Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

US Open 2012 : Le nouveau Tiger Woods

Woods-2.png

Le verdict du vendredi soir sur un tournoi majeur est toujours très attendu ! Quels sont les golfeurs qui vont passer le cut ? Quels sont ceux qui ont encore une chance pour la victoire finale ? A ce petit jeu, cette nouvelle édition de l'US Open 2012 a déjà livré son lot de bonnes, et mauvaises nouvelles. 

Et la bonne nouvelle, vient de la confirmation du retour au premier plan de l'américain - Tiger Woods - qui se trouve en tête du tournoi après 2 tours. Auteur d'une très belle première journée sur le parcours de l'Olympic Club à San Francisco, Woods a su garder son calme, faire preuve de patience, et rentrer au club-house avec une carte honorable en 70, soit le par pour la journée.

-1 au total, Tiger Woods rejoint Jim Furyk et David Toms en haut du leaderboard, et il ne fallait pas s'attendre à des scores moins élevés en tête du tournoi.

Le parcours de l'Olympic Club a tout d'un monstre !

Fairways en pente sur lesquels, la balle ne tient pas, et dégringole sur les côtés. Des fairways qui sont d'ailleurs très étroits, et entourés de nombreux cyprès, où il est très facile de perdre sa balle.

Des roughs préparés pour un US Open, à savoir très épais, et rendant toute chance de sauver le par très hypothétique.

Et enfin des greens très défendus et très "élastiques" pour citer Tiger Woods, qui commentait le fait qu'il était très difficile de poser la balle en-dessous du drapeau, sans risquer de revenir en arrière, et en-dehors de ces greens pentus.

Dans de telles circonstances, pas étonnant qu'il y ait eu beaucoup de casses !

Ainsi, le cut s'est joué à +9 et nombreux sont les favoris qui en ont fait les frais, à commencer par les numéros 1 et 2 mondiaux : Luke Donald et Rory McIlroy, ce dernier pourtant tenant du titre ont déjà pris la route du retour à la maison.

McIlroy paye sa carte du jeudi en 77, et n'a jamais vraiment été dans le coup le second jour avec une carte en 73. Il lui manque 2 coups pour passer le cut de cet US Open.

Sa méforme d'avant US Open l'a donc rattrapé. Le nord-irlandais va devoir se poser les bonnes questions sur son niveau de jeu actuel pour revenir à son meilleur niveau aperçu en 2011. Une chose est sûre, il n'est plus sur un petit nuage.

Pour Luke Donald, numéro 1 mondial, le constat est encore plus alarmant. Auteur de 2 cartes en 79 et 72, il n'a jamais été en mesure de pouvoir passer le cut.

Son manque de distance au drive est toujours un terrible handicap sur les tournois majeurs.

Quand on sait que l'USGA prend un malin plaisir à sélectionner des parcours de plus en plus long, cela ne laisse peu d'espoir à l'anglais de justifier son statut de numéro 1 dans les tournois les plus médiatisés.

Exemple, le trou numéro 16 est un par 5 de 601 mètres, soit seulement 60 mètres de long en-dessous de la limite maximale pour un trou de golf...

Autre victime du cut, Bubba Watson qui sort sonner de sa double confrontation avec Tiger Woods (score de 78 et 71 en 2 tours contre 69 et 70 pour Woods).

Dans la même partie que le Tigre, le vainqueur du dernier Masters a sans doute été inhibé par l'enjeu. Il semble qu'il ait du mal à refaire surface sur le PGA Tour depuis son succès à Augusta.

La liste des éliminés serait encore longue à énumérer puisque vendredi soir, il n'était plus que 72 à pouvoir espérer allé jusqu'au bout de cet US Open.

Mais citons, tout de même le français Gregory Bourdy, malheureusement tout proche de passer le cut ! Avec 2 cartes correctes en 75 et 74, il manque d'un petit point seulement, le plaisir de se retrouver sur le parcours de l'Olympic Club pour le week-end...Rageant !

