Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Victor Dubuisson: Un golfeur français dans le top-50 mondial !

Le dernier putt de Victor Dubuisson sur le Turkish Airlines Open

En remportant ce week-end, le Turkish Airlines Open, Victor Dubuisson a réalisé un triple exploit : remporter un tournoi d’importance mondial, dominer les meilleurs golfeurs de la planète, et intégrer la 39ème place du Official World Golf Ranking.

Les principaux cadres de la fédération française de golf prédisaient depuis quelques temps une prochaine victoire d’importance pour le golf tricolore sur la scène internationale, ce qui permettrait de valider en partie le renouveau de la politique sportive de la fédération.

Pourtant, cette grande victoire est surtout à mettre au crédit de Victor Dubuisson qui s’est souvent distingué du mode de fonctionnement fédéral.

Peu importe pour les amateurs de golf français, cette victoire apporte un grand crédit à ce jeune golfeur qui peut rêver à une belle carrière, et de très beaux challenges à relever, et avec lui tous les fans de golf de haut niveau en France, qui vont pouvoir se sentir représenté au plus haut niveau.

D’autant que Dubuisson n’a pas été le seul français à briller en Turquie pour l’une des dernières épreuves de la Race To Dubai, Raphael Jacquelin s’est aussi hissé à la cinquième place, prouvant encore une fois que le golf est un drôle de sport, passant d’une très mauvaise semaine en Chine pour briller en Turquie !

Héroïque, lors du troisième tour disputé samedi, Raphael Jacquelin est entré dans l’histoire du golf européen en réussissant l’exploit de signer douze birdies, don huit d’affilés, et un score de 62, nouveau record du parcours d’Antalya.

Sans oublier la 12ème place de Julien Quesne, la 44ème place de Gregory Bourdy et la 54ème position de Greg Havret dans l’un des tournois les plus relevés de cette fin de saison, notamment par la présence du numéro un mondial, Tiger Woods, 3ème de ce tournoi, ou de ténors comme Ian Poulter, Justin Rose, Martin Kaymer, Charl Schwartzel, Matteo Manassero, Nicolas Colsaerts, Padraig Harrigton ou encore Henrik Stenson, tout juste vainqueur de la Fedex Cup, et favori pour la Race To Dubai, soit l’élite du golf mondial.

Les français ont donc frappé un grand coup !

Autant le début de saison avait été marqué par les difficultés des bleus à s’adapter au calendrier sud-africain de l’European Tour, et laissé quelques inquiétudes quant à l’éventuelle qualification de tricolores pour le final de la saison, le DP World Tour à Dubai, finale de la saison, autant depuis le retour du golf sur le continent européen, à savoir au Printemps, les bleus ont réalisé une très belle saison 2013 qui peut même être porteuse de bonnes perspectives pour la Ryder Cup 2018.

Car c’est un autre des enseignements de cette saison, les français ont profité de 2013 pour démontrer qu’ils pouvaient être réguliers, notamment Bourdy, tenaces comme Jacquelin lors de l’Open d’Espagne, et faire preuve de nerfs d’acier comme Dubuisson en Turquie, des qualités indispensables pour s’imposer dans un match par équipe.

Formidable saison 2013 pour les golfeurs français, dont le mérite ne revient qu’à eux, et que nous ne faisons que commenter, Bourdy, Jacquelin, Quesne et Dubuisson forment à eux quatre, un nouveau club des mousquetaires.

Quatre fois vainqueur en 2013, avec d’abord Jacquelin en Espagne, puis Bourdy au Pays-de-Galles, Quesne en Italie, et maintenant Dubuisson en Turquie, ce quatuor est un mélange d’expérience, de volonté, et d’insolence nécessaire pour prendre sa place dans le monde très anglophone du golf.

Dubuisson en impose !

Pour remporter sa plus grande victoire sur un circuit professionnel, passer de la 108ème place mondiale à la 39ème, et occuper le 9ème rang de la Race To Dubai 2013 qui lui promet une fin de saison lucrative, Victor Dubuisson a déjà dû battre les plus grands noms du golf, dont Tiger Woods, lui-même, et présent pour gagner, et non pas pour faire de la figuration.

