Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Voyages golf

Dossier spécial sur le Tourisme golfique en France

Tourisme golfique en France: Qu’en pensent les étrangers ?

Le tourisme golfique est un élément clé pour le développement du golf dans un pays.

La France est au cœur de la bataille pour séduire les golf-trotteurs du monde entier. Quelle est la vision de l'industrie sur le tourisme golfique en France, quels arguments sont mis en avant par les agences de voyages spécialisés, et comment les golfeurs étrangers jugent les golfs en France?

Découvrez nos formules d'abonnements

Dans ce nouveau dossier consacré au golf en France sous le prisme du regard des touristes étrangers, nous allons aborder les thèmes suivants :

  1. La vision de l’EGCOA (European Golf Course Owner association) à propos du développement du golf en France
  2. Jouer au golf en France : Comment les tour-opérateurs britanniques présentent la destination ?
  3. La place de la France dans l’industrie du tourisme golfique européenne
  4. Les régions françaises qui ont la cote à l’international pour le golf
  5. Une expérience d’un golfeur anglais qui a réalisé un golf trip dans l’hexagone.
  6. Les meilleurs endroits pour jouer au golf en France selon certains sites spécialisés.

Le golf en France a de nombreux atouts à faire valoir

Nous avons parfois tendance à l’oublier, surtout dans un contexte de crise économique et politique, mais la France conserve de sérieux atouts à l’international, y compris dans le domaine du golf.

Ces atouts ne sont pas toujours très bien valorisés par la filière, qui n’est pas forcément la plus adroite avec les choses de la communication, pour autant, à l’extérieure de la France, l’image du golf au pays de Molière a de quoi charmer.

Et notamment aux yeux d’une puissante organisation, l’EGCOA (European Golf Course Owner association), notre pays offre de très belles expériences de golf tout au long de l’année.

Comprenez que déjà et même si dans le nord de la France, nous pouvons parfois nous plaindre de la pluie, par rapport à certains pays scandinaves, nous pouvons jouer douze mois sur douze !

L’association des patrons et propriétaires de parcours de golf met en avant le fait que la France dispose d’un très grand nombre de golf, à différents prix, dans une grande variété d’endroits et de types de parcours.

Autre point important aux yeux de cette instance européenne, au regard objectif, l’activité golf en France a plutôt fortement progressé ces vingt dernières années, aussi bien du côté de l’offre que de la demande, et ce en dépit d’un ralentissement récent lié à la crise économique.

Pour étayer ce point de vue, l’association met en avant la progression du taux de participation de la population française par rapport au golf en dix ans, passant de 0,49% en 2002 à 0,64% en 2013.

Le nombre de golfeurs est passé d’un peu plus de 320 000 à 413 000 sur cette période. Le ralentissement des dernières années étant considéré comme un ajustement plus qu’un essoufflement.Business du golf en France

Du côté de l’offre, le nombre de parcours est passé de près de 510 en 2000 plus de 580 en 2013 avec une croissance constante.

L’accès au golf est jugé plutôt favorablement avec 70% des parcours de golf qui sont des clubs dit commerciaux, et 30% sont effectivement des clubs de membres avec pour beaucoup, la possibilité de jouer aux green-fees.

Sur ce total, près d’une centaine de parcours sont la propriété de chaînes, et près de deux cent sont organisés en réseau, ce qui permet à ces grosses structures, de mettre en commun différents moyens pour attirer les golfeurs de tous horizons.

En 2013, une année chahutée par la météo et l’accentuation du chômage en France, la moyenne des parties jouées par des membres a été estimée 35 000 par golf, et 15 000 pour les green-fees.

Beaucoup de pays aimeraient en dire autant !

Des opportunités mais aussi quelques menaces...

Toujours au chapitre des points forts du golf en France selon le regard des européens, si 64% des golfeurs sont des hommes, comme un peu partout en Europe, le fait que 11% des joueurs soient en fait des juniors est plutôt considéré comme une bonne chose pour le développement futur de l’activité.

Cependant, concernant ce dernier point, nous savons depuis l’étude KPMG de 2013, que derrière ces chiffres, se cache une menace liée à la baisse de la pratique du golf par les juniors (-2,7% en 2013) comme le reporte le Groupement des entrepreneurs de golf français.

Cette autre association comprend que la baisse du nombre de licences en France est bien sûr liée à la crise, mais aussi à un changement de pratique avec des golfeurs membres, qui pour certains ne renouvellent pas leurs cotisations pour devenir simplement golfeurs occasionnels, et des juniors qui changent d’attentes par rapport à l’activité.

Malgré la récente baisse du nombre de licenciés (-2% en 2013), l’ECGOA considère toujours que la France a un beau potentiel de développement de sa filière golf.

La perspective de la Ryder Cup en 2018 avec tout l’intérêt que cela suppose est jugée comme un possible booster de l’industrie du golf à moyen terme, surtout eu égard au 60 millions de touristes golfeurs qui voyagent chaque année, et qui à cette occasion, pourraient avoir envie de découvrir quelques-uns des joyaux du golf français, encore méconnue par la majorité de ces touristes.

