Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Tiger Woods pourra-t-il vraiment revenir à son meilleur niveau?

Tiger Woods pourra-t-il vraiment revenir à son meilleur niveau?

La question pourrait même être “pourra-t-il seulement rejouer au golf ?” Le tigre a récemment annoncé qu’il venait de subir une troisième opération du dos en l’espace de seulement quelques mois, et la perspective de le revoir jouer au golf en 2016 semble plus qu’incertaine. Pour son ex- coach, Hank Haney, il faut même commencer à envisager le fait qu’il ne revienne pas. La course au 18 majeurs de Woods est-elle terminée ?

D’une opération du dos à une autre…

Après avoir subi une deuxième microdisectomie en septembre pour corriger un nerf pincé, Woods vient à nouveau de passer sur la table d’opération pour une nouvelle opération relativement lourde.

Vantant le mérite de son staff médical, Woods n’a pas voulu donner l’impression d’être abattu.

“Je vais essayer de revenir le plus vite possible.”

Pourtant, Hank Haney, son ancien swing coach pendant six ans a formulé une autre hypothèse.

Un clap de fin qu’il faut désormais prendre en considération comme une éventualité bien réelle.

Peut-on réellement revenir d’une triple opération du dos quand on est golfeur professionnel ?

Pour le coach, la réponse est plus proche du pessimisme que l’inverse.

Bien qu’il soit certain de la volonté du tigre, et du fait qu’il va s’en donner les moyens. Il regrette que ces blessures à répétition terminent la belle carrière d’un des golfeurs les plus titrés de l’histoire moderne.

En réalité, le coach espère que Woods ne reviendra pas trop vite, si c’est encore possible, et prendra une bonne année pour se reconstruire.

Les chances de revoir Woods en 2016 sur les majeurs, et surtout aux Jeux Olympiques à Rio sont quasiment nulles.

Opéré mercredi dernier dans l’Utah par le chirurgien Charles Rich, Woods est pour l’instant alité, et ne pourra même pas se rendre sur le parcours du BlueJack National, son premier parcours de golf dessiné en tant que co-concepteur aux Etats-Unis.

Un parcours qui devrait ouvrir courant été 2016.

Concernant les affaires du golf professionnel, nous devrions revoir Woods au Hero World Challenge, tournoi qu’il organise en faveur de sa fondation du 2 au 6 décembre prochain.

Bien entendu, il ne jouera pas.

Dire que l’an passé, il démarrait un très mauvais cycle pour lui, justement sur ce tournoi, avec notamment d’importantes crises de yips au chipping.

Il aura 40 ans à la fin de l’année.

Une longue descente aux enfers…

Sa course aux 18 majeurs aura pris fin à l’US Open 2008 remporté de manière épique avec un tibia cassé pour disputer les derniers trous.

A 32 ans, l’avenir semblait devant lui, et personne ne doutait qu’il allait écraser le record de Nicklaus.

Fin 2009, Woods écrasait sa voiture contre un arbre, ce qui allait être le point de départ du scandale sur sa vie privée.

Un événement qui a fait encore plus de publicité au golfeur que ses prestations extraordinaires sur le parcours.

Un événement qui lui a coûté deux saisons d’errances sportives.

Une longue descente aux enfers…

Et finalement, peut-être bien plus que cela, car si à la fin des années 90, Tiger était adulé pour avoir été le premier jeune noir athlétique à battre des vieux blancs bedonnants, fils modèle, et sportif talentueux, en quelques mois, il est devenu le sportif le plus détesté des Etats-Unis.

Il aura fallu que Lance Armstrong mette la barre bien plus haute pour qu’il se fasse détrôner.

Bien qu’il ait fait preuve de beaucoup de courage pour affronter cette situation, il ne serait pas étonnant que cet épisode public de sa vie privée l’ai affecté bien plus que nous n’aurions pu l’imaginer.

Souvenez-vous du cas David Duval, vainqueur du British Open 2001 et numéro un mondial qui après un divorce beaucoup plus conventionnel que celui de Woods disparu des écrans radars pour ne jamais revenir à son meilleur niveau.

En 2013, Woods va pourtant réussir à redevenir numéro un mondial, et signer l’une de ses plus belles saisons sportives.

Cependant, toujours pas de victoires en majeurs, et depuis 2014, un incessant aller-retour à l’infirmerie pour soigner un dos qui ne guérit pas.

Le crépuscule de sa carrière…

De 2008 à 2015, et peut-être 2016, de 32 à 40 ans, Woods qui aurait logiquement du connaître ses meilleures années d’un point de vue des résultats sportifs, a connu les pires !

Il l’a déclaré lui-même, peu après son accident de voiture rocambolesque à l’origine des révélations sur sa vie extra-conjugale « Je ne suis qu’un homme, et je peux faire des erreurs. »

De 1996 à 2008, il a tellement marché sur l’eau, que nous avons tous cru qu’il n’était justement pas humain, capable de tout, et surtout du meilleur.

Fin 2015, nous devons admettre qu’il avait raison.

Il n’est qu’humain, et après avoir perdu ses meilleures années, comment pourrions-nous encore imaginer le revoir à l’avenir, souriant, dominateur, vainqueur des plus grands tournois de golf comme du temps de sa superbe entre 1997 et 2008 ?

Certes, la carrière d’un golfeur professionnel peut être longue, surtout à notre époque.

Nicklaus a bien réussi à obtenir une sixième place au Masters d’Augusta en 1998 à l’âge de 58 ans…

12 ans plus tôt, il avait remporté ce même tournoi avec un dernier tour exceptionnel joué en 65 pour s’imposer comme le plus vieux vainqueur en majeur (46 ans), et alors que plus personne ne l’attendait à un tel niveau.

En 2014, pour Woods, considérer qu’il lui restait 5 à 7 ans de golf au plus haut niveau n’était donc pas irréaliste.

Ses problèmes de dos viennent de lui en prendre 2, et peut-être plus encore…

Plus que son âge, c’est son corps mis à rude épreuve très jeune avec le swing le plus athlétique des années 90 qui va peut-être signifier la fin d’une carrière extraordinaire, quoi qu’on pense de l’homme.

Peut-il encore gagner un majeur ? Au vue de ce que réalisent les Jordan Spieth, Jason Day, et Rory McIlroy, cela semble de plus en plus compliqué à envisager…même pour le Tigre.

Crédit photo : Nike Golf

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1729
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.