Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Training Aids: La folie des aides à l’entrainement pour le golf

Vue du stand Flightscope au PGA Merchandise Show d'Orlando

De tous les innombrables produits que nous avons découverts au PGA Merchandise Show d’Orlando, les training aids ont véritablement été les stars de l’édition 2014 ! Du nouveau rader Flightscope Xi au swingtip, sans oublier le Ping nFlight, revue des nouvelles solutions pour mieux s'entraîner et mieux jouer au golf.

Annoncé comme la prochaine grande révolution dans le domaine du golf, les « training aids » ou aides à l’entrainement pour le golf suivent actuellement deux grandes tendances : Plus accessibles et moins coûteuses !

  • Plus accessibles en utilisant à 100% les nouveaux moyens technologiques délivrés par les smartphones, et leurs célèbres applications.
  • Moins coûteuses à l’image des nouveaux radars Flightscope et Trackman, qui proposent de nouvelles solutions pour dépasser le seul marché des clubfitters et des magasins de golf, et atteindre les golfeurs amateurs eux-mêmes.

L’idée n’est pas de remplacer le moniteur de golf, mais plutôt d’accompagner le golfeur pendant ses entraînements, et l’aider à savoir si son entrainement est adapté, va dans le bon sens, et surtout s’il est efficace, et dans quelle mesure.

Souvent, sur le practice, le golfeur amateur est seul, un peu livré à lui-même. Il a retenu quelques concepts fournis par son pro, mais n’est pas toujours en mesure de saisir l’efficacité des changements qu’il apporte à son swing, ou tout simplement pas en mesure de quantifier la progression.

Dans ce sens, c’est sans doute l’un des plus grands freins à la progression des amateurs!

training-aids.jpgLes « training Aids » viennent justement combler ce déficit de connaissance pour améliorer l’entrainement, et in fine, permettre un réel progrès du golfeur.

Autre bénéfice, le golfeur est plus autonome.

Avec la baisse du coût des training aids, il n'est plus systématiquement obligé de passer un fitteur pour simplement contrôler sa vitesse de swing ou sa dispersion moyenne.

Les amateurs ne sont pas des golfeurs professionnels.

Ils ne disposent pas des mêmes moyens pour apprendre, et pour apprendre rapidement.

Pourtant, si les fédérations et l’ensemble des acteurs de la filière golf veulent voir le golf se développer à travers un plus grand nombre de pratiquants qui s’amusent de plus en plus au golf : un meilleur entrainement est la clé !

Et dans ce domaine, les nouvelles pédagogies ne sont pas toujours accessibles à toutes les bourses, et tous les golfeurs.

Il ne s’agit pas de remettre en cause l’enseignement des pros qui vont eux travailler sur la construction du swing, et plus généralement du jeu de golf du joueur, mais bien de combler le vide que les golfeurs rencontrent quand ils sont seuls. 

Ces nouveaux outils impliquent de savoir lire les données. Les amateurs devront se créer un référentiel pour savoir comment interpréter les mesures, et ne pas être perturbés ou perplexes. 

La prolifération de ces outils de mesure a déjà eu des conséquences sur la façon d'enseigner le golf. 

Ainsi, on a pu découvrir que ce n'était pas le chemin de club qui était le plus important dans les effets sur la balle, mais bien la face. 

Plus la face du club est fermée, et plus, cela a de l'influence sur la balle. C'est donc bien le différentiel entre le chemin du club par rapport à l'ouverture de la face, qui crée l'effet sur la balle de golf à l'impact.

Dans un avenir proche, ces outils vont être incontournables dans l'enseignement des pros, et ceux qui ne prendront pas le train en marche, risquent de rester en retrait.

On peut même imaginer que de nouveaux métiers vont se créer ! Un technicien radar pourra très bien assister le coach pour interpréter les données, et donner la meilleure information possible à l'élève.

Encore, une fois, l'optimisation du geste ne pourra pas se faire sans une justesse de compréhension des effets balistiques.

A l’image de l’application pour mobile « Swingtip », grande vedette du récent PGA Merchandise show d’Orlando, l’idée consiste à accompagner en temps réel, et à chaque fois que désiré, le golfeur à l’entrainement.

Swingtip : Mieux comprendre son swing pour mieux jouer au golf

Créé par une société américaine, basée dans la Silicon Valley, Swingtip a pour but de réduire l’écart qui peut exister entre le conseil d’un enseignant sur le swing, et la compréhension que peut en avoir l’élève.

Equipé d’un capteur de mouvements (3D Motion) qui se fixe sur le shaft, Swingtip produit instantanément des données sur le swing qui sont relayées sur une application iphone ou Android.

L’application analyse plus de 900 échantillons de données sur un seul swing, avec notamment la zone d’impact de la balle, se basant sur sa capacité à détecter les directions de la balle tenant compte de la vibration causée par les coups décentrés.

