Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Zen Green: La solution de Phil Kenyon pour améliorer votre putting

Zen Green: La solution de Phil Kenyon pour améliorer votre putting

Depuis la résurrection de Rory McIlroy, Phil Kenyon est sur toutes les lèvres. C’est le coach putting en vogue, et nombre de ses disciples se sont distingués lors de la dernière Ryder Cup, en rentrant notamment des kilomètres de putts, souvent les plus hallucinants les uns que les autres. Si Kenyon est connu pour sa méthode et son approche scientifique, il sera désormais aussi connu pour être un adepte de la nouvelle plate-forme de putting Zen Green.

Découvrez nos formules d'abonnements

Comment rentrer des kilomètres de putts ?

McIlroy, Stenson, Rose, Kaymer, Wood, Willett, Sullivan, Westwood, les deux tiers de l’équipe européenne de Ryder Cup sont en fait des golfeurs entraînés par Phil Kenyon concernant le putting !
Même Darren Clarke, le capitaine de l’équipe est un disciple du célèbre coach anglais.

Cela n’a pourtant pas suffi à conserver la Ryder Cup contre des américains aussi talentueux sur les greens.

Nombre d’entre vous ont été stupéfaits par le putting diablement efficace, et même d’une précision chirurgicale des pros à l’occasion du dernier match USA/Europe.

L’enseignant français Rémy Bedu allant jusqu’à se demander si le comité Ryder Cup avait une statistique sur la distance parcourue par les putts rentrés pendant les trois jours de compétitions.

Il est vrai que pour un golfeur amateur, le putting des pros parait tout bonnement extraordinaire, et bien plus que le driving, les sorties de bunkers, ou le jeu de fers.

Lecture des pentes, dosage des putts, roulement de la balle, vitesse des greens, les 50 meilleurs golfeurs de la planète passent un temps considérable à s’entraîner sur les greens, et dépensent de l’argent dans de nouvelles technologies pour rester sous la barre des 28 putts par parties.

Certains pros sont même beaucoup plus remarquables avec un putter plutôt qu’avec n’importe quel autre club de golf.

Pour Thierry David, commentateur du PGA Tour sur Golf +, Jordan Spieth est bien plus redoutable au putting par rapport à son swing, à la remarque près qu’il prend bien plus que les 40 secondes réglementaires pour étudier chaque putt.

On savait déjà que Spieth et d’autres s’étaient fait installés des simulateurs indoor à leur domicile pour reproduire différents tracés de parcours, et s’entraîner à swinguer selon différentes configurations de parcours.

Désormais, on apprend qu’ils peuvent aussi s’entraîner au putting en indoor, tout en reproduisant n’importe quel trou sur n’importe quel green dans le monde !

C’est le bénéfice désormais proposé par Zen Green Stage, un simulateur de putting indoor développé par une entreprise anglaise basée du côté de Sheffield, et qui a justement choisi Phil Kenyon comme principal ambassadeur.

Les meilleurs golfeurs du monde se tournent vers Phil Kenyon pour améliorer leur putting. C’est pourquoi ils se rendent à la Harold Swash School of Putting située à Southport au sein du resort Formby Hall Golf Resort, établissement désormais équipé d’un Zen Green.

Pour Kenyon « Le Zen Green Stage permet de créer n’importe quel type de putt existant sur la planète, et ce, en quelques secondes seulement. »

Ajoutant « Si vous collectez des informations aussi bien sur les putts joués tout droit et les putts joués en pente, vous obtenez une bien meilleure photographie de la manière dont un ou une élève construit ses coups sur le green.

Ponctuant son intervention « Green Stage créé les conditions d’entraînements idéales quand vous travaillez sur des exercices ou des changements de techniques de putting. »

Comment ça marche ?

Concrètement, il s’agit d’une plate-forme de putting conçue par Andy McCague et Nick Middleton pour permettre aux golfeurs de s’entraîner dans pratiquement toutes les conditions de pentes que vous pouvez trouver sur un green, et le tout, dans le confort d’un environnement indoor.

zen-green-stage.jpg

Il existe deux versions de la plate-forme, soit en longueur 3.65 et 6 mètres.

