Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fers Titleist AP1 et AP2

Titleist vient d’annoncer la sortie prochaine des nouveaux fers 714 AP1 et AP2 mais que pouvions-nous déjà dire des AP1 et AP2 ? Comme tous les autres clubs de golf de notre panel, nous avons passé ces clubs au révélateur de notre test trackman…Test comparatif entre fers Titleist AP1 et AP2

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochaine série de fers, cliquez ici

L’organisation du test

Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Nous avons confié les clubs à notre testeur habituel, classé autour de 15 d’index, et qui a testé l’ensemble des clubs de notre panel, pour établir une base de comparaison identique.

  • Pour le fer Titleist AP1, nous avons utilisé un fer-6 avec un shaft graphite regular ALDILA VS PROTO-T 75 R.
  • Pour le fer Titleist AP2, nous avons utilisé un fer 6 avec un shaft acier True Temper Dynalite Gold R300.

Résumé du test :

Quand nous avions interrogé un commercial de la marque lors d’une journée démo au Golf de Mionnay, celui-ci nous avait démontré que la série AP1 était un peu plus technique que l’AP2.

L’AP2 étant plutôt conseillé pour un golfeur d’index entre 10 et 15, alors que l’API pouvait être joué par un golfeur d’index 10 et moins.

Bien que nous n’ayons pas pu tester ces deux clubs avec exactement le même shaft, vous allez constater que nous ne trouvons justement des différences entre ce que l'on peut imaginer et la réalité.

Le véritable indicateur de « facilité » d’un club est en fait le smash factor.

Nous voulons ici vous révéler que oui les clubs AP1 et AP2 ne sont pas injouables, mais oui, ils n’en demeurent pas moins des clubs plus exigeants en termes de précision de swing.

Pour preuve, notre testeur a un smash factor moyen de 1,30 sur l’ensemble des clubs qu’il a testé en 2013.

  • Avec l’AP1, le smash factor mesuré a été de 1,28, soit près de la moyenne sans l’atteindre.
  • Pour l’AP2, le smash factor est tombé à 1,25 !

Les écarts peuvent paraître faibles, mais cela révèle pourtant effectivement que notre testeur 15 ne tire pas réellement pleinement partie de ces deux clubs.

Pour aller au-delà de nos propres chiffres, et vous donner un avis totalement objectif, la différence de smash factor s’explique par le fait que le shaft regular graphite est en fait plus adapté à notre testeur, et plus simple à jouer que le shaft acier monté sur l'AP2.

En clair, si vous êtes tenté par ces clubs, mais que vous n’avez pas un swing complètement mure, privilégiez clairement un shaft regular graphite.

Dans tous les critères que nous avons mesuré, le fer AP1 a surpassé l’AP2, et c’est en grande partie en raison du shaft.

Les fers Titleist AP1 et AP2 peuvent être joués par des joueurs ayant un index supérieur à 10. Cela ne veut pourtant pas dire que ce sera le meilleur choix par rapport à d’autres clubs dans d’autres marques.

Les résultats statistiques du test mené au Trackman* :

Test : Avantage AP1 en vitesse de swing

Sur le tableau ci-dessus, la moyenne est le résultat à l’instant T de tous nos tests de fer 6 dans toutes les marques.

Avec un shaft regular plus simple à déplacer pendant le swing, on trouve un clairement un bénéfice de vitesse de club avec un net avantage du AP1 par rapport au AP2.

De plus, par rapport à la moyenne de notre panel, l’AP1 fait partie des clubs qui génèrent la plus grande vitesse de club avec une moyenne de 81,2 mph (130 km/h).

Sur ce point, il se classe même deuxième de tous les clubs que nous avons testé en 2013, juste derrière l’Adams Idea a705, sachant que l’on a plutôt testé des clubs avec manche graphite.

Entre l’AP1 et l’AP2, pas d’explication de cet écart de vitesse lié à un club plus long que l’autre ! Dans les deux cas, le fer 6 mesure 37.5 inches.

En réalité, les différences entre les deux clubs qui semblent très proches se situent au niveau :

  • Du loft (29° pour l’AP1 contre 30° pour l’AP2)
  • De l’offset (.170 pour l’AP1 contre .120 pour l’AP2)
  • Du bounce (2° pour l’AP1 contre 4° pour l’AP2)
  • Et du swingweight (D1 pour l’AP1 contre D2 pour l’AP2)

A la lecture de ses chiffres, on peut effectivement comprendre que l’AP1 est censé être plus technique à jouer, et donc un peu plus exigeant en termes de maîtrise de son swing.

Concernant le loft, on retrouve à travers notre test, les différences annoncées par la marque, soit presque 1° en faveur de l’AP1, qui sur le fer 6 comme sur les autres clubs de la série est légèrement plus fermé par rapport à l'AP2.

Cependant, on pourra ranger les deux clubs dans la catégorie des fers qui lèvent la balle. Et vous connaissez sans doute les conséquences d’un club qui va vite et qui lève plus la balle, soit plus de distance !

Par rapport aux autres clubs testés dans notre panel, on a trouvé seulement deux clubs qui font mieux en termes de loft dynamique : le R11 et le RocketbladeZ de TaylorMade (toujours en comparant des fers 6).

Trajectoires mesurées au trackman pour le fer 6 AP1

Concernant la vitesse de balle, cette fois, nos mesures révèlent une perte de rendement.

Cela ne peut pas être attribué au club, mais plutôt à son utilisation.

