Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

WGC-Accenture Match-play 2014: Pronostics, favoris et surprises

accenture-match-play2014_20140220-092321_1.jpg

Début des championnats du monde de match-play de golf à Marana, en plein cœur du désert de l’Arizona, une épreuve à part dans le calendrier de la saison pour les 64 meilleurs golfeurs de la planète qui sont engagés cette semaine, dont un français, Victor Dubuisson.  Qui va s’imposer dimanche ?

Bien que ce tournoi soit amputé de Tiger Woods, Adam Scott et Phil Mickelson, soit trois des quatre meilleurs joueurs du monde, cette compétition au format particulier promet d’être passionnante.

Dans cet article, nous vous présentons la compétition, les forces en présence, les favoris, les outsiders, et les possibles surprises.

Des matchs de poules à la finale, nos pronostics et le scénario possible de la compétition…

Comment se déroule le WGC-Accenture Match-play ?

Les 64 golfeurs qualifiés pour ce premier championnat du monde de la saison sont répartis dans quatre groupes de 16 golfeurs.

Pour chaque groupe, en fonction du classement mondial, les matchs opposent le meilleur golfeur supposé de la poule au moins bon.

Ainsi, le numéro un est opposé au numéro 16, le numéro deux au numéro quinze, et ainsi de suite jusqu’au match le plus serré qui oppose le numéro 8 au numéro 9.

Sur 18 trous, le vainqueur est celui qui gagne le plus de trous, et peut avancer au tour suivant pour affronter le joueur gagant de l’autre match, selon le tableau pré-défini avant le début de la compétition.

Du 19 au 23 février, le vainqueur du tournoi peut donc jouer six matchs, dont deux matchs le même jour à partir du week-end, ce qui signifie qu’en plus de la dominante mentale, le principe des matchs est aussi très consommateur d’un point de vue physique.

Groupe Bobby Jones : Le plus ouvert

En l’absence de Woods, Scott et Mickelson, c’est bien le numéro trois mondial, le suédois Henrik Stenson qui entre dans ce tournoi avec le statut de favori.

Vainqueur en 2007, il peut être considéré comme un favori pour la victoire finale, d’autant que son groupe n’est pas forcément le plus insurmontable.

Opposé au premier tour au thaïlandais Aphibarnrat qui découvre ce tournoi, il devrait logiquement passer ce premier obstacle.

Henrik Stenson vainqueur en 2007

Dans le second match qui opposera Nick Watney à Louis Oosthuizen, un des matchs les plus relevés du premier tour, petit avantage à l’américain, qui même, si il est assez en retrait sur le PGA Tour depuis Septembre, aime ce format de match.

Son adversaire du jour parait plus en forme, notamment grâce à sa victoire au Volvo Golf Champions, mais justement, il ne faut pas confondre match-play et strokeplay.

Dans le troisième match, nous prévoyons la première grosse surprise de ce WGC avec l’élimination prématurée de Brandt Snedeker, vainqueur de la Fedex Cup 2011, qui depuis une blessure peine à revenir à  son meilleur niveau.

De ce fait, son adversaire, l’anglais David Lynn pourrait bien se dégager le tableau pour la suite, et même être la grosse surprise du tournoi.

Autre joueur en recherche de sa meilleure forme, le vainqueur de l’US Open 2012, Webb Simpson n’est plus autant sous le feu des projecteurs depuis 18 mois. Cependant Jaidee, le capitaine de l’équipe asiatique ne devrait pas représenter une grande menace.

L’australien, Jason Day, demi-finaliste de ce tournoi l’an passé doit lui-aussi être considéré parmi les favoris, et même les meilleurs joueurs de match-play de ce groupe.

Opposé au danois Olesen, qui certes, a largement démontré son talent en Europe, ce dernier n’a jusqu’à présent jamais cassé la baraque aux Etats-Unis.

Day qui vient de remporter le championnat du monde par équipe en fin de saison, ne devrait pas être en danger dans ce match.

Jamie Donaldson contre Billy Horschel...Sans doute un des plus beaux matchs, et des plus indécis de ce premier tour.

Si Horschel découvre le tournoi, il est considéré outre-Atlantique comme un golfeur parfait pour ce type d’ambiance.

Cependant, le gallois Donaldson a tout du profil de la surprise que personne n'a vu venir.

Alors prime à l’expérience contre la fougue, Donaldson peut très bien sortir Horschel au grand dam du public américain.

N’en déplaise aux américains, dans le match suivant entre Stricker et Coetzee, nous plébiscitons le sud-africain, tout juste vainqueur du Joburg Open, plutôt que le vétéran américain, qui pourrait pourtant faire figure de favori.

Lors de la dernière Ryder Cup à Medinah, Stricker a été le maillon faible de son équipe, mis très en difficulté dans tous ses matchs.

Depuis, l’américain a allégé son calendrier pour se concentrer sur les plus gros tournois, bien lui en a pris, ses performances ont été meilleures, mais nous doutons qu’il soit tout à fait capable d’inverser la tendance en match-play, bien qu’il ait l’avantage de parfaitement connaitre le parcours, pour s'y être imposé par le passé.

