Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Expérience fitting au Ely Callaway Performance Center

Mercredi 15 février 2017, rendez-vous était pris avec les équipes de Callaway Golf en Californie pour avoir la chance de découvrir le Ely Callaway Performance Center au 2182 Rutherford Road à Carlsbad. Objectif du rendez-vous, découvrir les installations, profiter d’une séance de fitting et tester sur site le driver et le bois 3 Callaway Great Big Bertha EPIC avec mon contact, spécialiste du custom clubfitting pour la marque, Nick Arther.

Situé entre le McLellan Palomar Airport et Faraday Avenue, le Ely Callaway Performance Center est un petit havre de paix parfaitement isolé du reste du monde.

Vous êtes à seulement quelques kilomètres de l’Océan Pacifique, non loin d’un des rares parcours de la région « The Crossings », ce qui a été plutôt une surprise, pensant que les sièges des principales marques étaient situés dans un véritable « bassin de parcours » de golf.

En réalité, les plus grandes marques mondiales, Callaway, TaylorMade et Titleist ont chacune leurs propres installations, qui ont au moins deux utilités : servir de testing center pour la mise au point des nouveaux produits, et recevoir d’illustres invités dans le cadre de session de fitting très poussée.

Le jour de ma présence, les équipes communication de Callaway étaient aussi très mobilisées par la réception d’un animateur star de la télévision, à commencer par Harry Arnett, le vice-président du marketing, un des hommes qui a largement contribué au redressement de la marque depuis 2012.

En pleine période post-électorale aux Etats-Unis, le bondissant Harry travaillait avec les équipes de production Callaway sur un sujet humoristique pour parodier le président des Etats-Unis, Donald Trump et les « fake news ».

Il faut dire que là-bas, Trump est un sujet d’actualité tous les jours, et une véritable obsession des médias.

Le Ely Callaway Performance Center est un endroit très privé qui permet justement à Harry Arnett de pouvoir tourner des séquences vidéos en toute quiétude, afin d’animer l’émission produite à 100% par la marque.

Callaway a effectivement fait le pari de communiquer directement auprès des consommateurs, se passant volontairement du filtre des médias et journalistes américains, à travers la création de son propre studio d’enregistrement, et la mise en place de sa propre maison de production.

Tout est fait en interne !

Pour avoir visité plus tard dans la journée, le studio d’enregistrement, il n’a absolument rien à envier à un studio d’une grande chaîne de télévision.

Scott Goryl, directeur de la communication du groupe n’a pas pu me dire quel budget était investi dans cette opération unique en son genre, pour une société dont le premier métier est pourtant de fabriquer des clubs de golf.

Mis à part l’aspect médiatique, le Ely Callaway Performance Center est un lieu privilégié. Je me suis senti privilégié d’avoir la chance d’y pénétrer, au même titre que pour le Kingdom de TaylorMade ou le Titleist Performance Institute.

Cette « facility » illustre la puissance de la marque, capable de posséder un terrain de practice d’une dimension très imposante pour ses essais, et ses clients les plus privilégiés.

Comme Nick Arther me l’indiquait, spécialiste custom fitting qui s’est occupé de moi pendant deux heures avec beaucoup de gentillesse, il n’est pas rare de croiser Phil Mickelson en train de taper des balles, loin du tumulte que l’on peut observer sur un practice de tournoi du PGA Tour.

Natif de San Diego, « Lefty » est un voisin.

Sa résidence principale n’est qu’à quelques minutes du centre, et il s’entraîne assez régulièrement sur place, car tout est parfait pour lui. La semaine de ma venue, il était passé le lundi en prévision du Genesis Open qui se disputait à quelques kilomètres de là, plus au nord, à Pacific Palissades.

Vous vous imaginez en train de taper des balles, et soudain, vous levez la tête, et votre voisin, n’est autre que Phil Mickelson !

Et comme en plus, il est sympa et accessible, ce qui n’est pas le cas de tous les joueurs, il pourrait vous faire un petit signe de la tête en signe de reconnaissance.

C’est cela le Ely Callaway Performance Center… un endroit paisible avec un grand bâtiment qui accueille des bureaux et un entrepôt pour stocker les très nombreuses têtes, shafts, grips utiles aux différents clubfitters qui travaillent sur site.

A l’américaine, tous les détails sont soignés.

Un petit panneau avec votre nom jouxte votre espace de frappe. Ici, vous ne tapez pas sur un practice, mais bien directement sur un gazon parfaitement entretenu, et avec des balles Chrome Soft à volonté !

Comme pour les deux autres centres d’essais, vous pouvez taper des drives au maximum de vos capacités, vous n’êtes pas près de toucher le bout du fairway situé à plus de 300 mètres.

Plusieurs véritables greens sont devant vous pour vous challenger ! Le Ely Callaway Performance Center est situé sur un vallon, de sorte qu’on peut avoir une belle vue sur les alentours de Carlsbad.

Rien ne peut troubler votre plaisir, même pas Harry Arnett en train de répéter sa scène devant les caméras, en criant « Fake News… Fake News ».

Nick Arther avait décidé d’orienter la session de fitting sur les bois et le driver. Je précise que cette session de fitting n’avait pas pour objet de m’offrir des clubs de sorte que je sois « influencé » par rapport à mon article.

Il s’agissait uniquement de me faire tester un driver GBB EPIC avec différents shafts et différents réglages pour m’illustrer la qualité du processus, le soin apporté par le clubfitter, et jusqu’où, vous pouvez aller en termes de performances.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire au sujet des bois Titleist et TaylorMade, dans de telles conditions, et sous le regard silencieux mais attentif du Trackman, cette expérience a permis de monter la performance du driver Callaway GBB EPIC au plafond!

Malheureusement, et malgré mes nombreuses relances auprès de Nick et des équipes Callaway, ce pourquoi, je ne publie finalement ce sujet que maintenant, je n’ai jamais reçu le compte-rendu chiffré et illustré du fitting.

De mémoire, j’ai la certitude d’avoir pu amener le GBB EPIC au maximum possible de smash factor, soit 1.52 dans l’une des configurations qui m’a été proposée.

Ce qui m’a de toute façon donné un avis plutôt positif sur le tandem club-processus de fitting.

Je ne pourrai donc pas vous fournir d’autres éléments issus du test trackman, ce qui aurait aussi pu être positif pour la balle…

Pour ma part, il était temps de prendre congé de mon hôte, non sans le remercier chaleureusement pour cette expérience unique dans un lieu rare, pour me rendre au siège de Callaway Golf afin d’interviewer et challenger Alan Hocknell, une des plus grandes références mondiales dans le domaine de l’ingénierie du matériel de golf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

Accédez aux offres US Golf !