A nouveau, précisons que ces clubs ne sont pas injouables mais ils demandent une maîtrise technique plus importante.

Mesures de trajectoires mesurées au trackman pour l'AP2

Par rapport aux autres clubs du panel, ils font même partie des clubs en fond de classement concernant le smash factor.

Pour l’AP1, au premier regard, on ne constate pas de manière très évidente cette sous-utilisation, justement du fait de la vitesse de swing très élevé, mais la vitesse de balle n’est finalement que dans la moyenne de notre panel (103 mph / 165 km/h).

Pour l’AP2, tout juste dans la moyenne de vitesse de swing, la vitesse de balle décroche par rapport à la moyenne du panel avec plus de 4 mph d’écarts.

Autrement dit, on peut arriver à de meilleures performances avec d’autres clubs plus faciles à jouer.

Si vous êtes entre 15 et 20 d’index et que vous vous posez la question des Titleist AP1 ou AP2, mieux vaut encore attendre…

D’autant plus qu’en termes de taux de spin donné à la balle, on retrouve dans les deux cas, des mesures assez élevées, et qui pénalisent la distance totale.

Sans doute, ce qui a motivé la marque à sortir de nouvelles versions avec les gammes 714, que nous testerons prochainement, pour spécifiquement vérifier ce point.

Carry : Résultats à nuancer pour les fers AP1 et AP2

Comme on l’a vu précédemment, le fait que les clubs Titleist AP1 et AP2 donnent plus de taux de spin, ils perdent leurs avantages de vitesse de swing, et donc de distance.

Au carry (portée de la balle), l’AP1 est dans la moyenne de notre testeur, soit 130 mètres au fer 6, alors que l’AP2 est décroché à seulement 122 mètres.

Pour l’AP1, le smash factor pas optimum, et le taux de spin trop élevé annihile les gains de vitesse de swing.

Pour l’AP2, aucun élément ne permet à ce club d’être véritablement performant !

Plus positif, la note de dispersion des deux clubs démontre une certaine précision qui fait aussi la notoriété de Titleist.

La mesure de "Side" (dispersion latérale en mètres) est plutôt intéressante, car dans les deux cas, notre testeur a enregistré de meilleurs résultats avec des statistiques plus faibles qu’en moyenne, et toujours avec un léger avantage pour l’AP1, qui, ce n’est plus un mystère gagne haut la main ce match.

Distance : Avantage AP1 !

Avec la roule, la distance totale enregistrée par clubs révèle que globalement les deux clubs n’ont pas permis à notre testeur d’obtenir les meilleures performances possibles.

Comme expliqué plus haut, le taux de spin pénalise fortement la roule.

Sur l’ensemble des balles frappées au cours du test, on a mesuré une balle plus longue avec l’AP2 (ce qui n’est pas la moyenne), et qui révèle aussi que sur ce test, l’AP2 est légèrement moins précis en termes de distance.

En moyenne, notre testeur créé un écart de 14 mètres entre sa balle la plus courte, et sa balle la plus longue.

Dans le cas de l’AP2, cette mesure est montée à 21 mètres, alors qu’avec l’AP1, elle n’était justement que de 11 mètres.

Dispersion mesurée au trackman pour l'AP1

Cela peut paraître anodin, mais cette mesure est assez important quand vous visez un green à 130 mètres et que vous vous retrouvez 10 mètres trop court ou trop long !

Dispersion mesurée au trackman pour l'AP2

*Explications sur les principales mesures réalisées au trackman

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol),
  • le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),

Bilan du test Titleist AP1 vs AP2

Notes comparatives des clubs Titleist AP1 et AP2

Le système de notation que nous avons adopté sert surtout à vous fournir des points de repères, pour illustrer quel club représente le meilleur compromis.

Sur cinq critères (le look, la confiance, le touché, la puissance, et la précision), nous attribuons une note globale de 13,3 sur 20 à l’ensemble des fers 6 que nous avons testé en 2013.

Comme vous pouvez le constater avec le tableau ci-dessus, nous estimons que le fer AP1 est légèrement au-dessus, au bénéfice de son look et de sa précision.

Pour l’AP2, la note est moins bonne du fait d’un manque de puissance et de précision, lié au fait qu’avec un shaft acier, ce club n’est pas tout à fait adapté à un index supérieur ou égal à 15.

La note globale ne sert que de point de repères.

Le choix d’une série de fers est toujours un compromis entre plusieurs critères, dont certains comme le prix qui ne sont pas exprimés dans le tableau ci-dessus.

Le choix d’un club de golf n’est pas aussi simpliste que « bon » ou « mauvais » ou encore « feeling - pas le feeling »…il s’agit de choisir le meilleur compromis entre le look, les sensations, les objectifs de performance et le prix.

Tout en sachant qu’un fitting est indispensable pour réellement trouver le bon set up du club, et même contredire toutes les données illustrées dans ce test.

L’avis de la rédaction :

Dans les deux cas, il s’agit de clubs très plaisants à regarder dans un sac de golf, et posé au sol à l’adresse.

C’est un élément qui peut beaucoup compter au moment de choisir un club.

Le fait que les meilleurs golfeurs du monde jouent très souvent ces séries AP1 ou AP2 militent aussi en leurs faveurs.

Pourtant à l’usage, si un golfeur index 10 qui prendra le soin de choisir le bon shaft aura un bon retour en termes de performance, et notamment en termes de précision alors que, nous admettons qu’au-delà de 15 d’index, il existe des clubs qui seront plus adaptés pour trouver les mêmes performances ou même mieux.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.