Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Tiger Woods signe avec Bridgestone Golf

Tiger Woods, crédit photo : Bridgestone golf

Lorsque un joueur de golf classé au 650 e rang mondial signe un contrat d'équipement avec une marque, en général cela ne fait pas de scoop. Sauf, bien entendu, si le joueur en question s’appelle Tiger Woods. Et dans ce cas c’est un scoop...

Découvrez nos formules d'abonnements

Nous avions bien sûr constaté que Tiger Woods pour son retour en compétition au Hero World Challenge il y a quelques semaines, jouait avec des balles B330S de chez Bridgestone, mais rien n’était encore officialisé.

L’affaire a été rondement menée par Bridgestone, qui vient d’annoncer que Tiger Woods a rejoint son équipe sur le Tour, pour jouer les balles de la marque. Le contrat porte sur cinq ans, et le montant de l'opération n'est pas divulgué à cette heure.

Tiger Woods, crédit photo : Bridgestone golf

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une opération majeure et nécessaire pour Bridgestone, qui a vu sa part de marché sur les balles de golf stagner au troisième rang ces dernières années aux États Unis, derrière Titleist et Callaway. Sa place en Europe n’ayant jamais été significative.
Alors, comment Bridgestone a convaincu Tiger Woods ? On pourrait simplement en conclure qu'il s’agit d'une combinaison de temps, de tests et de trajectoires.

Bridgestone n'a pas perdu de temps pour tendre la main à Tiger Woods

Adam Rehberg, directeur marketing pour les balles chez Bridgestone, à dit que la compagnie a contacté Tiger peu de temps après que Nike ait annoncé sa sortie du marché de l'équipement de golf, en août dernier.

« Peu de temps après l'annonce de Nike, nous avons réagit en quelques minutes » en rit Adam Rehberg.

« On lui lui a envoyé les B 330 et B 330S, et puis il a fait ses propres essais. Nous n'avons pas fait de tests avec lui et avec notre personnel du secteur recherche et développement, ou avec notre personnel sur le Tour. C'était tout simplement Tiger qui a fait ses propres tests ».

Il n’y a aucun doute que pratiquement chaque marque de balles c’est empressée de courtiser Tiger, mais Adam Rehberg dit que Tiger a décidé que la B 330S était la mieux adaptée à son jeu.

« Tiger a toujours traditionnellement joué une balle procurant du spin, avec une enveloppe vraiment douce, il a choisi la S en raison de ses caractéristiques de spin autour du green. C'est un chipper très agressif, et il nous a dit que ce qu'il aimait le plus dans la S, c'est qu'il pouvait être agressif et mettre beaucoup de spin avec cette balle ».

« Il a également parlé de la façon dont la balle se comportait sur la face du club, et lui permettait d’obtenir à une trajectoire plus basse » ajoute Adam Rehberg. « Tiger a toujours joué avec une trajectoire très basse, que ce soit autour du green, ou à 80, 90 mètres. C’est un joueur qui aime garder la balle basse avec beaucoup de spin, et la S fonctionne vraiment bien pour lui ».

Tiger Woods se comporte en spécialiste, concernant son équipement

Quand il s'agit de son équipement, Tiger Woods est réputé pour être « pointu » sur ce qu’il veut utiliser. Cela a souvent créé des défis pour Nike, car Tiger a souvent refusé de mettre dans son sac les derniers clubs de Nike, ou de jouer ses balles Tour les plus récentes.

Maintenant libéré de son accord d'équipement avec Nike, Tiger est libre de jouer ce qu'il pense fonctionner le mieux pour lui.

Sans doute que l'argent a joué un rôle dans sa décision de signer avec Bridgestone, mais il est difficile d'imaginer qu’à ce stade de sa carrière, un champion comme Tiger Woods se contenterait tout simplement jouer la balle du plus offrant.

« Je pense que c'est ainsi que nous l'avons incité à nous rejoindre », dit Adam Rehberg.

Tiger Woods, crédit photo : Bridgestone golf

« Le fait que notre balle réponde exactement à ce dont il a besoin, et il n'a évidemment pas besoin de courir après l'argent. La performance de notre balle est ce que notre marque lui a apporté, et la performance de la B 330S en particulier, est ce qui l'a conduit plus spécifiquement à choisir cette balle ».