Au global, l’association estime que le marché du golf en France pèse 1,5 milliards d’euros, comprend environ 1200 entreprises pour 13 000 emplois (dont 7500 dans les clubs), et un parcours génère en moyenne un chiffre d’affaire d’un million d’euros.

La vision des tours-opérateurs : une destination golf sous-cotée mais à fort potentiel

Géographiquement au cœur de l’Europe, profitant d’infrastructures routières et aériennes importantes, accéder au golf en France depuis l’étranger est relativement facile pour une grande majorité de touristes golfeurs, dont 1,5 millions de britanniques, 630 000 allemands, 310 000 espagnols, 100 000 italiens, 80 000 suisses, et 57 000 belges pour nos plus proches voisins.

Si nous prenons l’exemple des britanniques, les tour-opérateurs vantent plusieurs aspects de notre filière golf.

Tout d’abord, la facilité d’accès comme nous venons de l’écrire.

Plus en détail, toutes les routes mènent à la France, et en particulier l’Euro tunnel qui est mis en avant comme un moyen rapide d’aller de Folkestone à Calais.

Sans oublier Britanny Ferries qui permet d’accéder à d’autres ports de la côte normande.

Et enfin, les très nombreux vols depuis Heathrow ou Gatwick pour rejoindre le sud de la France, et le charme de la Provence.

Passons le premier argument qui est donc la facilité d’accès pour arriver au cœur de la promesse des tour-opérateurs : la France, pays de golf par excellence !

Ces derniers vantent les mérites de notre pays, en le plaçant parmi les meilleures destinations golf en Europe Continentale pour la qualité des parcours, et des resorts pour accueillir les touristes golfeurs les plus exigeants.

Que ce soit pour un week-end prolongé ou pour des vacances, ils considèrent que leurs clients vont trouver des parcours variés et bien entretenus, et près des grandes villes, ce qui peut agrémenter le séjour golf d’autres occupations, comme la visite de musées ou d’endroits pittoresques.

Enfin, comment ne pas parler de la gastronomie française qui est considérée comme inégalée en Europe, et où chaque région a en plus ses propres spécialités.

Il y a donc toujours quelque chose de délicieux à découvrir, sans oublier le vin !

Toujours de leur point de vue, le golf n’est pas si populaire aux yeux des « locaux » ce qui fait que les greens-fees sont relativement chers, mais par contre, les parcours ne sont pas bondés, et donc très accessibles, surtout en milieu de semaine.

Accessibles, qualitatifs, variés, proches de grandes villes, les golfs français ont donc de sérieux atouts pour séduire les golfeurs du monde entier, tout en comptant sur l'image de la France à l'étranger. 

L’Espagne reste la destination préférée des golfeurs européens 

L'Espagne reste la première destination golf pour les Européens

Selon une récente étude de marché sur les habitudes des golfeurs européens (octobre 2013), l’Espagne est restée la destination préférentielle pour les voyages golfiques aux yeux des touristes du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et de Scandinavie.

Lire la suite... 

Les régions françaises qui ont la cote à l’international pour le golf 

Les régions qui ont la cote auprès des touristes golfeurs

La Baule est semble-t-il considéré comme la première destination golf en France, et à ne louper sous aucun prétexte pour les golfeurs étrangers ! La Baule, mais aussi la Normandie, la Provence, Chantilly, Biarritz, Bordeaux, la Bresse, beaucoup de régions, et de golfs trouvent grâce aux yeux des touristes golfeurs ! Tour d’horizon des golfs qui attirent les golf-trotters...

Lire la suite...  

L’expérience et le point de vue d’un golfeur anglais au sujet des golfs en France 

Il l’admet bien volontiers ! La France n’était pas son premier choix pour un voyage golfique. Derrière cette pensée, Doug Farrick n'avait pas de raisons particulières, simplement un manque de connaissance de la France, et des parcours de l'hexagone.

Golf le plus près de PARIS : le Paris Country Club

Et pourtant, il l’admet aussi, notre pays compte pas moins de 550 parcours, soit l’une des offres les plus importantes d’Europe Continentale.  

Doug FarrickIl explique ses préjugés par son manque de connaissance du golf français, lié à la relative absence de figures représentatives selon lui.

L’Australie a eu Greg Norman… l’Espagne a été portée par Severiano Ballesteros et aujourd’hui Sergio Garcia …les Etats-Unis ont pléthore de stars,  à commencer par Tiger Woods et Phil Mickelson…  

A l’époque de son voyage en France (2010), Doug Farrick ne se souvenait que de Jean Van de Velde, connu pour de mauvaises raisons selon lui (les pieds dans l’eau au British Open).  

Concernant la France, ce britannique d’une quarantaine d’années admet bien avoir déjà voyagé dans notre pays, mais plus pour y apprécier la gastronomie, le bon vin, et pour visiter les plus beaux musées du monde.

Pourtant, en prenant quelques renseignements, il s’est rapidement aperçu que la France disposait bien de quelques-uns des plus beaux parcours de golf du vieux-continent.  