Pour le dernier match du premier tour de groupe Bobby Jones, le canadien DeLaet est opposé à Patrick Reed.

Deux golfeurs qui se sont déjà montrés à l’aise dans cette formule.

Petit avantage au canadien, qui a un soupçon d’expérience en plus à ce niveau de la compétition, en référence à sa récente participation à la President’s Cup.

Groupe Bobby Jones

Pour la suite des matchs, nous nous sommes amusés à continuer les pronostics, et comme vous pourrez le constater sur le tableau ci-dessus, nous imaginons que l’anglais David Lynn et le gallois Jamie Donaldson iront plus loin que simplement réussir un coup au premier tour.

Pari risqué, mais ni Henrik Stenson, ni Jason Day ne nous semblent intouchables...

Groupe Gary Player : Des favoris en embuscade

Justin Rose, Ernie Els, Luke Donald, Matt Kuchar... que du lourd dans ce deuxième groupe du WGC-Accenture match-play 2014 !

Groupe Gary Player

Pourtant, nous pronostiquons là-aussi la chute d’une grosse tête de série, celle de Justin Rose !

L’anglais revient à peine de blessure, ce qui est aussi le cas de son adversaire du jour, Scott Piercy.

Là-aussi, la logique voudrait que Rose, qui a l’habitude des match-plays avec la Ryder Cup, soit devant son rival du jour, mais ceci-dit, il n’a vraiment pas l’air en très grande forme.

Dans le match suivant, à première vue, il ne devrait pas y avoir de suspense entre Ernie Els et Stephan Gallacher.

Le premier sort quasiment toujours vainqueur de son premier tour sur ce tournoi, alors que le second n’y est jamais parvenu.

Gallacher semble plus à l’aise dans le désert de Dubai, que sur le parcours de Dove Mountain.

Dufner contre Stallings !

Là-aussi la logique voudrait que le second nommé soit favori dans cette formule du match-play contre le récent vainqueur de l’US Open, qui fait figure de star du PGA Tour.

Bien que Dufner n’ait jamais réussi à passer le premier tour en deux apparitions, justement, pourquoi pas cette année ? Stallings n’est pas non plus une montagne infranchissable.

Luke Donald contre Matteo Manassero : un match qui sent bon l’Europe !

Entre les deux grands talents du golf européen, avantage au britannique déjà vainqueur en 2011, golfeur au sang-froid nécessaire pour contrôler son bouillonnant et intrépide adversaire.

L’ogre Kuchar contre l’autrichien Wiesberger : un match qui ne devrait pas durer très longtemps.

Matt Kuchar encore favori en 2014

Vainqueur en 2013, Matt Kuchar dispose de stats impressionnantes dans l’exercice du match-play.

Sur une série de quinze victoires pour trois défaites, Kuchar arrive toujours au moins en quart de finale de ce tournoi. Pas de chances pour Wiesberger…

Dans le match suivant, Ryan Moore devrait se défaire sans gros problème du néerlandais Joost Luiten.

Au niveau universitaire, Moore était très à l’aise dans ce format de jeu, alors que le néerlandais manque d’expérience..

Jordan Spieth versus Pablo Larrazabal : un match chaud bouillant !

L’américain est bien plus que le simple meilleur rookie de la saison 2013. A chaque sortie, il confirme son grand talent et son impétuosité, qui pourrait lui être très utile contre Larrazabal.

Thomas Bjorn – Francesco Molinari : un match de Ryder Cup

Les deux hommes sont des golfeurs expérimentés en match-play, et même très à l’aise dans ce format de jeu.

Du groupe Gary Player, c’est probablement le match le plus imprévisible, et le plus serré qui s’annonce.

Par le passé, les deux joueurs n’ont pourtant jamais été en réussite, ici, à Dove Mountain,perdant régulièrement au premier tour.

Au moins, ce mercredi, l’un des deux joueurs va enfin connaitre la joie d’accéder au second tour pour la première fois.

Avantage à l’italien ?

Dans la suite de cette partie du tableau, passé le premier tour, moins de surprises, et plutôt des confirmations, avec au final, des retrouvailles entre Matt Kuchar, et Luke Donald, tous deux taillés pour aller loin ?

En réalité, nous supposons même que Matt Kuchar aille en finale pour défendre son titre !

Ernie Els devrait faire un beau parcours avant de tomber sur Luke Donald, si tout va bien pour les deux hommes.

Enfin, Molinari pourrait bien être la surprise de ce groupe, et pour une fois qu’il passe le premier tour, en passer encore un de plus…

Groupe Ben Hogan : L’heure de Garcia ?

Pour l’espagnol, champion du match-play en Ryder Cup, l’épreuve 2014 représente une formidable opportunité de remporter une très grande victoire.

