Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Tiger Woods: Le début de saison 2014 en questions

Ca ne rentre pas pour Tiger Woods !

Depuis le début de sa carrière professionnelle, et ses grandes années, Tiger Woods n’a jamais connu un départ de saison aussi moyen qu’en 2014. Mauvaise forme passagère ou stratégie d’entrainement en vue des majeurs ?

Eliminé du Farmers Insurance Open à Torrey Pines la semaine passée, parcours qu’il connait pourtant par cœur, Woods n’a guère été plus brillant à Dubaï ce week-end, ne faisant réellement illusion que sur le premier tour.

Même si les statistiques ne trompent pas, il est bien difficile de prédire la suite de la saison du tigre.

En 2013, certains avaient émis l’idée que Woods avait gagné trop tôt dans la saison, et s’était mis trop sous pression au moment d’arriver sur les majeurs.

Victorieux à cinq reprises, et notamment Torrey Pines, Woods a échoué dans sa quête de remporter un majeur, et notamment le premier d’entre eux Augusta.

Finalement sixième du Masters 2013, Woods pourrait bien avoir choisi cette année une toute autre approche, et préparation pour justement se concentrer essentiellement sur le plus important : gagner son 15ème majeur.

  • En 2013, il souhaitait reprendre sa place de numéro un, et le faire en marquant les esprits ! Il y est parvenu sans peine.
  • En 2014, il ne lui reste plus qu’à reconquérir les majeurs. Il ne serait pas invraisemblable qu’il ait opéré des changements dans sa préparation.

Or, un athlète ne peut pas être au top pendant 12 mois.

Pour notre consultant technique, Michel Delbos, le niveau de jeu de Tiger est tellement exigeant au niveau technique comme au niveau mental, qu’il est très difficile, même pour le tigre ne le maintenir sur autant de semaines d’affilées, et c’est une piste plausible pour expliquer le fait que bien qu’il ait été le meilleur golfeur de la saison 2013, il n’ait pas pu en revanche, briller sur les semaines les plus décisives.

Planification de l’entrainement : Comment programmer les victoires ?

Cette notion est très répandue dans le cyclisme de haut niveau où la programmation de l’entrainement, appelée aussi planification permet d’optimiser les performances de sportifs de haut niveau sur douze mois.

En quête de victoires, Woods a-t-il changé son entrainement ?

Il s’agit de préparer la saison en programment les entraînements en vue de pics de formes et de méformes.

Ainsi, certains cyclistes s’entraînent spécifiquement en prévision du Giro, du Tour de France ou de la Vuelta.

Bien qu’ils participent à différentes courses avant ces échéances, comme ils ne sont pas prêts, ils n’y brillent pas particulièrement, faisant plus de la figuration que se mêlant réellement à la bagarre pour la gagne.

Les exemples de cyclistes ayant remporté tous les grands tours la même saison ne sont pas légions.

Souvent, le vainqueur du Tour d’Italie (Giro), course qui se trouve être le premier « majeur » de la saison cycliste des courses par étapes et se déroulant en Mai, n’arrive pas à enchainer sur le Tour de France en Juillet, mais retrouve de l’énergie pour le Tour d’Espagne (Vuelta) en Septembre.

Et inversement pour le vainqueur du Tour de France qui n’est pas souvent au départ du Giro ou de la Vuelta.

On retrouve ce processus d’entraînement dans d’autres sports comme par exemple le Football.

Une équipe qui dispute la Champions League réalise une plus grosse préparation physique en début de saison, sachant que le reste de l’année, elle aura moins de temps pour travailler le foncier, tout en enchaînant les matchs tous les trois jours.

A l’inverse, une équipe de football qui s’apprête à lutter pour le maintien va prendre moins de temps pour la préparation physique d’avant-saison, pour travailler plus rapidement les schémas tactiques, et les automatismes entre les joueurs.

Plus frais physiquement, et plus appliqués tactiquement, les petites équipes réalisent souvent de très bons débuts de saisons contre les grosses écuries, engrangeant un maximum de points en prévision d’une fin de saison, où au contraire, le déficit de fraîcheur du début s’estompe, et toutes les équipes sont au même niveau d’usure physique.

