Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

WGC-Cadillac Match-Play: Qui peut s'imposer dimanche?

wgc1_20150428-171910_1.jpg

Le championnat du monde de match-play est un tournoi de golf totalement différent du commun des épreuves du PGA Tour. C'est aussi l'occasion de se livrer au jeu des pronostics. Découvrez quels sont les golfeurs en mesure de pouvoir s'imposer dimanche, et notre favori. Jusqu'où les français peuvent-ils aller ?

Sommaire de l'article consacré aux championnats du monde de match-play 2015 à San Francisco 

  1. Comment avons-nous procédé ?
  2. Première étape
  3. Deuxième étape
  4. Le scénario possible du tournoi

Au travers de cet article, nous avons compilé dans un tableau, les possibles performances des 64 qualifiés dans ce championnat de match-play.

Nous prenons un risque assumé dans ce difficile exercice des prédictions, surtout dans un sport aussi incertain que le golf.

Comment avons-nous procédé ?

Dans un premier temps, nous avons pris en compte les performances passées dans des épreuves de match-play de tous les engagés, en donnant plus d'importances aux résultats enregistrés en championnat du monde de match-play.

Autre paramètre, nous avons volontairement favorisé les golfeurs ayant complété le plus de victoires par rapport aux golfeurs débutants ou qui comptent peu de matchs.

Les statistiques qui vont vous être présentées, comportent les victoires, défaites et nuls des 64 golfeurs en WGC, en Président's Cup, en Ryder Cup, et dans d'autres matchs-plays comme par exemple le championnat Volvo organisé sur le circuit européen.

Puis, nous avons appliqué ces statistiques au tableau réel de l'édition 2015 issu du tirage au sort effectué ce lundi, déterminant déjà le scénario probable des matchs entre les différents qualifiés du premier tour.

- Première étape

Sur la simple lecture des statistiques, un golfeur se détache comme étant nettement favori, d’autant qu’il semble enfin revenu à son meilleur niveau depuis quelques semaines, et cela ne peut-être que l’australien Jason Day, le seul à avoir pu stopper Dubuisson en 2014.

Il présente des statistiques impeccables dans cette formule de jeu.

En plus d’avoir gagné en 2014, il avait déjà réussi à aller en demi-finale, la saison précédente !

Auteur d'un très bon week-end à la Nouvelle-Orléans, Jason Day paraît en mesure de défendre son titre.

Quasiment au même niveau, même si un peu en retrait cette année, l’américain Matt Kuchar, déjà titré en 2013 doit aussi faire figure de spécialiste de l’épreuve.

Et ce, au même titre que son compatriote, Hunter Mahan, qu’il avait pourtant battu en finale à Dove Mountain en 2013, et alors tenant du titre puisque vainqueur de l’édition 2012.

Du tableau, ci-dessous, on gardera à l’esprit que Graeme McDowell, Ian Poulter et Rory McIlroy sont aussi de sérieux clients.

Côté français, Victor Dubuisson se hisse à la huitième place de notre classement des meilleurs potentiels du fait de sa superbe campagne 2014 !

stats-wgc.jpg

- Deuxième étape

Pour aller au bout de notre logique, nous avons testé nos hypothèses avec le fameux jeu mis en place par la PGA sur le lien suivant : PGA Bracket

Le résultat de notre expérimentation se trouve dans cet autre tableau, et place Rory McIlroy en vainqueur du tournoi en finale, aux dépens du tenant du titre Jason Day.

bracket-wgc.jpg

- Le scénario possible du tournoi

Pour l’actuel numéro un mondial, toujours au rendez-vous des grandes compétitions, le match le plus indécis pourrait être contre Jason Dufner dans la phase des poules.

Toutefois, McIlroy ne pourrait avoir besoin que de deux victoires et un nul pour se qualifier.

Passé ce premier obstacle, nous imaginons qu’il pourrait retrouver le sortant du groupe 16, et nous parions très volontiers sur le français Alex Levy, qui pourrait être un adversaire un peu juste contre le numéro un mondial.

Un huitième de final à San Francisco pour Levy constituerait déjà une belle performance.

Derrière ce match, McIlroy pourrait avoir à passer un autre français, Victor Dubuisson, vainqueur au tour précédent d’un gros morceau, Paul Casey, un spécialiste du match-play.

