Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

The Open Championship: Des perdants et un vainqueur

Adam Scott a un temps cru qu'il pourrait finalement remporter cet open

Le 142ème Open Championship a connu un final haletant avec de nombreux changements de leaders au cours des derniers trous, avant que Mickelson ne porte la dernière estocade sur les six derniers trous. Westwoods, Woods, Stenson, Mahan, Poulter et Scott ont laissé passer leurs chances, mais c'est surtout Westwood qui a failli avec une dernière carte de 75.

En milieu de journée, on a bien cru qu'Adam Scott serait celui qui profiterait de la faiblesse de Woods, et de la faillite mentale de Westwood, incapable de gérer son avance en tête du tournoi, alors que bien avant le "run" de Mickelson, il n'avait pas été mis en danger.

Partageant la partie de Woods, Scott s'est même payé le luxe d'overdriver plusieurs fois le tigre, ce qui illustre le fait que le jeune Tiger gagnait des Majeurs car il avait amené le golf professionnel dans une nouvelle ère de préparation athlétique et technique, alors qu'aujourd'hui, Woods a largement été rattrapé, et parfois dépassé par ses collègues dans le domaine athlétique.

Sans prise de conscience de ce qui le sépare du golfeur qu'il était en majeur dans les années 2000 et celui qu'il est devenu, Woods peut jouer encore plusieurs années en majeurs sans en gagner aucun.

En conférence de presse, celui qui poursuit sa série de 17 majeurs sans victoires a déclaré "Je n'ai jamais trouvé la bonne vitesse sur les greens aujourd'hui. Contrairement à ce qui se passe habituellement sur un tournoi, les greens ont ralenti au fur et à mesure de la journée, et bien que j'ai eu quelques occasions, je suis resté trop souvent trop court."

La stratégie de Tiger Woods en question

A l'inverse, Mickelson ne gagnera peut-être jamais 14 majeurs, mais lui non plus, il n'est plus le même golfeur que celui qui était appelé le meilleur joueur du monde à ne pas avoir gagné de majeur au début des années 2000.

Le perdant magnifique du golf américain s'est transformé en bosseur acharné, n'hésitant pas à venir en Ecosse, deux semaines avant ses camarades pour se préparer au jeu spécifique demandé par les links.

En remportant l'Open d'Ecosse et la semaine suivante, The Open, Mickelson devient le premier joueur de l'histoire a réalisé un tel doublé !

La victoire de Mickelson n'est pas non plus le fruit d'un jeu d'attaque à outrance et irréfléchi, quand Woods réfléchit trop sa stratégie préventive.

Depuis plusieurs semaines, Mickelson n'utilise plus son driver, mais a bricolé un bois 3 (Frankenwood) aux caractéristiques très similaires à un driver.

,Il a aussi passé des heures à analyser le jeu nécessaire pour dompter un links. A savoir, adopter des trajectoires de balles plus tendues, et moins aériennes pour moins de prise au vent.

Sa victoire est donc le résultat d'une préparation tactique, non pas défensive, et pas outrancièrement offensive, mais tout simplement adaptée aux circonstances du parcours, et de la météo.

Aux premières loges, son caddy Jim McKay laissait même échapper quelques larmes sur le 18, avouant une certaine émotion de voir son patron depuis 21 ans, jouer le golf de sa vie pour remporter The Open.

En scorant un superbe 66 sur ce dernier tour, Mickelson n'a pas seulement rendu la meilleure carte de la semaine à Muirfield, il a démontré que tous les golfeurs peuvent espérer atteindre un jour leurs rêves.

A commencer par Westwood qui n'a jamais été aussi prêt de s'imposer en majeur, mais qui a une nouvelle fois failli avec un seul birdie et cinq bogeys, insuffisant pour remporter un majeur.

Lee Westwood devra repasser pour remporter son 1er majeur

A nouveau top-3 sur The Open, Westwood devra encore apprendre à finir le travail quand il part en tête avec deux coups d'avances.

Le suédois Henrik Stenson qui termine seul deuxième a lui aussi été très proche de rapporter une première victoire en majeur à la Suède.

Enfin, on aimerait aussi revoir Ian Poulter dans une forme de Ryder Cup pour exciter le public comme il a encore su le faire ce dimanche, du trou 9 au 12, en jouant -5 sur quatre trous, se créant une chance se pouvoir lui aussi s'imposer.

Cet Open Championship aura finalement consacré le golf, ses héros, et ses terrains.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1768
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.