Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Tiger Woods: La suite de sa carrière sportive en suspens ?

Tiger Woods: La suite de sa carrière sportive en suspens ?

L’américain Tiger Woods, 38 ans, a donné hier une conférence de presse pour parler de son intervention chirurgicale, de sa récupération, et de la suite de sa saison. Beaucoup de questions, et finalement peu de certitudes quant à son retour, et à quel niveau.

A quand le retour du tigre ?

En plus de vingt ans de carrière dédiée au golf de haut niveau, les moments où Tiger Woods a été à l’arrêt complet n’ont pas été si nombreux, et surtout aussi longs.

Pour le coup, il profite de son temps libre pour passer plus de temps avec son fils Charlie, et pour jouer avec lui à des jeux vidéo. Et à le croire, il s’est fortement améliorer dans ce domaine depuis sept semaines.

Pour ce qui est du golf, son métier, il a confessé avoir pu faire quelques putts et quelques chips, mais rien de plus, depuis qu’il a terminé 25ème du WGC-Cadillac Championship joué sur le parcours du Blue Monster à Doral.

A ce jour, le monde du golf reste sur un Tiger Woods ayant joué 78 sur une partie de golf en compétition, autrement dit l’une de ses moins bonnes prestations en carrière.

Un mois après cette épreuve, Woods révélait au monde entier qu’il avait subi une intervention chirurgicale au dos, et se verrait contraint de ne plus jouer pour une période indéterminée.

Depuis un mois, Woods a été totalement absent des antennes. Plus aucune nouvelle, ce qui a laissé libre cours à bon nombre de spéculations.

Son absence étant pratiquement plus commenté que le fait qu’il ait perdu sa place de numéro un mondial au profit d’un Adam Scott pas franchement impressionnant dans le même temps.

Au passage, il a manqué son premier Masters d’Augusta, et n’a pas pu défendre son titre au Players Championship.

Ce lundi, pour la conférence de presse du Quicken Loans National organisé sur le parcours du Congressional, un événement de golf organisé par sa fondation, situé à Bethesda au sud de New York, Tiger Woods a bien été forcé de sortir de son silence pour en dire un peu plus sur son état de santé.

Cependant, avec Tiger Woods, « en dire un peu plus » est souvent un euphémisme.

Cette fois, nous pouvons en partie le dédouaner, car, vraisemblablement, lui-même n’est pas certain d’avoir les réponses à toutes les questions.

Woods dans le vague

Concernant la date de retour à la compétition, Woods a répondu « Il n’y a pas de calendrier précis. » Ajoutant « C’est une partie du problème. Il n’y a pas véritablement de date. Cela ne dépend pas de moi, mais bien de mes médecins. Personnellement, j’aimerai déjà jouer. »

Cela fait donc sept semaines que Woods ai passé sur la table d’opérations pour une microdisectomie lombaire, une procédure pour laquelle beaucoup de chirurgiens estiment qu’il faut entre sept et huit semaines pour récupérer.

Précisons qu’une microdisectomie est une intervention qui vise la colonne vertébrale, et en particulier, une petite partie de l’os sous le nerf directeur, et/ou le disque sous le nerf directeur, pour le soulager, et lui donner plus d’espace pour guérir.

Habituellement, cette intervention est prescrite pour traiter une hernie discale lombaire ou pour traiter efficacement une douleur à une jambe.

L’impact sur les terminaisons nerveuses peut provoquer des douleurs très importantes au niveau des jambes. Cela peut prendre des semaines pour que la racine nerveuse guérisse complètement.

Si les patients se sentent immédiatement soulagés après l’intervention, néanmoins, ils peuvent subir des engourdissements ou des faiblesses pendant les semaines suivantes jusqu’à la guérison totale.

Woods dans le vague pour son retour

A priori, rien de fatal pour Woods, un patient traité comme un autre, si son désir de rejouer semble important, en revanche, au regard de ces précédentes opérations, Woods va devoir se montrer très prudent.

Considéré comme un patient modèle par ses docteurs, ce qui n’a pas toujours été son cas (souvenez-vous de l’US Open 2008 où il a joué avec une fracture du tibia), il a concédé ce lundi que son retour n’était pas de son ressort, justifiant ainsi son silence,  et semblant cette fois-ci réellement réservé sur son physique.

Une récente IRM a visiblement douché son attitude très confiante envers son corps d’athlète, mis à rude épreuve depuis vingt ans, ce qui explique aussi cette communication plus retenue que par le passé.

« Vraiment, j’aimerais être dehors pour jouer et faire partie de la compétition. J’aimerai pouvoir décider de mon retour de mon propre chef. » avant de poursuivre « Avant l’opération, je ne pensais pas qu’il me resterait beaucoup de temps dans ma carrière de joueur, surtout si je me sentais ainsi. Maintenant que j’ai eu l’opération, je suis beaucoup plus excité concernant la suite de ma carrière. »

Une opération inévitable

Depuis des années, Woods est destiné par les médias battre le record de victoires en majeurs de Jack Nicklaus, soit 18 titres du Grand Chelem. Pourtant, depuis cinq ans, période au cours de laquelle, il n’a gagné aucun titre, une question finissait par s’imposer : Peut-il encore et réellement le faire ?

De plus en plus, le doute s’est installé. D’autant que les signes de faiblesses du corps du champion se faisaient de plus en plus audibles, bien que le mental restait totalement déterminé à atteindre son objectif.

« Les seuls doutes que j’ai eu, étaient avant l’opération. J’ai cru que je ne pourrais plus fonctionner normalement.  Par le passé, j’ai déjà eu des opérations du genou. Oui, j’ai eu mal, mais derrière, je savais que je pourrais récupérer complètement. Avant cette opération, je n’en savais rien. »

Au cours de la conférence de presse, un journaliste lui a demandé « N’aurait-il pas été préférable de faire cette intervention durant l’intersaisons ? »

Ce à quoi il a répondu non sans détour « Repousser l’opération était impossible. Avec un travail de renforcement, et du repos avec des anti-inflammatoires, nous avons pensé que nous pourrions gérer cette période, et encore joué au plus haut niveau le plus rapidement possible. Malheureusement, tout ne s’est passé comme prévu. »

Cette situation, plus que les précédentes blessures révèlent aussi que Woods a bien 38 ans, et non plus 25.

Des changements à prévoir dans sa préparation

Des changements à prévoir dans sa préparation

Adepte de la préparation physique à outrance style commando, Woods aurait sans doute voulu reprendre son mode de fonctionnement le plus vite possible, tout en travaillant sur quelques réglages de swings, pourtant il sera bel, et bien forcé de changer son programme.

« Nous allons procéder à quelques changements dans la préparation. Avant, quand je ne jouais pas sur le tour, je courais 50 kilomètres par semaine, et cela pendant des années. Je ne pourrais plus le faire. »

Reste en suspens, sa date de reprise qui pourrait intervenir pendant The Open Championship, qui sera disputé à Liverpool sur le parcours du Royal Hoylake, justement théâtre de sa dernière victoire sur le majeur britannique.

Plus réalistement, l’US PGA Championship fin août semble être une date plus raisonnable.

Seule chose qui semble certaine à ce stade, Woods est déterminé à suivre l’avis des médecins, et ne pas précipiter son retour à la compétition.

Pour terminer sur une note d’optimisme, si Tiger ne sait pas quand, il ne doute pas de retrouver rapidement son swing. Et finalement, c’est sans doute le plus important.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2169
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.