Et le premier parcours qu’il cite n’est autre que le Golf National, théâtre de l’Alstom Open de France, tournoi qui a le mérite de figurer au calendrier du tour européen.  

C’est donc l’un des premiers golfs qu’il a joué en France.  

Découvrant au passage que ce vaste complexe permet de jouer sur trois parcours, dont le plus important est sans conteste l’Albatros, un mélange unique de links et de parcours à l’américaine.  

Pour lui, ce parcours est un amalgame de styles différents, mais certainement un parcours à jouer quand on vient en France.  

Autre parcours qu’il met en avant rapidement dans son voyage golf en France : Evian !

Le parcours d'Evian bien connu par les fans de golf du monde entier

Visiblement, notre britannique plébiscite des parcours de championnat, qui ont le mérite de passer à la télévision.  

Evian situé au bord du lac de Genève en plein cœur des Alpes est très certainement l’un des plus beaux parcours, et pas seulement, parce qu’il accueille le plus gros tournoi professionnel féminin d’Europe.  

Troisième parcours de son palmarès personnel : Les Bordes ! 

Situé dans le Loiret, ce golf que j’ai eu la chance de jouer au début des années 2000 a été racheté, puis fermé au public, pour se réserver exclusivement auprès d’une clientèle britannique.  

Ce très long et très difficile parcours de 6466 mètres est bordé d’eau sur pas moins de douze trous.  

Pour certains qui n’ont pas de longueur au drive, il est parfois impossible de démarrer un trou !  

Les Bordes semblent faire l'unanimité, dans la mesure où en plus du classement de Doug Farrick, le guide de voyage golf where2golf a aussi classé Les Bordes en tête de son palmarès français.

Quatrième parcours qui a retenu son attention, Fontainebleau, l’un des plus vieux parcours de France, situé comme son nom l’indique dans la forêt de Fontainebleau, sur une ancienne demeure impériale.Le golf de Fontainebleau

Fontainebleau est connu pour ses fairways étroits, la grande variétés d’arbres qui bordent le parcours, et la centaine de bunkers qui rendent ce parcours particulièrement difficile.  

Là-aussi, notre bloggeur ne prend pas un grand risque en plébiscitant un golf régulièrement élu parcours numéro un en France. 

Au final, les parcours qui sont mis en avant par ce golfeur anglais sont essentiellement les plus connus au travers des compétitions de golf à la télévision, notamment pour le Golf National et Evian, ce qui confirme que la France a besoin d’attirer les caméras sur ses parcours, pour que les golfeurs du monde entier y prêtent plus attention.

Doug Farrick : bloggeur sur Golfdashblog

Le classement des meilleurs golfs de France selon un guide de voyage britannique

Classement des golfs en France selon des guides internationaux

Pour compléter notre dossier consacré au tourisme golfique en France, et surtout la perception de la France aux yeux des autres pays, nous vous proposons ci-dessous, le classement des meilleurs golfs de l'hexagone, selon les Britanniques

Lire la suite...

Les enjeux du tourisme golfique dans le monde en 2014 !

Selon l'association IAGTO, une organisation qui fédère les acteurs du tourisme golfique dans le monde, les ventes de vacances golf ont progressé de 20% en deux ans !

Les enjeux du tourisme golfique dans le monde en 2014 !

Mieux, en 2013, les acteurs du tourisme golfique ont connu une croissance spectaculaire de leurs ventes par rapport à 2012, soit +11% en une année, deux points de mieux que l'année précédente. 

Les prévisions tablent encore sur une progression du marché en 2014.

A titre d'exemple et selon Peter Walton, dirigeant de IAGTO, au mois de janvier 2014, l'organisation a déjà enregistré une progression du volume de réservations de 14,5% par rapport à janvier 2013.

Parmi les raisons invoquées pour expliquer cette hausse, l'augmentation des petits groupes de personnes qui décident de voyager ensemble vers une destination golf, sans doute pour réduire certains coûts liés à l'hébergement, mais aussi, parce que c'est plus motivant de jouer à plusieurs que de partir seul.

Pour la France, c'est donc un véritable enjeu majeur que d'aller chercher une clientèle internationale pour éventuellement compenser des difficultés liées au marché intérieur.

Cependant, tous les golfs ne sont pas armés de la même façon pour y parvenir. Il est évident que les parcours qui misent depuis longtemps sur l'international, sont idéalement situés géographiquement, et structurés pour répondre à une telle demande ont plus de chances de profiter de cette manne potentielle.

Conclusion : Nous espérons, à travers ce long dossier sur le tourisme golfique en France, émaillé d'articles complémentaires sur la place de la France sur l'échiquier européen, les régions qui attirent le plus les touristes-golfeurs, l'expérience d'un anglais en France, et le classement des meilleurs golfs selon les Britanniques, vous avoir apporté un regard différend sur la filière golf française, exprimé les principales opportunités et menaces,et vous avoir illustré les principaux enjeux économiques.

En somme, un dossier qui s'adresse aussi bien aux professionnels qu'aux golfeurs tricolores.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2873
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.