Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

US PGA Championship : Les soucis de Tiger Woods en majeur continuent

US PGA Championship : Les soucis de Tiger Woods en majeur continuent

Décidément, Tiger n’y arrive plus en majeur. Cette année aura été un véritable calvaire, empilant les pires scores en carrière sur les quatre tournois les plus importants de la planète golf. Le PGA Championship qui a débuté jeudi à Whistling Straits n’est pas parti pour apporter un peu de réconfort au tigre, cette fois en proie à un putting trop aléatoire.

Découvrez nos formules d'abonnements 

Après un petit regain de forme aperçu cet été, nous aurions pu espérer revoir le tigre à un bien meilleur niveau cette semaine de dernier majeur de golf pour 2015.

Son US Open avait été un calvaire à Chambers Bay, et de mémoire, nous n’avions jamais vu le tigre autant en difficulté, et rater autant de coups.

Pour le premier tour du PGA Championship, près de deux mois après l’US Open, le score est bien meilleur, mais toujours pas suffisant pour rivaliser avec les meilleurs, et même assurer le cut.

A +3, Woods devra espérer une superbe journée, vendredi pour passer, et ne pas finir sa saison sur une nouvelle fausse note.

Car, Woods en est bien là !

Si Woods ne termine pas premier ou deuxième de ce tournoi, et qu’il ne participe pas au tournoi de la semaine prochaine, le Wyndham Championship, il ne sera tout simplement pas qualifié pour les play-offs de la Fedex Cup.

Autant dire que le tour qu’il va jouer vendredi sera peut-être le dernier sur le circuit PGA, saison 2015.

Si son jeu semble moins à la peine, c’est bien son putting, domaine dans lequel, il a souvent été le meilleur du monde, que l’américain ne connait pas la réussite nécessaire pour bien figurer.

Avec déjà neuf coups de retards sur la tête en seulement 18 trous, son deuxième score le plus élevé en ouverture de ce tournoi majeur, Woods qui a manqué le cut sur les deux derniers majeurs (US et British Open) n’a plus beaucoup de temps pour trouver la parade.

117ème au soir du premier tour, il en est déjà à un score combiné de +27 sur ces six derniers tours joués en majeur !

Pour l’instant, son problème principal semble être la lecture de la vitesse des greens.

Dans ce domaine, il a rentré des distances deux fois moins importantes que l’actuel leader, Dustin Johnson !

Soit 15 mètres contre plus de 30 pour DJ !

Par rapport aux autres golfeurs qui composent le champ de joueurs, il a déjà perdu 2,5 coups de moyenne au putting.

« C’est bien l’un de mes plus mauvais tours depuis bien longtemps en termes de putting. »

Frustrant, d’autant qu’à l’image de ce qu’il a produit au Quicken Loans, Woods a plutôt bien contrôlé son jeu depuis le tee.

Admettant avoir un contrôle complet sur sa balle pour la mettre relativement là où il le veut.

Toutefois, pour pondérer cette impression, Woods n’a pris que 12 greens en régulation, et seulement touché la moitié des fairways.

woods-pga-2015.jpg

La saison de Woods semble être un interminable chemin de croix. Quand son jeu long est en place, son putting n’est pas là, et inversement…

Conscient du problème, Woods a voulu relativiser cette situation.

Bien que ses chances de repousser sa fin de saison à ce vendredi soir soient très faibles, il lui reste quelques tournois et quelques parties de golf à jouer d’ici à décembre pour espérer se remettre en selle, et revenir plus fort l’année prochaine….à bientôt 40 ans.

Et pour un champion de légende, Gary Player, ce retour au sommet est plus que souhaitable pour l’image du golf dans le monde.

« Nous avons besoin de Tiger Woods. Pourquoi ? Parce que c’est un homme de couleur ! C’est un champion noir ! »

Le champion sud-africain poursuivant son argumentation « Allez en Afrique, et voyez comment tous ces jeunes enfants qui ont tellement été habitués à voir des blancs gagner, sont inspirés par ce joueur. Woods les amène à s’intéresser au golf. De même que l’Asie veut voir un champion de couleur. Je ne sais pas si un jour, un autre joueur pourra jouer comme Tiger l’a fait dans la passé. C’est assurément le joueur le plus charismatique. »

Et pour Gary Player, la solution de Woods ne peut pas être de prendre des conseils ou des cours de golf avec des consultants qui n’ont pas eux-mêmes été des grands golfeurs, plusieurs fois vainqueurs en majeur. Ainsi, il vise Chris Como, l’actuel swing coach de Woods, et Sean Foley, le précédent.

Pour le sud-africain, Woods qui a remporté 14 majeurs, ne devrait travailler qu’avec des golfeurs qui ont déjà été dans l’arène.

« SI je veux apprendre le business, je vais voir un businessman. Pour répondre aux questions des journalistes, tout le monde sait faire. Pour redevenir le meilleur golfeur de la planète, il faut avoir recours aux meilleurs. »

Si le tigre venait à nouveau à échouer cette semaine, peut-être devrait-il écouter les conseils d’un champion neuf fois vainqueur en majeur, et qui plus que n’importe quelle autre légende, espère enfin qu’il batte le record de Jack Nicklaus, à savoir 18 victoires en majeur.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1470
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.