Dubuisson pourrait céder contre McIlroy, ce dernier affichant des statistiques bien supérieures en termes de jeux depuis le début de saison par rapport au Français, plus en retrait cette année par rapport à son excellent parcours entre sa victoire en Turquie fin 2013, et sa deuxième place à Dove Mountain en février 2014.

Dans la foulée de son quart de finale à haut risque contre Dubuisson, McIlroy pourrait encore avoir une montagne à franchir sur le chemin de la finale, puisqu’il pourrait très bien retrouver son ami et compatriote, Graeme McDowell, assurément l’un des cinq meilleurs joueurs du monde dans cet exercice.

Pour G-MAC, le tournant de son tournoi pourrait se jouer contre Rickie Fowler en poule, mais si justement, il parvenait à s’en sortir, la route lui serait assez dégagé vers les demies.

Le sortant du groupe de Bubba Watson ne semblerait pas être une grosse menace de même que le possible duel JB Holmes-Tongchai Jaidee, bien que plus coriaces.

Pour l'accès aux demies-finales, McDowell devrait avoir la partie de tableau la plus simple.

En demi, le match des nord-irlandais pourrait bien terminer en faveur du plus jeune, le plus puissant au drive aussi, et permettre à McIlroy d’atteindre pour la première fois, la finale de ces championnats du monde.

Une bonne façon de se consoler de sa quête manquée au Masters !

Face à lui, nous parions sur Jason Day !

Pari pas très osé, car écrit plus haut, l’australien a démontré lors de ses dernières sorties, qu’il était revenu à son meilleur niveau (T3 au Zurich Classic), et a les meilleures statistiques possibles dans l’exercice du match-play.

Sa poule ne présente pas un grand danger.

 

En revanche, il pourrait retrouver sur son chemin, le fantasque espagnol Sergio Garcia, et le numéro deux mondial, Jordan Spieth qui ne pourrait pas souffrir d’une élimination en phase de poule alors qu’il chasse la place de numéro un mondial !

Sergio Garcia sur la route de Jason Day ?

Contre Garcia, Jason Day aurait sans doute à livrer son match le plus difficile.

Contre Jordan Spieth, l'australien pourrait avoir l’avantage de l’expérience.

Arrivé en demi-finale, il trouverait probablement sur sa route le vainqueur du groupe 14, qui opposera Matt Kuchar et Hunter Mahan, deux anciens vainqueurs récents !

Le match du premier tour entre les deux américains sera véritablement un des grands moments de cette édition 2015.

Admettons que Kuchar prenne l’avantage, son tour suivant ne l’opposera pas forcément à une terreur du match-play.

En revanche, en quart, il pourrait affronter Ian Poulter.

Encore un affrontement spectaculaire au programme des quarts de finale, mais sur le sol américain, Kuchar avec le soutien de son public, pourrait avoir une petite chance de venir à bout du coriace britannique, pas forcément en très grande forme actuellement.

Kuchar serait donc la parfaite victime de Jason Day en demi.

Quoi qu’il arrive, les quatre demi-finalistes devront sans aucun doute "se colter" un gros morceau sur leurs chemins : Dubuisson pour McIlroy ? Holmes pour McDowell ? Spieth et même Garcia pour Jason Day ? Et Poulter et Mahan pour Kuchar ?

En finale, McIlroy pourrait se défaire non sans difficulté de Jason Day, et remporter une victoire significative.

Tout ceci n’est pour l’heure que pure fiction, bien que les statistiques donnent plus de chances aux derniers joueurs que nous avons cité...

Dubuisson, McIlroy, Holmes, McDowell, Spieth, Garcia, Day, Poulter, Kuchar et Mahan, dans un ordre ou un autre…un de ses noms pourrait bien sortir du chapeau dimanche.

Un élément pourrait aussi bouleverser tous les pronostics : le parcours !

Rappelez-vous que ce sera la première édition des championnats du monde de match-play sur la côte Ouest des Etats-Unis, à San Francisco sur le TPC d’Harding Park.

Ce parcours a déjà accueilli un championnat du monde, l’American Express de 2005 remporté par Tiger Woods contre John Daly dans un finish resté mémorable, au cours duquel, Daly a manqué un petit putt au troisième trou de play-off.

Dans les prochaines années, ce parcours accueillera un majeur, le PGA Championship de 2020.

Les spécialistes de Dove Mountain pourraient se retrouver surpris par ce nouveau parcours.

Difficile de faire des pronostics avec une telle inconnue.. Nous avons donc pris un risque...Tentez votre chance sur le site de la PGA...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1510
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.