Déjà auteur d’une saison très intéressante avec deux podiums en Suisse et en Chine (Omega European masters, et Volvo China Open), et trois top-10 en début de saison, Dubuisson a démarré son dernier tour en Turquie sur le parcours d’Antalya, The Montgomerie Maxx Royal, avec cinq coups d’avances sur le tigre, ainsi que Justin Rose, Henrik Stenson et Ian Poulter, tout simplement quatre des meilleurs golfeurs du monde.

Stressé mais pas impressionné, le français a très bien démarré sa journée avec neuf pars d’affilées, avant de porter le coup fatal comme un grand champion dans les derniers mètres de sa course en solitaire vers la victoire.

Avec trois birdies sur les quatre derniers trous, Dubuisson a achevé de tuer toute forme de suspense en tête.

Rendant une dernière carte de 69, le tricolore a terminé son tournoi en -24 total pour 264 coups joués sur quatre tours, et sa première grande victoire internationale.

Assurément, l’un des plus grands moments de golf pour un bleu depuis la deuxième place de Levet et Van de Velde au British Open ou la victoire de Levet en Ryder Cup !

« Je suis tellement heureux dans la mesure où je me suis battu très tôt sur ce tour. J’avais été ennuyé de ne pas réussir à faire mon premier birdie du jour sur le trou 10 alors que je pouvais constater la remontée de mes adversaires sur le leaderboard.  C’est justement à ce moment que mon caddy m’a rassuré en m’indiquant que si je réussissais un ou deux birdie sur la fin du parcours, cela suffirait pour que l’issue me soit favorable. C’est pourquoi mes deux derniers longs putts sur le 17 et le 18 ont été vraiment spéciaux pour moi.»

Derrière le natif de Cannes, c’est finalement Jamie Donaldson qui a signé le gros rush final en passant de la 16ème place à la deuxième à la faveur d’une carte exceptionnelle en 63, mais toutefois à deux coups du leader.

Woods qui va pouvoir faire un bon break d’ici au World Challenge qui aura lieu le 5 décembre prochain termine à la 3ème place, tout comme Justin Rose, un autre favori de ce tournoi.

Tiger Woods bientôt en vacances

Enfin, Henrik Stenson qui s’est blessé au poignet termine tout de même septième pour toujours tenir le classement de la Race To Dubai qu’il compte bien remporter dans la foulée de le Fedex Cup, ce qui ferait sans doute de lui le golfeur de l’année !

Un final de la Race to Dubai qui promet, surtout que les français seront bien présents !

En effet, rien n’est joué pour la victoire finale cette semaine à Dubai, lors du dernier tournoi de la saison 2013 !

Stenson est donc en tête, et son principal rival, Justin Rose a profité de l’escale turque pour resserrer l’écart avec le suédois.

Ajoutons que McDowell et Poulter sont aussi en mesure de remporter la mise ce dimanche.

Comme nous l’écrivions plus haut, si en début de saison, nous n’étions pas sûr de trouver un ou deux français dans le top-60 de la Race to Dubai, ils sont finalement en bonnes places :

  • Dubuisson, 9ème
  • Bourdy 29ème
  • Jacquelin 36ème
  • Quesne 39ème

Havret (71ème) manque de 120 000 euros de les rejoindre, et Wattel termine aussi sa saison en dehors du top-60 à la 84ème place.

Pour le premier, le bilan est plutôt positif malgré le fait qu’il n’intègre pas le top-60 final, dans la mesure où son début de saison l’a particulièrement inquiété, et forcé à changer de coach.

Pour Romain Wattel, il semble que ce soit plutôt un contre-temps, lui qui comme Dubuisson est très prometteur.

Au final, le scepticisme du début de saison a fait place à un superbe scénario qui laisse un français tout à fait capable de remporter pour la première fois de son histoire, la Race to Dubai.

Chapeau messieurs !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2772
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.