Pour un cycliste, comme un footballeur ou un golfeur de haut niveau, il devient donc impératif de gérer ses périodes de pics de formes, et de justement planifier l’entrainement en conséquence pour être au top au moment opportun.

Dans le cas de Tiger Woods, il est fort probable qu’il ait modifié son planning, et décidé, surtout à 38 ans, de se préparer spécifiquement pour les majeurs.

Déjà, après le World Challenge 2013, Woods avait émis le souhait de faire une bonne coupure hivernale pour se reposer,  et en particulier, laisser souffler son dos douloureux.

De Torrey Pines à Dubaï Des débuts poussifs

A Dubaï, pour son deuxième tournoi de l’année, l’américain a connu deux journées difficiles, surtout concernant son jeu du tee au green.

Tiger Woods à Dubai

Déjà en difficulté à Torrey Pines, où il n’a pas réussi le moindre birdie sur les par-5, Woods semble avoir du mal à réunir tous les compartiments de son jeu sur la même partie.

Connu pour être l’un des meilleurs putters de l’histoire du golf, Woods a justement plutôt bien putté quand son jeu long était défaillant, et inversement quand il a été en mesure de corriger son swing.

Motif d’espoir pour un retour en forme du tigre, sa dernière partie de dimanche sur l’Omega Dubai Desert Classic a été beaucoup plus solide.

Sa carte de 71 sur le dernier tour ne lui a pas permis de terminer mieux que 41ème, cependant, dans le contenu, Woods a mieux joué.

Prenant neuf fairways sur quatorze au drive, et douze greens en régulation sur dix-huit, son jeu long a été bien meilleur.

Par contre, c’est justement le putting qui a fait défaut avec 30 putts sur ce dernier tour.

Avec trois birdies sur les trois derniers trous du jour, Woods est tout de même reparti sur une bonne impression.

Il devrait reprendre les clubs pour jouer sur le PGA Tour au Honda Classic, zappant au passage le premier championnat du monde de la saison, le WGC-Accenture Match-Play.

Avant le Masters 2014 à Augusta, il aura encore trois tournois à disputer pour se chauffer, corriger ses problèmes de swings, et de tempo au putting, pour arriver parfaitement prêt pour son premier majeur de l’année.

Et alors, nous pourrons constater si, ce mauvais début de saison était en fait un problème de méforme passagère, le fruit d’une préparation différente et adaptée à un pic de forme ou alors un syndrome plus inquiétant.

Patience, la réponse à cette interrogation sera donnée par le tigre lui-même dans moins de deux mois !

Début de saison de Tiger Woods depuis 1997

  • 1997: Vainqueur du Tournament of Champions, T-18 Phoenix Open
  • 1998: Deuxième du Tournament of Champions, Vainqueur du Johnnie Walker
  • 1999: T-5 Tournament of Champions, Troisième du Phoenix Open
  • 2000: Vainqueur du Tournament of Champions, Vainqueur à Pebble Beach
  • 2001: T-8 Tournament of Champions, T-5 Phoenix Open
  • 2002: T-10 Tournament of Champions, T-12 Pebble Beach
  • 2003: Vainqueur du Buick Open, T-5 Nissan Open
  • 2004: T-4 Tournament of Champions, T-10 Buick Open
  • 2005: Troisième Tournament of Champions, Vainqueur Buick Open
  • 2006: Vainqueur Buick Open, Vainqueur Dubai
  • 2007: Vainqueur Buick Open, Troisième Dubai
  • 2008: Vainqueur Buick Open, Vainqueur Dubai
  • 2009: T-17 Match Play, T-9 Doral
  • 2010: T-4 Masters, Cut manqué Quail Hollow
  • 2011: T-44 Farmers, T-20 Dubai
  • 2012: T-3 Abu Dhabi, T-15 Pebble Beach
  • 2013: Cut manqué à Abu Dhabi, Vainqueur du Farmers
  • 2014: Eliminé au Farmers, T-41 Dubai
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2010
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.