Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Les raisons d’espérer une bonne saison 2019 pour Tiger Woods

Les raisons d’espérer une bonne saison 2019 pour Tiger Woods

Alors qu’il devrait procéder à des ajustements au sujet de son calendrier en 2019, Tiger Woods qui a remporté sa 80eme victoire sur le PGA Tour à Atlanta en septembre dernier, devrait démarrer sa nouvelle saison avec un niveau de confiance radicalement différent par rapport à 2018. Dans le coup pour la victoire sur deux majeurs, les raisons d’espérer le voir gagner un des quatre gros tournois sont plus que crédibles.

Découvrez nos formules d'abonnements

Présent aux Bahamas pour le Hero World Challenge, Woods ne pourra plus cacher ses ambitions derrière l’incertitude d’un retour improbable.

L’an passé, il avait habilement chassé la pression en se déclarant complètement incertain par rapport à son swing, et sa capacité à jouer au plus haut niveau contre les meilleurs joueurs du moment.

Désormais 13eme mondial, Woods a largement démontré qu’il était dans le coup, et a même retrouvé un des secrets de sa force : Sa frappe de balle précise avec les fers.

Cela pouvait paraître incroyable un an plus tôt, pourtant en 2018, Woods est redevenu le numéro un du circuit nord-américain pour les coups gagnés sur les approches avec un fer.

Il tenait déjà ce classement en 2006, 2007, 2009, 2012 et 2013, et pratiquement toutes les saisons où il a joué au moins 50 parties dans une année.

Clairement, il a retrouvé ses sensations et son meilleur jeu, de sorte qu’en 2019, on peut réellement établir des fondations solides pour pronostiquer de bonnes performances à venir.

En mars dernier, il déclarait ne pas vraiment avoir un swing solide. « Je me demandais toujours comment joueur. Mon corps est si différent de ce qu’il était à ce moment. Je suis certainement bien mieux équipé aujourd’hui après tout ce que j’ai traversé. »

Woods a peut-être eu le sentiment de ficeler son swing avec du scotch, il a pourtant très vite retrouvé des statistiques impressionnantes, notamment sur le PGA National pour le Honda Classic, le premier tournoi sur lequel on a pu vraiment dire qu’il était sur le bon chemin.

Incroyable mais vrai celui qui prétendait utiliser un club de golf pour sortir de son lit et tenir debout a été le meilleur frappeur de balle en 2018 !

Comment imaginer qu’il ne puisse pas gagner un majeur en 2019 alors que trois des meilleurs frappeurs de balles en 2017 ont gagné trois tournois et un majeur en 2018 !

Autre élément à prendre en considération au sujet de la saison de Tiger Woods, et pourquoi il peut être plus rapidement performant en 2019, ce dernier a connu une accélération de son niveau de performance après le mois de juillet.

En réalité, il a bien eu besoin de six mois pour digérer son retour, et retrouver le rythme. Du 1er janvier au 1er juillet, sur 10 tournois, il a enregistré deux top-10 pour 1,4 millions de dollars de gains.

Sur la  période suivante, sur seulement 8 tournois, il a gagné 4 millions de dollars.

Sa moyenne de score est passée de 71,1 coups à 68,2 coups. Si justement, il venait à maintenir ce niveau de jeu en 2019, il pourrait gagner plusieurs tournois, et être facilement éligible au titre de meilleur joueur de l’année à venir.

Sa prestation très moyenne sur le Hero World Challenge n’est en aucun cas révélatrice.

Pour revenir sur son calendrier, la saison 2019 n’aura rien à voir avec l’année précédente où Woods cherchait à se mettre dans le coup pour le Masters.

Avec plus de certitudes et moins de pression, il pourra se préparer plus sereinement. Surtout ses prestations sur The Open et le PGA Championship devraient renforcer sa confiance, bien que rien ne prépare vraiment mieux à Augusta qu’Augusta !

Enfin, c’est un peu bête à écrire, mais le fait d’avoir gagné son premier tournoi depuis 2013 lui enlève une grande part de doute. Jusqu’au Tour Championship, il devrait répondre sans cesse à des questions pour savoir quand sa prochaine victoire interviendrait. Cette question ne se pose plus.

Sa confiance sera bien plus élevée, en même temps que sa préparation physique devrait être encore plus soignée.

Cette année, il a déclaré avoir lutté toute la saison pour maintenir un niveau d’athlétisme suffisant après avoir perdu du poids avant son retour.

Il sait qu’il doit améliorer quelques aspects de sa préparation. Le fait d’alléger sa préparation devrait lui permettre de mieux gérer ses entraînements, et donc ses pics de formes, sans jouer chaque semaine.

Un Woods mieux préparé physiquement en 2019 pourrait donc être encore plus redoutable.

Enfin, dernier élément important, Woods semble avoir finalement réglé ses problèmes de putting. En début de saison 2018, c’est essentiellement sur les greens que le tigre a eu le plus de mal à retrouver son niveau de performance.

En-dehors des 100 meilleurs avant le mois de juillet, il a fini la saison à la 39eme place. Sur la première période de l’année, il ne gagnait en moyenne qu’un coup au putting par rapport aux autres joueurs. Sur la seconde période de sa saison, il en gagnait 3 !

Il a eu beau changer de putter à plusieurs reprises, et comme jamais dans sa carrière. Le problème n’était pas au niveau matériel, mais bien sur le fait de lancer la balle en ligne.

Il a résolu le problème en fin de saison.

A 43 ans en décembre 2018, Woods n’a pas non plus une décennie pour redevenir numéro un mondial. Il a peut-être environ 5 ans pour de nouveau gagner en majeur. Chaque année qui va passer va désormais compter double ou triple.

Il a beau avoir retrouvé un niveau de jeu incroyablement supérieur aux meilleurs du moment comme Justin Thomas, Dustin Johnson, ou Jordan Spieth, Woods sera bien à un moment rattrapé par le temps qui passe.

Si un golfeur de plus de 50 ans peut gagner un majeur, cela pourrait bien être lui. Toutefois, Woods n’a pas l’éternité devant lui pour montrer à tous qu’il est toujours le plus grand golfeur de tous les temps. C’est ce qui va rendre les quelques saisons à venir particulièrement passionnantes.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 165
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.