Mais aussi la vitesse de tête de club, le tempo du swing, le chemin du club, et l’orientation de la tête de club pendant le swing.

A partir de toutes ces données, l’application produit une image 3D du swing.

Pour Ray Leach, un ancien joueur du PGA Tour qui a participé au développement de cette application « Les golfeurs vont réellement comprendre ce qu’il se passe pendant leurs swings ».

Avant d’ajouter « L’apprentissage ne peut pas avoir lieu si vous n’avez pas une bonne vision de votre swing. »

Cet outil doit réellement pouvoir aider le golfeur à comprendre les causes de chaque faute, et plus généralement de comprendre pourquoi la balle va dans telle ou telle direction.

En plus de cette fonction analyse de swing, l’outil Swingtip propose 14 vidéos de conseils sur le swing.

La première question qui m’est venu en tête concernant ce nouvel outil d’analyse de swing a été « Quelle est sa précision ? Est-ce vraiment fiable ? »

Sans nous laisser le temps de poser la question, Vijay Nadkarni, président de Mobiplex nous a démontré que son application avait été rigoureusement testée contre les radars les plus réputés du marché, à savoir FlightScope et Trackman.

Sachant que pour être parfaitement efficace, la balle doit être parfaitement placée en ligne vers la cible, et le golfeur doit viser la cible.

Prévu pour être commercialisé moins de 130 dollars contre plusieurs milliers de dollars pour un radar trackman ou flightscope, cette nouvelle application peut véritablement faire un tabac auprès de milliers de golfeurs amateurs dans la mesure où elle démocratise complètement l’accès aux aides à l’entrainement pour les golfeurs.

Flightscope : Le radar de swing pour tous

Depuis le début des années 2000, les radars professionnels ont le vent en poupe auprès des clubfitters, professionnels de golf, et certains magasins de matériel.

Très couteux, ces radars n’étaient pas réellement accessibles pour les golfeurs amateurs, et pourtant, ils présentent un très grand intérêt dans l’aide à l’entrainement au golf.

Cherchant sans doute de nouveaux débouchés, Flightscope a compris qu’il existait un marché de particuliers pour ses produits, et a profité du PGA Merchandise Show pour annoncer le lancement de son nouveau radar de swing portable, le Flightscope Xi.

Avec un prix de départ 2500 dollars, le modèle Xi fonctionne sur la même base technologique que le Flightscope x2, qui est pourtant vendu autour de 11 000 dollars.

Ce radar fournit des statistiques en temps réel comme la vitesse de la tête de club, la vitesse de balle à l’impact, données qui sont accessibles directement sur le radar ou simplement en se connectant depuis un smartphone à l’application du fabricant.

En plus de ces données, le golfeur pourra visualiser les trajectoires de ses coups, et d’autres graphiques.

Nouveau radar Flightscope xi

Ce nouveau radar sera mis sur le marché en mars 2014 aux USA.

A noter, le radar est livré avec un logiciel interne de mise à niveau pour le réglage se fasse automatiquement, et sans avoir à passer de longues minutes à le faire manuellement. La batterie est prévue pour durer trois heures en parfaite autonomie. Le radar est bien entendu connectable en wi-fi.

Ping nFlight : Choisir le bon shaft

Dans un autre genre, le Ping nFlight est un « training aids » qui permet d’identifier quel shaft pourrait être adapté à votre swing.

De tous les tests que l’on peut faire, et bien que les marques insistent surtout sur les têtes, le shaft est sans aucun doute l’élément le plus important sur un club de golf.

Le Ping nFlight est en fait un petit capteur de mouvements qui se fixe sur le shaft, et envoie des informations concernant le swing à une application iphone, ipad, ou ipod via le bluetooth de l’appareil.

Comme les autres outils décrits plus haut, le Ping nFlight mesure pour chaque swing, la vitesse de swing, le chemin du club, l’angle d’attaque pour permettre ensuite de proposer le shaft et le loft les plus adaptés dans la gamme des clubs PING.

En seulement trois swings, l’outil est en mesure de faire des recommandations pour faire un fitting adapté au joueur.

Mesures de trajectoires proposées par l'application Ping Nflight

Conclusion, avec l’avènement des smartphone, nous assistons à une nouvelle révolution dans le golf.

Après les GPS et le cartes de scores sur mobile, de nouvelles aides à l’entrainement fleurissent chaque jour, nous permettant d’avoir beaucoup d’espoirs dans la progression future des golfeurs amateurs.

La décennie à venir s’annonce passionnante pour le golf et les golfeurs…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3326
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Passionné de technique (plus de 15 année d'expériences dans l'aéronautique), il a reçu des formations en Clubmaking, Clufitting et Biomécanique en France, et en Angleterre. Sur ce site, il nous parle de matériel de golf et de fitting.


Sur le site, Alexandre intervient sur les questions liées autour du matériel de golf, et du fitting.


Retrouvez le sur www.proclubmaker.com

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.