En plus de la performance autour du green, Tiger Woods, après l’avoir testé, a déclaré qu’il obtient environ six mètres de plus depuis le tee de départ avec la Bridgestone B 330S, par rapport aux autres balles.

Un nouvel effet « impulse » grâce à Tiger Woods ?

Ne nous trompons pas,  c'est un coup énorme pour Bridgestone. La société est complétement sortie du radar dans les ventes d'équipement en Amérique du Nord, a vu sa part du marché des balles s'affaisser. Il y a un an, elle a quitté totalement le Royaume-Uni, le 4e plus grand marché mondial du golf, ainsi que l’Europe.

Bridgestone avait grandement besoin d'un signal fort et audacieux, et il est sûr que l'arrivée de Tiger Woods est cruciale pour la marque. Kuchar, Couples, Snedekar et Bryson DeChambeau, sont de beaux joueurs et de solides ambassadeurs de la marque, mais personne n’aurait interrompu son quotidien pour regarder l’un d'entre eux jouer les quatre tours d'un tournoi de charité aux Bahamas, en dehors de la saison.

Pour Adam Rehberg : « Nous avons un gars dont le contrat c'est terminé avec une autre société et il aurait pu aller où il voulait. Il aurait pu choisir n'importe quelle autre marque. Il a été question qu’il rachète une entreprise. Il aurait pu concevoir et fabriquer une balle de golf, on l’aurait appelé la balle Tiger Woods.

Il aurait pu faire un montage avec Costco, mais il a décidé de jouer avec une balle à laquelle il pouvait faire confiance, et qui lui permettrait d’obtenir les performances dont il avait besoin autour des greens, et sur les tees de départ ».

Bridgestone annonce que l'accord de 5 ans est seulement pour les balles, donc nous ne savons toujours pas vers qui Tiger Woods va se tourner pour ses clubs. Il a joué ses fers Nike, un driver et des bois de parcours TaylorMade, au Hero World Challenge, mais Bridgestone a l'intention de faire bon usage de sa nouvelle icône.

Tiger Woods, crédit photo : Bridgestone golf

Le contrat commence le 1er janvier et nous aurons sans aucun doute souvent l’occasion de voir Tiger Woods sur les réseaux sociaux et les medias du golf, comme l’ambassadeur mondial du golf pour Bridgestone.

Bridgestone espère que l’arrivée de Woods va créer un nouveau type d'effet Tiger, qui va encourager les consommateurs à faire ce que Tiger a fait, et tester d’autres produits, puis choisir celui qui fonctionne le mieux pour eux.
« Il ne s'agit pas seulement de choisir une balle parce que c'est la plus jouée sur le Tour », dit Adam Rehberg, « ou parce qu’elle a été jouée par le numéro un de cette semaine, ou même parce qu'il a gagné avec cette semaine. Nous n'en avons jamais été partisans. Nous avons toujours été partisans du fait qu’il faut jouer le balle qui convient à votre jeu ».
« Et peut-être que vous verrez des gars s'éloigner de certaines marques, et découvrir ce que d'autres marques proposent vraiment comme produits, et ensuite il vont définir leurs choix sur la performance, plutôt que juste se contenter d'encaisser un chèque ».

Tiger Woods, crédit photo : Bridgestone golf

Même s’il c’est passé plus de trois ans depuis la dernière victoire Tiger Woods sur le Tour et près de neuf ans depuis son dernier majeur, le champion est toujours présent dans les actualités. Pour les amateurs, le golf est plus intéressant quand Tiger joue.

Mais, comme Nike l'a compris, l’image de Tiger Woods seul, ou même avec celle de Rory McIlroy, ne garantissent pas les ventes de produits.

On pourra toujours argumenter que, malgré ces prestigieux représentants, Nike n'a jamais vraiment su exprimer le message qu’ils voulaient envoyer, ni qu’ils ne pourraient jamais développer une balle ou un club de premier plan.

À cet égard, Bridgestone n'a jamais manqué de confiance en ses produits ou à son message. En incorporant Tiger Woods à son équipe, évidemment Bridgestone n’a pas seulement le 650e golfeur mondial dans son team, ils ont aussi maintenant avec eux, la plus forte image du golf sur la planète.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1114
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.