Discret depuis son malentendu à l’encontre de Woods l’été dernier, l’espagnol s’est racheté une conduite, et remporté deux victoires en Thailande et au Qatar, confirmant qu’il est bien l’un des meilleurs golfeurs du monde.

Il serait grand temps qu’il remporte une première grande victoire international en individuel.

Nous en faisons notre favori pour la victoire finale.

En forme, doué en match-play, débarrassé de Woods, Scott et Mickelson, Garcia a le bon profil du vainqueur…

Groupe Ben Hogan

Dans le premier match du groupe, Rory McIlroy devrait se défaire de Boo Weekley.

De retour à son meilleur niveau, le nord-irlandais peut faire figure de favori. Toute la question est de savoir si McIlroy est aussi aérien que lors de sa meilleure saison en 2012.

Lee Westwood contre Harris English : L’anglais est en plein doute !

A peine séparé de son coach, Lee Westwood ne semble pas arriver à trouver la bonne formule. Harris English, un golfeur très régulier aux USA devrait en profiter.

Schwartzel contre Stadler : Avantage à l’expérimenté sud-africain

Kevin Stadler a beau avoir remporté très récemment le Waste Management Open à Phoenix pour décrocher sa qualification, le sud-africain semble être un ton au-dessus.

Dans le quatrième match, opposant Jim Furyk à Chris Kirk, c’est l’expérience contre la forme du moment.

Chris Kirk réalise un très beau début de saison sur le PGA Tour. Cependant, contre Furyk, qui lui au contraire est un peu en retrait, cela ne devrait pas suffire.

D’autant que Furyk a aussi une carte à jouer dans cette épreuve, surtout en cette année de Ryder Cup.

Garcia contre Marc Leishman : Pas photos pour Sergio qui devrait facilement venir à bout de l’australien.

Autre hispanique au départ, Miguel Angel Jimenez qui est souvent considéré comme imprévisible sur le parcours.

Contre Bill Haas, il aura fort à faire. Avantage à l’ancien vainqueur de la Fedex Cup qui a toutes les armes pour ne pas tomber dans le piège Jimenez.

Ian Poulter contre Rickie Fowler : le match le plus haut en couleur du premier tour !

Haut en couleur mais pas forcément le match le plus indécis tant Poulter est une star du match-play, et Rickie Fowler à la peine depuis quelques mois.

Enfin, dans le dernier match, Jimmy Walker ne devrait faire qu’une bouchée du sud-africain, Branden Grace.

Le texan est tout simplement le meilleur golfeur du début de saison sur le PGA Tour.

Pour la suite, dans ce groupe, Harris English pourrait créer la surprise en sortant McIlroy, alors que le gros match de ce groupe pourrait opposer Ian Poulter à Sergio Garcia, avec une "petite pièce" de notre part sur l’espagnol. 

Groupe Sam Snead : Du lourd et un frenchy !

Le groupe qui intéresse le plus les français avec la présence de Victor Dubuisson, pour la première fois sur ce championnat du monde.

Groupe Sam Snead

Et Dubuisson n’est pas forcément là pour faire de la figuration ! Opposé au premier tour Kevin Streelman, qui joue à domicile, pourquoi pas une première victoire pour son premier match ?

Cependant, le reste du groupe devrait être dominé par les autres golfeurs américains, et en particulier, Hunter Mahan, finaliste en 2013, et vainqueur en 2012.

Premier match du groupe entre Zach Johnson et Richard Sterne, qui devrait sourire au premier nommé, qui affiche une forme éloquente depuis quelques mois.

Match suivant entre Hunter Mahan et Gonzalo Fernandez-Castano qui ne représente pas une affiche à surprises, tant l’américain est dominateur en match-play, il est même un des trois favoris avec Matt Kuchar, et Sergio Garcia pour la victoire finale.

Hunter Mahan : une revanche à prendre !

Pour le match suivant entre McDowell et Woodland, avantage au nord-irlandais qui a remporté l’an passé, la version européenne du championnat du monde de match-play…

Graeme McDowell devrait même atteindre les demi-finales de son groupe, tant il fait partie des meilleurs joueurs du monde dans cet exercice.

Matsuyama : le phénomène japonais contre Kaymer, l’ancien numéro un mondial !

L’un est un phénomène…l’autre n’est plus aussi fort que par le passé. Avantage au japonais...

Match suivant, Dustin Johnson contre Peter Hansson, un affrontement qui devrait tourner à l’avantage de DJ.

L’américain est en très grande forme depuis trois semaines, il peut même faire un très beau parcours sur ce championnat, alors qu’il n’a pas démontré jusqu’à présent, une certaine aisance en match-play.

Bubba Watson contre Mikko Ilonen : Avantage au récent vainqueur du Northern Trust Open qui a mis fin à plusieurs mois d’insuccès sur le PGA Tour.

Dernier match : Keegan Bradley est largement favori contre Jonas Blixt. L’américain devrait faire l’étalage de tout son talent en allant assez loin dans ce groupe.

Notre pronostic le place même comme principal rival d’Hunter Mahan. 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2029
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.