Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Tiger Woods est-il trop vieux pour redevenir le tigre!

tiger-woods-pain.jpg 

Quoi qu’il arrive, il aura marqué son sport comme jamais un sportif n’avait pu le faire dans aucun autre sport avant lui. Même Michael Jordan n’a pas eu un règne aussi prolifique. A bientôt 40 ans, Tiger Woods est toujours sur le terrain avec l’espoir d’augmenter le nombre de coupes exposées dans sa salle des trophées, mais selon l’entraîneur reconnu Peter Cowen, il est trop tard pour qu’il redevienne aussi dominateur qu’au début des années 2000. Est-ce la fin d’une histoire qui aura duré près de 20 ans !

Qu’il arrive à regagner des grands tournois de golf ou pas, personne ne pourra oublier qu’il a gagné 14 tournois majeurs de golf. Personne ne pourra oublier qu’il a été le sportif et peut-être même l’homme le plus photographié au monde.

Dans quelques jours, il sera présent à Saint-Andrews pour disputer le British Open, troisième majeur de golf de l’année 2015, et sera sans doute à la lutte pour passer le cut, ce qu’il n’avait pas pu faire à Chambers Bay dans le cadre de l’US Open.

En 2000, Woods remportait ce tournoi majeur avec huit coups d’avances sur le second !

En 2005, il remportait à nouveau ce British Open avec seulement cinq coups d’avances !

Depuis 10 ans, les choses ont bien changé avec l’avènement d’une génération de « Baby Woods » tout aussi préparé que lui sur le plan physique et mental, à l’image de Rory McIlroy et Jordan Spieth, les nouveaux tigres des temps modernes.

Pour Peter Cowen, interviewé par Reuters, grand coach de golf, et notamment préparateur de joueurs comme Henrik Stenson ou Lee Westwood, le retour de Woods au plus haut niveau, et en tout cas, à ce niveau de domination qu’on lui a connu dans les années 2000 est très hypothétique, et même impossible.

Pour Cowen, c’est trop tard !

« Si une chose rend un sportif ordinaire, c’est bien l’âge ! »

Poursuivant « Il n’y a rien que pouvez-faire contre l’âge. L’invincibilité diminue avec les années qui passent. Et quand vous perdez cette invincibilité, comment voulez-vous la retrouver ? »

Pessimiste, Cowen enfonce le clou « Dans toutes mes années de coaching, je n’ai jamais vu un joueur revenir aussi fort qu’à son sommet. »

Comme tout le monde peut le voir, les jeunes joueurs comme McIlroy, Spieth, Day ou même Dubuisson ne craignent plus Woods, et ce changement de génération se passe très vite, et même aussi vite que celui qui avait amené Woods au-devant de la scène dans les années 90 au détriment de joueurs comme Nick Faldo, Nick Price, ou encore Greg Norman.

Et l’entraineur anglais basé à Rotherham de préciser que personne ne doit sous-estimer la force mentale de Tiger pour avoir été aussi fort sur une aussi longue période.

Il n’est pas encore écrit que McIlroy ou Spieth seront aussi forts aussi longtemps que Woods l’aura été.

Il faudra encore une bonne dizaine d’années pour se rendre compte de la performance du tigre par rapport justement à ce que feront ses successeurs.

woods-usopen.jpg

« Tout le monde n’est pas égal devant la prise d’âge. Tout du moins d’un point de vue physique ou mental » ajoute Cowen.

« Les gens ne réalisent pas tout à fait qu’être dans la bagarre à chaque tournoi est extrêmement consommateur d’énergie, et ces dernières années, Woods a été à la bagarre dans pratiquement tous les tournois de golf. »

Pour Cowen, Woods a consommé beaucoup de force mentale ces 20 dernières années, et il évoque le fait que Tiger n’en a peut-être plus beaucoup à donner.

« Je peux le voir avec Henrik qui est dans le coup sur chaque tournoi, et je peux voir à quel point, il est mentalement fatigué après, et pourtant, il n’a pas gagné autant de tournois que Tiger. »

Woods a rendu sa pire carte de score depuis qu’il est passé professionnel au cours du dernier US Open de Chambers Bay, 85, ce qui lui a coûté sa présence le week-end.

Cependant, Cowen estime qu’il ne faut pas manqué de respect à cet immense champion, ne serait-ce pour tout ce qu’il a apporté au golf ces vingt dernières années.

Plus que d’être critique, il suggère à tous d’être reconnaissant.

« Ne l’emmerdez pas avec trop de questions. Admettez simplement qu’il a été un des plus grands joueurs de tous les temps, et qu’il nous a fait rêver en gagnant tant de beaux tournois. »

Ajoutant « Nous ne devons pas retenir que Woods a gagné des millions de dollars en jouant au golf, mais bien que nous avons été ses contemporains. »

« L’héritage magnifique de Tiger est que personne d’autre que lui n’a jamais autant amené de jeunes à découvrir le golf. Il faut l’admettre et continuer son œuvre pour attirer d’autres jeunes au golf. »

Si Cowen veut se montrer reconnaissant mais définitif quant à l’avenir sportif de Tiger Woods, son dernier tournoi joué au Greenbrier Classic lui a permis de sortir sa meilleure performance de l’année depuis le Masters.

Woods qui a défrayé la chronique en rendant des scores élevés, a cette fois enchaîné quatre cartes sous le par consécutivement, signant une carte de 66 le premier jour.

N’oublions pas qu’en plus du problème de l’âge souligné par Cowen, Woods se remet difficilement d’une opération au dos qui l’a éloigné des terrains plusieurs mois en 2014.

De notre point de vue, c’est d’ailleurs plus la récupération de cette opération que le fait qu’il va bientôt avoir 40 ans qui explique les difficultés actuelles du tigre.

Certes, il ne lui reste plus beaucoup de temps pour espérer regagner quelques belles victoires, mais Tiger a déjà démontré dans le passé qu’il avait la force mentale pour revenir.

woods-usopen3.jpg

En 2013, Woods avait réussi une grande saison, et repris à McIlroy son titre de numéro un mondial, échouant seulement à gagner un majeur.

Le modèle de Woods, Jack Nicklaus, a lui aussi dominé le golf mondial sur près de deux décennies, et remporté son dernier majeur à 46 ans au Masters d’Augusta (1986), soit 23 ans après sa première victoire, et 11 ans après son dernier succès.

De nos jours, un autre joueur pourrait servir de modèle à Tiger, et ce n’est autre que l’espagnol Miguel Angel Jimenez qui au cours de ses deux dernières années à remporter plusieurs tournois pour repousser à plus de 51 ans, l’âge du plus vieux vainqueur d’un tournoi professionnel de golf.

Woods n’a pas encore tout à fait finit d’écrire sa propre histoire, et sa propre légende.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1629
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.