potentiel de la tête MP-4.

Le résultat est d’ailleurs légèrement meilleur avec la tête MP-64

Sur la moyenne, il atteint le score de 1.31, mais sur certaines balles, il est monté jusqu’à 1.36. A contrario, avec le MP-4, un seule frappe a atteint le score de 1.33

Le match est donc déjà gagné pour le MP-64 en faveur des golfeurs d’un index compris entre 10 et 18.

Pour bien comprendre cette donnée, notez qu’avec une vitesse de club nettement inférieure au MP-4, la vitesse de balle générée par la MP-64 est pourtant légèrement supérieure !

Ajoutons deux remarques sur le tableau ci-dessous, Mizuno confirme sa réputation de fabricant assez fiable concernant les lofts. Dans les deux cas, les lofts sont très proches de ce qui est annoncé dans le cahier des charges de la marque, à savoir 27° de loft.

Il n’y a donc pas de triche au niveau des têtes qui ne sont pas plus fermées ou plus ouvertes qu’elles ne le devraient.

Enfin, un dernier aspect joue nettement en faveur du MP-64, le taux de spin est assez bas, ce qui favorise la roule.

Mesures au Carry pour le MP-4 vs MP-64

Au carry, la tête du MP-64 prend donc un léger avantage de 1,8 mètre en moyenne. Et comme, on l’a écrit plus haut, sans trois balles un peu en retrait sur la droite, la MP-4 aurait pu faire jeu égal avec la MP-64 concernant la dispersion.

Globalement, cela reste deux clubs très précis, même pour un index moyen.

Mesures de distance pour le MP-4 vs MP-64

En distance totale, les deux clubs sont nettement au-dessus du panel que nous avons testé en 2013.

Ce qui va clairement jouer en faveur du MP-64, c’est en fait la performance de distance du club sur les moins bonnes balles !

Les balles les moins bonnes ont été mesurées à 140,9 mètres, soit 10 mètres de mieux qu’avec la MP-4, alors que sur les meilleures balles, il n’y pas d’écart.

Pour un index supérieur à 10, il nous parait indiscutable de recommander la MP-64 plutôt que la MP-4.

Vous n’irez pas plus loin, mais vos moins bonnes balles, oui !

La MP-4 est donc fidèle à sa réputation de tête ayant un plus gros potentiel, mais ne pardonnant pas le moindre écart. A recommander pour les index inférieurs à 5 !

*Explications sur les principales mesures réalisées au trackman

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol),
  • le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),

Bilan du test MP-4 vs MP-64

Notes des clubs

Le système de notation que nous avons adopté sert surtout à vous fournir des points de repères, pour illustrer quel club représente le meilleur compromis, et nous aide à les départager, parfois sur des détails.

Sur cinq critères (le look, la confiance, le touché, la puissance, et la précision), nous attribuons une note globale de 13,34 sur 20 à l’ensemble des fers 6 que nous avons testé en 2013.

Comme vous pouvez le constater, les deux clubs sont globalement mieux notés que le panel, ce qui les classent en bonne position dans notre estime.

Le MP-64 est même la bonne surprise de l’année, et peut-être même la meilleure lame que nous ayons testé en 2013 !

Look, confiance, touché, puissance et précision, tout y est !

Trajectoires avec une tête MP-4

Trajectoires des balles avec une tête MP-4

Trajectoires avec une tête MP-64

Trajectoires des balles avec une tête MP-64

L’avis de la rédaction :

Dans l’exercice du test comparatif, on essaie de se mouiller et ne pas conclure par des matchs nuls qui n’avancent personne ! Parfois, les résultats chiffrés sont tels qu’il est facile de départager deux clubs.

Dans le cas du MP-4 et du MP-64, pour un golfeur d’index supérieur à 10, il faut reconnaître que le MP-64 paraît un peu plus tolérant, surtout sur les moins bons coups.

Globalement, par rapport à notre panel, le MP-64 vient chatouiller les bonnes performances des Callaway X Hot Pro et RAZR –X avec lesquels, notre testeur a obtenu de meilleurs résultats d’un point de vue du smash factor, mais pourtant la qualité des frappes en termes de vitesse de balle et de dispersion finissent par donner l’avantage au MP-64, ce qui le consacre avec le Callaway X Hot pro comme le meilleur fer de l’année 2013.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.