Vous n’avez pas besoin de plus que quelques secondes pour ajuster par ordinateur les pentes que vous désirez, et même créer des doubles-pentes, notamment dans la « scoring zone » estimée à 4 centimètres autour du trou.

Kenyon explique que ce choix de plate-forme indoor est particulièrement pertinent en Angleterre où du fait de la météo souvent pluvieuse, il avait besoin de pouvoir travailler en indoor, et pour un budget raisonnable.

Si vous ajoutez à ce dispositif les autres équipements habituels de Phil Kenyon, comme le Sam Putt Lab, le Quintic Ball Roll, les caméras haute vitesse GASP et un système d’analyse 3D, vous êtes tout simplement dans un laboratoire ultradéveloppé pour transformer votre putting en machine à rentrer des putts !

Pour Kenyon, le fait de travailler en indoor est aussi une opportunité d’avoir justement tous ses outils à portée de mains, sans avoir à passer de longues minutes à devoir réinstaller tous ses équipements à l’extérieur, avec en plus le risque d’une météo changeante.

Pour l’inventeur, Andy McCague, le fait d’équiper Phil Kenyon est une véritable aubaine, surtout depuis sa plus grande exposition médiatique.

Il précise pour autant que sa plate-forme n’est pas seulement un « sol mouvant » mais qu’à l’avenir, son équipe allait ajouter de nouveaux capteurs, et de nouvelles idées pour améliorer encore l’aspect ludique.

Le but étant aussi bien d’améliorer les conditions d’entrainement au putting que le plaisir de putter en indoor.

Ce que nous retenons de cet outil pratique, c’est qu’en plus de faire varier les pentes, et même de créer des pentes multiples, sans doute sur la base de schémas inspirés des greens joués par les meilleurs joueurs du monde, cette plate-forme peut aussi faire varier/simuler les vitesses des greens.

En somme, l’arme fatale pour le coaching du putting par un expert…

Pour aller plus loin…

Au départ, nous pouvions imaginer que ce serait une structure assez lourde montée sur vérins.

En réalité, il s’agit d’une structure en aluminium avec des planches en bois laminés intercalées qui sont animées par 4 moteurs électriques.

Le tout pesant tout de même 110 kilos !

Faites varier les pentes

Vous pouvez monter la plate-forme de 0 à 100% de sa hauteur en 12 secondes (de 19 à 40 centimètres de haut).

Sur le dessus de la plate-forme, les concepteurs ont installé une moquette synthétique de 15 mm de haut en nylon mono filament interchangeable.

La vitesse des greens peut être ajusté de 8.5 à 12 alors que le tapis présente deux trous prédéfinis.

Il ne vous reste plus qu’à régler les pentes comme vous le désirez à l’aide d’une tablette ou d’un pc connecté à la plate-forme.

Cet outil pourrait bien s’imposer comme un must have dans la plupart des magasins de golf, et chez les clubfitters, au même titre que le launch monitor type trackman est devenu un outil indispensable pour un fitting.

En Angleterre, justement le concept store Core Golf s’est équipé d’un tel tapis de practice motorisé pour supporter ses ventes de putters, qui selon les responsables du magasin, ont nettement progressé à l’aide de cet outil.

Un golfeur peut tout à fait attendre que l’on regrippe ses clubs, et s’entrainer pendant quelques minutes. Cet outil permet d’augmenter la qualité de l’expérience de l’amateur, tout en favorisant le business du magasin, qui peut même organiser des événements indoor autour de ce produit.

Cette plate-forme étant toute nouvelle, affaire à suivre pour voir si au-delà de Phil Kenyon, des pros s’équiperont à domicile, ou si des magasins ou des clubfitters miseront dessus, avant que la technologie ne se déploie peut-être jusque chez les amateurs…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1779
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.