Les autres éliminés : Lucas Glover, Bill Haas, Dustin Johnson, Louis Oosthuizen, YE Yang, Ben Crane, Geoff Ogilvy, Alvaro Quiros, Anders Hansen, Stewart Cink, Vijay Singh, Aaron Baddeley, Trevor Immelman, Miguel Angel Jimenez,...

Et donc, ne font pas partie de cette liste, Phil Mickelson et Raphael Jacquelin !

Quelle capacité à retourner les évènements pour le gaucher américain !

Mickelson, auteur de sa plus mauvaise carte en tournoi majeur la veille, a réussi le coup d'éclat de jouer 71 le vendredi, et sauver sa place pour le week-end. 51ème à +7, il accuse 8 coups de retard sur le haut du leaderboard.

Il ne gagnera probablement pas cet US Open mais il est sans doute capable de revenir dans le top 20 dimanche. Chapeau, Mr Mickelson !

Mais que dire de la performance de Raphael Jacquelin ?

Avec 2 cartes de 72 et 71, il se classe en neuvième position sur cet US Open, un des tournois les plus délicats à jouer dans le monde !

Le français n'a jamais réussi un tel exploit sur un tournoi de cette dimension. Déjà, le simple fait de passer le cut est un exploit, mais en plus être tout près des meilleurs. Bravo !

On pourrait se prendre à rêver d'une victoire du Français dimanche soir, un évènement, qui serait historique puisqu'aucun français n'y est encore jamais parvenu.

Go Raphael !

Raphael Jacquelin n'est pas pour autant la meilleure chance du golf européen à l'Olympic Club, car le belge Nicolas Colsaerts confirme qu'il est un des golfeurs les plus en forme du moment, et se classe 4ème avec une carte exceptionnelle de 69 vendredi, qui succède à une très bonne carte de 72, le jeudi.

Colsaerts est-il en train de franchir un nouveau palier dans sa carrière ? La réponse dans quelques jours...

Moins médiatique mais très dangereux, c'est avec surprise qu'on note la position de Jason Dufner (numéro 1 de la Fedex Cup aux Etats-Unis) tout en haut de la hiérarchie sur ce tournoi.

Pourquoi une surprise alors que c'est le meilleur joueur du circuit PGA depuis 1 mois ?

Car c'est un joueur précis mais pas très long au drive ! Tout comme Luke Donald qui pourtant a été éliminé par le parcours.

Dufner est un sérieux candidat pour la victoire de dimanche sur cet US Open. Il vient de remporter 2 tournois sur le PGA Tour, et peut profiter d'une relative faible notoriété et pression, quand toute l'attention est portée sur Tiger Woods.

2012 pourrait vraiment être l'année de Jason Dufner...

Maintenant, Tiger Woods semble être plus fort quand les parcours de golf se montrent intraitables.

Plus la difficulté augmente, et plus, le tigre est le seul à résister. Et c'est ce qu'il a très bien fait pendant les 2 premiers jours.

On peut donc espérer le voir porter sa célèbre chemise rouge dimanche...D'autant que samedi, il sera dans la partie de son ami, Jim Furyk qui partage la tête du classement avec lui.

Associé en Ryder Cup ou en President's Cup, les 2 hommes s'apprécient et aiment jouer ensemble...Bref, tout est réuni pour que Woods mette fin à 4 ans de disette en Majeur, et remporte son 15ème tournoi majeur en carrière.

Un élément appui cette hypothèse, il fait partie des golfeurs qui ont trouvé le plus de fairways au départ.

Si le 1er jour, Woods a hésité à sortir le driver, le fait que l’USGA (organisateur de l’US Open) est fait reculer les départs pour le 2ème tour, a permis à Woods de sortir son driver plus fréquemment avec succès.

La chasse au record de Jack Nicklaus pourrait enfin reprendre, même si Woods a changé, et n'est plus tout à fait le même homme que 4 ans auparavant...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2219
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.